Jean l’Apôtre

Se fête le 27 décembre qu’il partage généreusement, entre autres, avec Théodore et Théophane. 😉

Il est le patron des professionnels du livre, des tanneurs, compositeurs, écrivains et théologiens, par contre, si vous croisez un Jean, difficile de deviner duquel il s’agit parce qu’ils sont nombreux sur nos calendriers et qu’il est rarement précisé sa spécificité ! 😉

Une excellente occasion (ou pas) d’écouter Paul Claudel (interviewé par Jean Amrouche) de l’Académie Française, le frère cadet de Camille (un temps la collaboratrice d’Auguste Rodin), qui écrivit sur l’Apocalypse de Jean et dont la conversion spectaculaire aux vêpres de Noël à Notre-Dame de Paris, derrière un pilier devenu célèbre, est souvent citée en exemple, mais dont je me demande comment il a pu, en son âme et conscience, concilier son attirance pour la religion et ne pas accompagner sa sœur (dont il avait demandé l’internement) à sa dernière demeure… Les voies du Seigneur sont impénétrables !

Publicité

7 réflexions sur “Jean l’Apôtre

  1. Culturel, je vais t’inviter dans notre projet littéraire.
    Bonne question que celle de Camille.
    Seule sa mère pouvait la faire sortir de Ste Anne et elle a toujours refusé.
    Il y a une belle lecture sur la relation mère fille
    Mère et fille : un ravage
    Je rechercherai si le sujet t’intéresse.
    Bonne journée et à bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. Heureusement que certains se sont penchés sur le triste sort de Camille…
      Tu sais, dans les familles de vignerons d’ici, on envoyait les filles au couvent pour laisser la vigne au fils de la maison il n’y a encore pas si longtemps !!! 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Expression : jean mon Jean où sont donc tes » pourciaux »
    Attention: un Jean peut en cacher un autre
    attention : cette personne est un Jean foutre
    Le fils promu aux vignes fut incapable de gérer ses rangs
    La fille devant le désespoir du père , le remplaça
    Ce qui devint un domaine prospère au fil des ans
    Jean en connait des femmes qui taillent le vignes
    conduisent les engins agricoles , font les « couches »
    et autres travaux entre les rangs souvent ardus
    Les gestes répétitifs sécateur en main , tirage des bois
    Baisser les fils , tailler , les remonter , les nettoyer.
    travail des vignes ce n’est pas une occupation de fainéants .

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.