Livraison

Si les gens savaient, oui, et s’ils se donnaient la peine de vouloir savoir…

Après l’excellent livre (plutôt assez technique) signalé ici par Sandrine du blog L’Eutopia, voici quelque chose de plus accessible, pour le grand public, puisque ce sont des témoignages sur le terrain partout en France. Ce livre signé par Nora Sahara est sorti en mars 2021 chez Robert Laffont, mais je ne pense pas que depuis, la situation de l’hôpital se soit réellement améliorée, la santé n’est pas aussi prioritaire que ses actions pour un banquier et sa cour.

Les commentaires, si vous regardez cette vidéo sur YouTube, sont intéressants et cette femme me rappelle une infirmière croisée dans une clinique de l’ouest parisien en 2003 qui était déjà tellement stressée (elle semblait particulièrement redouter le chirurgien qui m’avait opérée, pour une raison qui m’était inconnue) qu’elle en avait raté une des injections quotidiennes préalables à ma sortie de ce lieu si plaisant ! 😉

Et ce n’est pas parce que les médias vous encourageront à continuer de vous soigner si vous avez une affection chronique ou un problème connu et en cours de traitement que vos résultats d’analyses vous seront communiqués rapidement comme avant la pandémie… il vous faudra vous armer de patience !

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes qui se croit encore civilisé !

(C’était en 1954…)

17 réflexions sur “Livraison

  1. La politique de l’autruche, pour ne pas remettre en cause ses choix, ses convictions, pour rester dans son petit confort… ne pas savoir, ne pas s’informer, c’est mieux… c’est aussi valable pour tous ceux qui ne veulent pas regarder des vidéos sur l’élevage industriel et les abattoirs : ils risqueraient de devenir végétariens…
    Merci pour le lien.

    Aimé par 3 personnes

        1. Oui, et, à la saison des papillons, les piérides ne savent pas que c’est du chou, par contre, avec les pucerons, si tu croques une feuille en passant, tu as un plat complet !… et aussi (chut, il ne faut pas le répéter !) ça se bouture très facilement. Il y avait 3 cœurs dans mon dernier achat pour ma consommation et j’ai planté les trognons avec juste 2 feuilles au bout, dans des pots couverts d’un goulot de bouteille en plastique pour les protéger le temps de faire des racines, je les mettrai en pleine terre quand ils auront repris ! 😉

          J’aime

      1. Merci Agathe, mais ce billet sujet à polémique, m’a donné mal à la tête, bref je ne réponds plus aux coms ! j’ai vu que ce docteur très médiatique et honnête ( à mon avis) qui répand ses opinions à travers les médias , un grand moyen de communication dont il a bien raison de se servir , avait un site sur Tweeter ( ce qu’il y dit est très bien) où quiconque peut lui écrire sans l’insulter ( il bloque les insulteurs ) …
        Voilà et bise !

        Aimé par 1 personne

        1. D’accord pour l’argent et l’éthique, cela ne marche pas ensemble… mais comme je n’ai pas la télé, et ne l’avais jamais vu, je n’ai écouté que son discours qui changeait des inepties habituelles !
          A mes débuts, je me souviens avoir entendu les arguments d’un représentant d’un laboratoire français. Pour repartir avec son bulletin de commande rempli, c’était carrément du chantage à la limite des menaces (et on avait à l’époque plein de gros bras sans cervelle à recaser qui auraient fait le boulot pour un billet). A l’époque aussi, on envoyait les médicaments retirés de la vente chez nous… en Afrique, c’était de l’humanitaire (comme notre pseudo vaccin actuel) !
          C’est aussi un autre laboratoire français, quelques années plus tard, qui est à l’origine du taux de TVA à 5% des médicaments en libre service, contre 2,1% pour les mêmes molécules remboursées…
          Alors oui, argent et santé ne vont pas ensemble car cela fausse complètement la donne ! 😦

          J’aime

            1. Tourne la page Juliette, tu as fait ton colibri, bravo… souffle et passe à un autre billet musical, personne ne te veut du mal, mais chacun défend son bout de gras ! 😉
              Perso, les réseaux pour moi c’est comme la télé… j’évite. Mon blog n’a pas une audience suffisante, alors je peux me permettre d’y dire ce que je pense du système mais je ne vais pas aller me faire piéger sur les réseaux, ce serait bête, non ? ♥

              Aimé par 1 personne

  2. C’est le sentiment d’humanité qui malheureusement est en train de disparaître au bénéfice du profit financier et de l’égoïsme . La compassion , l’empathie sont des mots qui devraient ressortir du gouffre de l’oubli où ils sont en train de tomber peu à peu .

    Aimé par 2 personnes

    1. Argent pour les pontifes (qui n’a jamais eu à s’acquitter de suppléments d’honoraires ?) et mépris pour la piétaille qui fait le boulot dans des conditions de plus en plus difficiles, j’ignore le statut et les privilèges de l’administrateur….

      J’aime

  3. ARF, depuis l’abominable prise en charge de ma personne en mai 2021, l’arrêt cardiaque et la sortie avec un protocole vital engagé…..parce que moi, j’avais pas COVID 😁, j’ai compris que finalement, la bonne vieille méthode est la meilleure : d’ailleurs mes chevaux sont en grande forme 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Continuez à vous faire soigner disent-ils ! Ceux qui ne mourront pas des suites du vaccin, le feront quand même faute de soins parce qu’ils ne seront pas covid ! 😉
      Tout le paradoxe de notre société de consommation, et ce alors qu’en naissant on a déjà 100% de chances de mourir un jour ! 😉

      Aimé par 1 personne

  4. lizagrece

    Non malgré le ridicule Ségur de la Santé les choses ne se sont pas améliorées car les démissions de personnel soignant ont été en nombre …Nous avons affaire à une pénurie de personnel ce qui entraine la fermeture de services …

    Aimé par 1 personne

    1. Pénurie de personnel… si déjà on laissait travailler ceux qui ne peuvent plus exercer à cause de ce fichu pass, conséquence de cette pseudo vaccination non obligatoire mais imposée parce qu’avec elle certains se font des c… en or… bienvenue en Absurdistan ! 😉

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.