Retour d’élections

Nous étions appelés hier (dimanche) aux urnes, pour le deuxième tour de nos élections départementales et aussi régionales, plus motivée qu’au premier tour où je ne m’étais déplacée qu’entre 16 et 17h, la météo en alerte orange pour orages violents m’a incitée à faire mon devoir civique plutôt à l’heure du déjeuner, histoire d’éviter la foule (si tous les abstentionnistes s’étaient, par pur hasard, réveillés) partie se sustenter au restaurant.

Point de tapis rouge cette fois (la photo de dimanche dernier) à l’accès aux 2 bureaux de vote habituels (multipliés par 2 pour 2 consultations séparées) par la porte de derrière de la mairie dite du foyer rural, et sortie par la porte d’entrée officielle des administrés sur la place en travaux, l’espace vide était une invitation à musarder sous la grisaille en rentrant par la promenade des écoliers (depuis les travaux pour la réalisation des marches et l’installation épique de la passerelle métallique, elle a un nom officiel très pompeux) que j’affectionnais, en son temps, emprunter pour m’aérer l’esprit après ma journée de travail 😉

Ceux qui suivent, savent, primo que la saison touristique 2021 est déjà condamnée avant même d’avoir commencé pour cause de travaux, et secundo que dans le village… nous adorons les escaliers, et donc, voici ceux que j’ai croisés en rentrant chez moi ! 😉

Certains, cela est sûr, me plaisent plus que d’autres, comme celui qui pourrait éventuellement servir d’issue de secours (dans le pire des cas, car il en existe une autre moins périlleuse s’ils n’ont pas perdu la clé de la porte) aux élèves de l’école privée, à condition que les instituteurs aient reçu une formation spécifique (à renouveler chaque année) pour découper le grillage et sachent où est rangée la pince, ainsi que celle de la réception de corps tombant dans le vide, la dernière marche est un peu loin du sol pour des enfants, et encore faudrait-il qu’ils aient envie de sauter 😉

Parmi les escaliers remarquables, il y a aussi le bricolé-maison pour aller au jardin, le vieux moussu à éviter si l’on n’est pas très sobre les jours de pluie, et le classieux d’époque, à vis s’il vous plaît !

Ce n’est qu’un échantillon des escaliers du village, la suite viendra un jour ou l’autre, quand j’en aurai fait à nouveau le tour (je ne me sens pas le courage de visionner plus de 10 ans de clichés).

Pensez à notre facteur, par contre, qui en emprunte quelques uns tous les jours pour distribuer le courrier, et qui, à la rentrée, aura 2 ruelles pentues de plus remplacées par des marches pour entretenir le galbe de ses mollets !

Bonne semaine à vous ! ♥

4 réflexions sur “Retour d’élections

  1. Blois aussi est une ville à escaliers et rampes avant l’arrivée des engins à moteurs . L’ancienne cité moyenâgeuse est est bien pourvue il reste aussi quelques ruelles pavées à l’ancienne en coeur de cité .Le goudron et ses méfaits arrivent à gagner l’espace proche du château sauf la rue rebrousse pénil pas assez large pour deux personnes .

    Aimé par 1 personne

    1. Ce n’est pas comparable, ni en taille, ni en population et nous n’avons pas d’escalier Denis Papin à décor variable (quoique… nous avons bien eu, une année, quelques marches, entre la Grand-Rue et la départementale, décorées en ruisseau) ! 😉

      J'aime

  2. Perdue En Ségala

    Très sympas ces photos, j’aime beaucoup les escaliers moi aussi, moussus et usés particulièrement. Pour ce qui est de celui de l’école, on voit bien que c’est une école privée parce que franchement il faut avoir la foi pour l’emprunter!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 😉
      En toute honnêteté, pure supposition farfelue de ma part pour une issue de secours, et je ne sais pas quand les marches du bas de cet escalier ont été supprimées… il doit bien y avoir une bonne raison 😉
      L’escalier de la chapelle (dernière photo du diaporama avec un bout de voiture rouge) n’existait pas il y a 60 ans d’après les anciens, c’était un « redolièr » (raidillon) que les gamins du village empruntaient en tant que raccourci pour aller de l’école en bas du village à la place principale (en haut).

      J'aime

Les commentaires sont fermés.