A qui profite le crime ?

C’est la question que se pose tout bon enquêteur, non que le journal soit un spécialiste en la matière, mais pour une surprise, cette pseudo révélation fait un peu pétard mouillé ! 😉

Copie d’écran de l’article de La Dépêche du jour.

Désolée, j’ai fait un peu de ménage (j’ai gardé quelques toiles d’araignées pour demain) entre le billet précédent et celui-ci, sans même avoir fini de survoler les titres de la version numérique du quotidien régional, et donc, j’avais raté cette épineuse question que tout un chacun, avec bien sûr un minimum de jugeote, s’était déjà posée maintes fois tout au long de la pandémie en cours…

Alors, après les chiffres truqués à la hausse, l’absence d’appels d’offres (encore qu’il doit bien y avoir moyen de « moyenner » quand on en fait, il ne faut pas se leurrer), quelle sera la prochaine non-surprise dans la gestion de la crise, dont le bilan se résume pour l’instant à rayer tous les « vieux » du paysage urbain (dans les campagnes ils sortent encore) et quelques économies budgétaires sur les retraites de ceux qui en ont payé de leur vie les pots cassés ?