Le remake

Il y avait déjà eu l’histoire de la Cendrillon des temps modernes, et, deux mois plus tard, cette barrière confirme son utilité pour l’exposition d’objets incongrus égarés en bordure d’une voie publique. 😉

Ce sweat appartiendrait-il à l’un des employés communaux occupées à tailler la charmille voisine ? C’est ce que j’ai pensé sur l’instant, mais leur camion étant mal garé sur le bas-côté un peu plus loin, ils n’auraient pas abandonné derrière eux un vêtement qui aurait très bien pu rester sur l’un des sièges.

L’inspecteur Gadget en a immédiatement déduit que le bureau des objets trouvés de la commune n’était plus à la gendarmerie… 😉

Publicité