Vendanges mécaniques

Il y a bien eu autrefois, en 1971, Orange mécanique, un film d’anticipation britannico-américain écrit et réalisé par Stanley Kubrick, désormais ce sont les vendanges nocturnes qui sont mécaniques, et…

… comme je viens de vérifier si le ronronnement que j’entends le soir quand je tourne les pages de mon livre de chevet était bien le même que celui de cette machine, j’en ai aussi profité pour aller lire le cahier des charges de notre vignoble AOC : pour le Cahors, contrairement à l’Alsace, il n’y a pas de dispositions particulières pour la récolte qui peut donc être manuelle ou mécanique, que le raisin soit destiné à élaborer un vin pétillant (il est à la mode !) ou pas.

C’est l’histoire de quelques jours, mais je suis rassurée, mes oreilles ne se mettent pas à bourdonner dès que je m’allonge et je ne suis pas hypertendue non plus ! 😉

Ensuite nous retrouverons la bonne odeur soufrée qui s’échappera des cuves, puis la vie des humains au cœur du vignoble retrouvera sa douce quiétude (mais pas celle des amphibiens, pour eux cela restera toujours plus compliqué), à moins que l’on ne nous propose un remake de l’épisode Chaos dans le vin noir, de la série télévisée franco-belge Le Sang de la vigne !

4 réflexions sur “Vendanges mécaniques

    1. Il n’y a pas que des amateurs de vin ou des vignerons qui habitent dans la zone de l’AOC Cahors 😉
      D’ailleurs pour n’en fâcher aucun, quand je sers du vin à mes invités il vient en général d’un plus petit vignoble du nord du Lot, ou s’il y a des amateurs du local, c’est celui d’une vigne qui n’a pas survécu à son propriétaire…

      J’aime

  1. Quant aux odeurs post-vendanges, je préfère celle du grain écrasé riche en sucre, rappelant le prochain vers de vin. Mais bientôt, nous aurons notre nez (ou plutôt ceux de la population) qui frétillera ou frétilleront (de dégoût) de ce fumet proche de celui du fumier d’ortie qui se répandra sur certains quartiers gaillacois. Seuls les autochtones sauront reconnaître ce « parfum » que nous nommons celui de la vendange. Car proche de la déchetterie, siège l’aire de stockage du moût de raisin en période de récolte !
    Franchement je préférerai que cela rappelle l’odeur du souffre !

    Aimé par 1 personne

    1. Le purin d’ortie… mais ça sent très bon, je viens de lancer une production avec les dernières de l’année ! 😉
      Chez nous, je ne sais pas ce qu’ils font du moût, mais il est vrai que c’est un tel panier de crabes qu’il vaut mieux ne pas trop fouiller quand on n’est pas du coin ! 😉

      J’aime

Les commentaires sont fermés.