Comment nourrir correctement son chat…

Chez vous, j’ignore comment cela se passe, mon félin de salon, lui, a des habitudes de vieux garçon… et lui accorder un couvert convenable permet aux oiseaux du jardin de passer à leur restaurant en toute sécurité et ce, même pendant qu’il se choisit ses feuilles de salade !

Il lui faut son bol (petit) de croquettes (au bœuf pour matou stérilisé, il ne s’est pas rendu-compte qu’elles avaient été substituées, en son absence, quand il était rentré affamé de chez le vétérinaire) rempli chaque matin et dont le niveau doit être réajusté dans la journée si nécessaire (avec quelques croquettes à la dinde, pour chat sensible, ou encore à la truite, pour appétit difficile) et son assiette (en porcelaine SVP) juste à côté pour son sachet de nourriture humide (au poisson) du soir !

Pour boire, par chance, il ne faut plus lui faire couler le robinet tout doucement, il a fini par adopter son bol rempli d’une eau (du robinet) avec un soupçon d’argile en poudre dans un des 2 bacs de l’évier, bac qui est devenu le sien, et dont je m’ingénie à laisser en permanence l’accès libre…

Ne vous avisez surtout pas de mettre les croquettes dans l’assiette et le poisson en gelée dans le bol, parce que là, si vous n’avez jamais vu reproche et incompréhension dans un regard d’animal, vous ne pourrez plus jamais l’oublier ! Ne pensez pas non plus, le tromper avec une pâtée en barquette, car c’est vous qui devrez la manger, il la recouvrira immédiatement, sans y toucher, avec la jolie serpillière qui lui sert de set de table !

À voir la pub (gratuite) ci-dessus, on penserait que la marque est très sérieuse, mais… je me pose de grosses questions devant les grimaces de ma fripouille, à chaque changement de leur part ! Et oui, la marque fait des affaires avant de nourrir nos animaux, il n’y a donc aucun suivi dans leurs propositions et, bien que les chats soient (un brin) moins routiniers que les chiens, il semblerait que d’autres que le mien trouvent la publicité mensongère (si j’en crois les avis laissés sur le site par leurs maîtres !).

Ainsi, depuis fin 2015, nous sommes passés des dômes (aux filets de thon et poisson des océans) en boîtes individuelles de 80g, rayées depuis du catalogue, aux soupes (aux filets de thon) en boîtes de 4 sachets de 40g devenues introuvables, mais qu’il adorait, et il nous faut maintenant nous rabattre sur les paquets de délices du jour contenant 4x50g de cabillaud et 2x50g de thon en pâte compressée et découpée en grossière imitation de filets émincés… l’adaptation est difficile, je vous le dis ! 😉

Qui cuisine pour son chat et où trouver des recettes, car l’ouverture d’une boîte de thon n’est pas la solution, ils ont besoin, quand ils ne sont pas (ou plus) chasseurs, de compléments nutritifs spécifiques que notre alimentation ne peut pas leur fournir ?