Mon journal préféré…

Heureusement que la grande majorité des Slovaques ne sait pas que La Dépêche du Midi existe et qu’un de ses journalistes (Jérôme Yager a signé l’article) les a, d’un trait de sa plume, et alors qu’ils ne lui ont très certainement rien demandé, complètement rayés de la carte…

(Source de la copie d’écran : La Dépêche)

Personnellement je suis très contente d’apprendre que la Pologne a enfin une frontière avec la Hongrie (l’oncle de mon père, émigré aux États Unis, bien que né dans un village polonais, avait sur ses documents de voyage la nationalité austro-hongroise) je me coucherai moins bête ce soir… Mais, je ne jetterai la pierre à personne, j’avoue ne pas très douée en histoire et géographie, matières un peu négligées parce qu’il fallait que je me concentre sur l’essence d’une section scientifique, et consulter souvent Google Maps qui est fait pour m’aider à me situer en cas d’imprécision dans ma réflexion.

(Copie d’écran : La Dépêche)

La critique est aisée et l’art difficile, mon capital chance du jour est tel que, comme l’article est réservé aux abonnés dont je ne fais pas partie, je n’aurai donc pas le plaisir de savoir pourquoi les illustres Gérard Sanz et Jean-Pierre Vienne ont choisi la Hongrie pour y livrer le fruit de la collecte carcassonnaise avant de traverser à vide les Carpates (par des routes bucoliques) pour aller ensuite, en toute logique, prendre livraison de quelques réfugiées avec leurs enfants en Pologne sur le parking du supermarché de Przemyśl… sans doute, le plaisir de conjuguer utilité et tourisme, on dira seulement que le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point !

Bonne saint Patrick à tous les Irlandais chez eux, à ceux d’origine et à tous ceux de cœur qui ne rêvent que d’une belle brune bien fraîche dans un pub passablement enfumé comme il y a très, très longtemps ! 😉

5 réflexions sur “Mon journal préféré…

    1. C’est ta façon de lire l’article ! 😉
      Ce qui me choque c’est que l’on puisse écrire dans un quotidien régional que la Pologne et la Hongrie ont une frontière commune, c’est archi-faux !

      Entre les 2 pays il y a la Slovaquie ! ♥

      J’aime

  1. La moindre des choses est de se renseigner… que le mec ne sache pas quelles étaient les frontières de la Pologne en 1764, 1813, 1912 ou 1943 on le lui pardonne aisément car ce pauvre pays a été territorialement tellement malmené. Mais au moment où il écrit… Il décrit un périple géographiquement impossible, qui discrédite le reste. Je serais Carcassonnaise, je m’inquiéterais sur le devenir de mes dons !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, tu me rassures, je ne suis pas la seule que cela énerve !
      Il se peut qu’ils aient eu des contacts en Hongrie, mais vu la longueur de la frontière avec l’Ukraine, et en regardant une carte, il est évident que les réfugiés iront là où vont leurs grandes voies de circulation… en Pologne qui a besoin de notre aide prioritairement, mais pas en Hongrie où les points de passage sont on ne peut plus limités et la frontière passablement fermée !
      C’est peut-être un sauvetage ciblé, le rendez-vous en Hongrie aura été déplacé en Pologne dans l’urgence… mais dans ce cas on s’abstient d’un article dans le journal (à moins de devoir justifier du moyennement bon usage des dons ?)…

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Nuit européenne des musées – Accordéon et dentelles au jardin

Les commentaires sont fermés.