E pur si muove !

Oui… Et pourtant elle tourne ! C’est ce que se serait dit, dans sa barbe, Galilée en 1633, après avoir renié publiquement sa théorie (selon laquelle la Terre tournait bien autour du Soleil, ce qu’elle continue à faire et qui confirmait alors la théorie de l’héliocentrisme étudiée deux siècles plus tôt par Nicolas Copernic) lors de son procès devant la toute puissante Inquisition.

Cette vision burlesque de Galileo Galilei par la Compagnia dell’Eliseo, n’est pas sans une certaine similitude avec l’étrange univers très médiatique des jumeaux Bogdanov (le reste de la fratrie semble plus discret) dont, compte tenu des lenteurs de l’histoire, et à l’heure où nous apprenons que Grichka n’a pas atteint l’un de leurs objectifs, à savoir : vivre 120 ans, je peux affirmer, presque sans l’ombre d’un doute, que nous ne vérifierons certainement pas la véracité de toutes leurs théories révolutionnaires (sur la fin du monde des Hommes) de notre vivant.

Respect à une famille dans la peine.