Récoltes printanières

Un petit tour dans la nature, dans un rayon de 10km maximum autour de chez vous, bien sûr, pour occuper notre énième confinement vraisemblablement à rallonge…

… enfin, tant que le loup coronavirus n’y est pas 😉

Je viens d’identifier, dans mon jardinet de ville, un pied de cerfeuil des bois, arrivé par pur hasard, ainsi qu’un pied de bardane, et donc un grand merci au cueilleur avisé Christophe de Hody qui met en ligne sa science botanique 😉

Pour qui a déjà lu quelques critiques contre le pas supermarket du village qui s’est inscrit comme « producteur régional » sur le site initié par Mme Delga Tous Occitariens (je consomme solidaire), il m’a fallu attendre 1/2h, hier, et déranger 2 personnes pour y récupérer un colis lâchement abandonné par un transporteur peu scrupuleux (qui a manuscritement noté « Avisé » sur le colis alors qu’il n’a jamais téléphoné pour me prévenir et que le mail m’annonçant le départ du colis le 12 avril comportait un lien de suivi qui lui me disait « Colis livré » le 8…), et donc, à devoir sortir, j’en ai profité pour craquer sur un paquet de farine on ne peut plus local et à peine (depuis un mois) périmé !!!

Et comme c’est prévisible, le propriétaire du magasin… n’est pas là quand on appelle pour le lui signaler ! Serait-il présent s’il me prenait l’envie d’aviser directement les services compétents, ticket de caisse en main pour preuve ?

Ceci dit, je n’ai acheté ce paquet de farine que parce qu’au fond de ma campagne un paquet de farine polonais c’est rare, périmé d’un mois ce n’est pas mortel (pas plus que la Covid !) à moins de manger de la brioche crue, j’ai d’ailleurs aussi des fonds de paquets de farines de meuniers périmées depuis plus longtemps dans mes bocaux 😉

Fort heureusement, pour compenser, j’ai vu du lilas en fleur et un magnifique arbre de Judée…