Statistiques et manipulation

Comment ne pas être interloqué par ceci (copie d’écran ci-dessous) ?

(Source : La Dépêche)

C’est juste à droite de l’article que vous lisez le 31 octobre, arrivé par un hasard provoqué, cela vous interpelle parce que c’est coloré et que le lendemain c’est la Toussaint, un jour férié qui, cette année, tombe un lundi, soit un jour ouvrable et chômé !

Je ne peux pas répondre oui, les tombes de mes défunts les plus proches sont à presque deux heures de route, je ne peux pas y aller aussi souvent que je le voudrais, je ne peux pas répondre non, parce qu’effectivement j’y suis allée il y a 15 jours, même si ce n’est pas le jour de la Toussaint, c’était propre et relativement fleuri (en synthétique, les chrysanthèmes n’étaient pas disponibles), les bougies (3 sur 5, je n’ai plus de stock) étaient allumées, quand j’en suis partie, je n’ai donc pas oublié.

Ce sondage est donc piégeux (une baisse de fréquentation des cimetières a peut-être été observée l’an dernier parce que nos étions confinés avec des sorties, autour de notre domicile, limitées à une heure par jour) et je me demande quelle volonté se cache derrière sa présence sur la page internet du journal. Que veut-on réellement nous faire dire ? Pour un peu (et les paris sont ouverts), je pencherais pour une étude en vue de la suppression d’un jour férié, et vous ?

14 réflexions sur “Statistiques et manipulation

    1. Pour toi, c’est juste un problème de vente de chrysanthèmes ?
      C’est uniquement de leur faute, ils travaillent comme les producteurs de muguet, il faut que la culture soit prête pour le jour J, ni avant, ni après, un peu de souplesse dans leur calendrier serait la bienvenue.
      S’il y en avait eu de disponibles le 18 octobre j’en aurai bien acheté, mais tous les commerces étaient fermés, heureusement que j’avais mes fleurs artificielles et le panier pique-nique garni ! 😉

      J’aime

    1. Dziękuję za ten widok.
      Odnośnie gazety, biorąc pod uwagę jej wysoki poziom, zgadzam się z prostym marketingiem.
      Ale nadal martwię się (już nie o mnie, ale o młodych ludzi, którzy przyczyniają się do mojej emerytury), « Big Brother » zawsze i wszędzie… 😉

      J’aime

  1. Pour la Toussaint je ne me déplace jamais dans les cimetières trop de monde et vols de plantes qui changent de place(cimetière de Blois) un jour ou deux par an je vais visiter la tombe de mon descendant défunt à quatre ans , tranquille sans personne autour d’autres membres de la famille sont très loin il y a une personne qui fait l’entretien et le fleurissement selon les endroits de sépultures .mes disparus « vivent » dans mon intérieur

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.