Silent Sunday # 14

.o0o.

Publicité

32 réflexions sur “Silent Sunday # 14

    1. Peut-être, je ne pense pas qu’ils aient abattu des arbres juste pour les sculpter ensuite pour des festivités, mais la symbolique des personnages a bien été célébrée mille ans plus tard ! 😉

      J’aime

    1. Ce que je comprends volontiers… maintenant que je sais de quoi il retourne ! Cela fait presque 10 ans qu’ils sont dans mon ordinateur et je viens enfin de trouver l’explication ! 😉

      J’aime

        1. Non, ça je savais, mais qui ils étaient non, pourtant j’avais une photo d’une plaque commémorative au sol dans les clichés de la journée suivante… dont je me suis décidée à traduire le contenu, puis à chercher l’explication sur la toile ! 😉

          J’aime

    1. Un peu plus loin dans ce jardin public il y avait d’autres personnages que je n’ai pas pu identifier.
      Après avoir compris qui étaient ces cinq (2 moines bénédictins, 2 novices et un serviteur) les autres personnages s’éclairent même si je ne pourrai pas les distinguer.
      Ils sont sûrement en place depuis 2003, la photo est d’octobre 2013, et le bois exposé aux intempéries vieillit mal…

      Aimé par 1 personne

        1. De puis 2013, j’ignore dans quel état elles sont… j’ai eu vu des pièces du patrimoine rural en bois peint, dans un musée en plein air, avec un toit pour assurer une certaine pérennité. Là, je suppose que le bois a été traité pour durer, mais pour combien de temps ?

          J’aime

    1. Tu ne risques rien, même leurs fantômes sont apaisés ! 😉
      Les voici de plus près :

      Je n’ai pas mis cette photo parce qu’on pouvait y lire ce qui est écrit sur les plaques incrustées dans le sol devant la mairie :

      Pour l’histoire, il faut remonter à la création et à l’évangélisation de la Pologne par le roi Mieszko 1er, qui a eu un fils aîné du nom de Bolesław le Brave qui s’est occupé, quand il a succédé à son père, à unifier l’état (en éliminant ses 1/2 frères) et à continuer l’évangélisation des provinces annexées. Voici Bolesław le Brave :

      C’est ainsi qu’en 1002, il fonde un monastère à Międzyrzecz (entre Berlin et Poznań) où il invite 2 moines bénédictins, qui sont rejoints l’année d’après par 2 novices et un serviteur embauché dans un village voisin, nos 5 personnages sur la photo.
      Mais les provinces annexées n’ont pas forcément envie de faire partie de l’état polonais et se rebellent en massacrant, sous la bannière d’Henri II le Boiteux, les chrétiens du monastère qui sont devenus les premiers martyres de la ville de Międzyrzecz le 11 novembre 1003.

      Je ne sais pas qui est l’évêque ni qui donne l’alerte, pas plus que représente dans cette histoire la statue qui est plus grande que le roi… je n’étais pas aux cérémonies du millénaire (du sac du monastère et de l’exécution de ses occupants) en 2003 ! 😉
      Pour les curieux, une histoire de Bolesław le Brave ici :
      => https://www.wikiwand.com/fr/Boleslas_Ier_de_Pologne (en cliquant sur la roue dentée en haut de la page, à droite, on peut choisir sa langue préférée dans la marge gauche)

      J’aime

Les commentaires sont fermés.