Espèce en voie d’extinction

Non, il ne s’agit pas du panda roux, ni de la baleine bleue, ni de l’ours polaire, ni du poisson Lune pas plus que de l’hippocampe… mais bien du groupe californien Rage (… Against The Machine ou RATM pour les intimes), qui sera à Paris le 30 août, attention à vos oreilles ! 😉

Tel le phénix qui renaît de ses cendres, ce groupe en colère a connu quelques éclipses et annonce sur sa page, l’annulation de ses concerts entre le 31 mars et le 23 mai (vous avez un mois à partir du 20 janvier pour le remboursement de vos billets), la tournée 2022 (avec Run The Jewels) débutera donc à partir du 9 juillet. Nonobstant ces derniers déboires pour le groupe, l’énergie de Brad, Tim, Tom & Zack fait toujours du bien ! 😉

Bonne fin de semaine à vous ! ♥

4 réflexions sur “Espèce en voie d’extinction

  1. Ça dérange mes oreilles, j’aime bien. Mais voilà… Mon conjoint a deux neveux très sympas, parisiens, intelligents, drôles…etc, la vingtaine. Ils ont un groupe de metal hardcore, à côté, RATM, c’est de la valse. Ils ont tout : blouson cuir, habillés en noir en permanence, cheveux longs, chant hurlé dans leurs chansons dans lesquelles donc ils déversent leur haine de la société. Enfin j’avais la naïveté de croire malgré mon âge avancé que leurs paroles étaient le reflet de leur opinions. J’étais donc curieuse de leur attitude face à la vaccination, au pass sanitaire. Eh bien aujourd’hui, ils sont vaccinés trois doses sans problème, n’ont jamais abordé le sujet avec moi et continuent leurs concerts, ont sorti un 45 tours (ça fait partie du look), présentent leur pass pour aller au resto, au ciné, aux concerts et parlent du bout des lèvres de la pseudo dictature (sanitaire, le reste n’étant que fantasme).
    Ça fait partie de ce qui me mine, je les aimais bien ces petits jeunes énervés, j’aimais leur rage, mais ce n’est que du look, aucunement une conviction.

    Aimé par 1 personne

    1. Comme je te plains et compatis ! Quand tu as dit parisien j’ai tout compris, c’est pour cela que j’ai fui sans regret quand j’en ai eu l’opportunité ! 😉
      Autour de moi certains ne voulaient pas de la 3ème et j’évite le sujet, c’est plus simple, je n’ai pas de leçon à donner et plus du tout les mêmes impératifs puisque ma vie active a vécu…
      Belle fin de journée à toi ! ♥

      J’aime

  2. J’aime ce morceau , je l’ai posté d’ailleurs

    son explication un peu longue 😀
    Killing in the name est écrite et sort juste après les émeutes de Los Angeles, dont le groupe est originaire. Ces émeutes furent provoquées par l’acquittement de quatre policiers blancs dans l’arrestation de Rodney King, un activiste afro-américain, en mars 1991 et ce bien que la scène eût été filmée par des caméras de surveillance. Les premiers vers se réfèrent à cette affaire qui a secoué les USA et en particulier la ville de résidence du groupe : « Some of those that work forces, are the same that burn crosses » (« Certains de ceux qui travaillent pour les forces (de police), sont les mêmes qui brûlent des croix ») « Those who died are justified by wearing a badge, they’re the chosen Whites » (« Leur mort est excusée par le port d’un badge (de police), ils sont les Blancs élus »).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes explications… Tu penses que c’est tellement différent chez nous ? Moi pas trop ! De toute façon, les personnes incriminées sont les descendants de ceux dont notre vieux monde ne voulait plus, et l’on sait ce qu’il est advenu des autochtones depuis, alors les agissements plus récents ne m’étonnent pas vraiment ! Et que certains aient des convictions me rassure. ♥

      J’aime

Les commentaires sont fermés.