Livraisons

Depuis quand suis-je fâchée avec la bibliothèque du village, incapable de s’équiper d’une sonnette pour que les « sans pass » ne soient pas obligés de se faire malmener par le cerbère à chaque fois qu’ils voudraient aller récupérer leur commande (en devant, pour ce faire, poser un pied à l’intérieur du bâtiment) passée par e-mail ? Un petit retour en arrière au dernier trimestre 2021 permettrait de préciser le petit nombre de mois… mais, aussi, de constater que mon vœu pieu de l’époque, est resté une résolution non tenue, puisque je n’ai absolument pas commencé à trier et ranger mes étagères, ni même relu un quelconque ancien livre ! 😉

Au hasard d’une lecture sur un blog (situé de l’autre côté du globe et que j’ai eu du mal à retrouver, malgré un échange de commentaires) je suis tombée sur la critique (4 bouteilles d’une boisson alcoolisée attribuées sur 5, c’est une bonne note) de Kwestia ceny (Inestimable), le dernier roman de Zygmunt Miłoszewski, où l’on retrouve Zofia Lorentz, déjà croisée dans Bezcenny (Inavouable) et me suis dit que le régime mots fléchés, sudoku et autres jeux, avant de m’endormir, avait assez duré. Commandé en ligne, dimanche soir, dans une librairie toulousaine déjà testée, il était dans ma boîte aux lettres mercredi à 14h, et avec un marque-page en cadeau, tellement l’équipe était contente que ma CB se manifeste un peu ! 😉

Bon, par la route c’eût été plus rapide, mais je n’avais personne qui allait à Toulouse, et l’amour se doit d’être patient, n’est-il pas ? J’aurais peut-être pu le trouver à Cahors mais il m’aurait fallu faire le tour des espaces culturels des grandes surfaces, au-dessus de mes forces parce que devenue passablement agoraphobe ( je l’ai vérifié en visionnant le replay de Synonymes, de Nadav Lapid, un film dérangeant diffusé sur Arte jusqu’au 15 mars, tourné à Paris où j’ai quand même vécu 22 ans, si j’adore toujours les vues de la ville lumière, je n’en supporte plus les bruits et la foule) !

Pour les curieux, une autre critique aussi constructive est à lire => par ici ! Je l’ai survolée… parce que je suis une inconditionnelle de l’auteur et que je le lirai de toute manière jusqu’à la dernière ligne ! 😉

Je vais temporairement renouer, pour ces 2 titres, avec l’immense plaisir de toucher du papier qui sent le neuf et non pas le désinfectant improbable et écœurant des ouvrages de la bibliothèque, mais mes étagères aimeront moins une charge supplémentaire…

18 réflexions sur “Livraisons

  1. les mots croisés sont en ce moment dans la cuisine, mais sur ma table dans le salon mon dernier livre acheté que je n’ai pas encore commencé je suis en mode Mamie jus qu’a cet après midi, 3 jours a occuper les enfants
    bises amicales

    Aimé par 1 personne

  2. Salut. Chez moi le bibliothèque ne prend même pas de commande, ça fait longtemps que je suis fâchée.
    Je lis beaucoup en service presse par l’association que nous créons.
    Parce que pas de librairie non plus et je ne vais jamais dans les grandes surfaces.
    Du coup, commandes directes aux auteurs et maisons d’édition.
    Je note cette idée lecture 😉.
    Je te souhaite une excellente journée 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai même pas pensé à commander chez le buraliste, point presse du village, il n’aurait jamais réussi à écrire les lettres du nom de l’auteur dans le bon ordre (et je ne parle même pas du « ł » !)
      Bon après-midi à toi ! ♥ 😉

      Aimé par 1 personne

  3. lizagrece

    Moi aussi j’ai déserté la médiathèque qui a fermé longtemps, changé ses horaires, et qui demande un laisser passer et des obligations de plus en plus tatillonnes pour me procurer mes livres dans des librairies plus accueillantes. Seulement moi aussi je me demande au rythme oû j’achète comment je vais pouvoir ranger mes livres.

    Aimé par 1 personne

  4. Pour ma part , je pratique le prêt de livres avec mes copines. Il y a aussi pas mal de boîtes à livres dans mon coin et c’est une manière sympa de découvrir d’autres auteurs .Je prête mais j’ai du mal à me séparer de mes bouquins , il y en a un peu partout dans la maison . 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. La seule boîte à livres du village était un coup de pub de la bibliothèque pendant la saison touristique (finalité nébuleuse), il y avait bien un café qui avait une armoire à livres qui tournait… mais il a fermé et mes voisines préfèrent jouer (au loto pour un jambon) que lire et donc c’est à sens unique (je donne) et peine perdue… mais je vais bien finir par trouver une astuce ! 😉

      J’aime

  5. De Miłoszewski j’ai aimé la série avec le procureur Teodor Szacki (comment a-t-il pu la terminer ainsi ?). J’ai carrément adoré même « Un fond de vérité » (j’aime et je m’intéresse à l’histoire de la Pologne et j’ai été servie avec ce livre). Mais par contre les suivants sortis en France, « Inavouable » je crois, je n’ai même pas terminé…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.