Kafka, au secours !

Vous avez peut-être vu la vidéo d’une infirmière suspendue de ses fonctions, et, alors que le personnel hospitalier déjà déficitaire (et encore en place actuellement) est au bout du rouleau et représente donc un danger potentiel pour les malades hospitalisés, que les campagnes sont des déserts médicaux, après avoir entendu ce témoignage…

Pauline Chaniat, praticienne à Auxerre (Yonne), invitée d’André Bercoff à Sud-Radio.

… vous aurez une idée de la situation encore plus ubuesque chez les dentistes ! 34 dentistes pour 100 000 habitants, cela ne fait qu’un peu plus de 2941 patients potentiels pour chacun d’entre eux, j’ignore à combien nous en sommes dans mon département, mais cela ne doit pas être guère plus folichon !

La gestion de cette crise à grands coups d’interdictions, de restrictions de toutes sortes dans le seul but de vacciner tous les Gaulois aurait-elle une autre raison encore plus inavouable (style l’éradication pure et simple d’une bonne partie de la population) que celle de vouloir se remplir les poches avant une apocalypse provoquée ?

Supprimer les hôpitaux de campagne, supprimer des lits et fermer des services entiers dans les autres, empêcher les bonnes volontés de travailler est la preuve même que le maintien de la santé des Français n’est absolument pas une priorité pour la génération des politiques en place, bien qu’ils s’ingénient à trop vouloir nous faire croire le contraire… il est vrai que toutes nos industries ont été délocalisées et que nous n’avons donc plus besoin de main-d’œuvre, les robots pouvant aisément remplacer les derniers ouvriers en place, notre agriculture est à l’agonie et… tous ces retraités à devoir payer à ne rien faire (autrefois ils avaient le bon goût de tomber comme des mouches dans les 6 mois avant ou après avoir rangé leurs outils, maintenant ils partent se dorer la pilule quelques années au Portugal ou ailleurs !). Les plus fidèles d’entre vous auront remarqué qu’en plus d’avancer dûment masquée comme il se doit, je me suis aussi muselée en consacrant mon espace deux jours par semaine à des challenges très innocents pour m’éviter de trop déborder, car, comme ma rivière en crue après deux jours de pluie, ma coupe est pleine…

On pourra toujours se consoler avec ceci, bien qu’il ne soit pas signalé dans le descriptif que ce député est Philippe Lamberts (Eurodéputé Belge), ni que cela a été filmé en 2018, d’où l’absence d’allusion à l’actualité du moment (leur FB a d’ailleurs compilé quelques vidéos intéressantes destinées à frapper les esprits).

Décidément 2022 commence bien mal et s’annoncerait comme une année paradoxale dont seuls les plus résistants s’en sortiront indemnes. Petit conseil gratuit, en passant, débranchez votre TV, ne lisez pas les journaux, n’écoutez pas la radio et cultivez votre jardin, pour ne pas dire tous à vos bunkers ! Réveillez-vous, Noël c’est fini, on range toutes les décorations !