Marguerite d’automne

Vous avez échappé à « C’est l’aube », l’inscription sur la pierre tombale de Jean Lurçat, mais comme je n’en ai pas de cliché personnel, n’ayant jamais visité le cimetière de Saint-Laurent-les-Tours, je vous propose une fleur très élégante, qui fut dans mon jardin, trois ans de suite, fidèle à son rendez-vous automnal qu’elle égayait par sa douceur, avant d’être dévorée par une armée de gloutons du genre baveux…

Publicité

7 réflexions sur “Marguerite d’automne

  1. Les chrysanthèmes (chrysantemum) parent les pierres tombales chez nous et la fête du printemps dans l’hémisphère sud il y en a un chez nous depuis quinze ans en place en pleines fleurs actuellement jaune mordoré récupéré dans un bac d’un cimetière , redevenu espèce type égaye la cour J’ai travaillé un temps lointain dans la culture de ces fleurs de la bouture à la plante finie en serres .

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.