Projet 52-2022 / 16- Pas besoin d’aller loin…

Curieux thème proposé par le blog Du côté de chez Ma’ cette semaine, alors que je serais plutôt adepte du qui veut voyager loin ménage sa monture

Si Ma’ veut réellement savoir quelles sont mes envies du jour et comment je pourrais les satisfaire sans aller bien loin, c’est un peu raté parce que sur le moment je n’ai pas d’idée, hormis celle, certes passablement saugrenue, de paraphraser quelqu’un d’un peu connu dans une de ses célèbres frasques verbales stériles et improductives contreproductives !

Tout d’abord, il faut que je plante le décor… Dans ma rue, un seul trottoir, du côté des maisons (on a vraiment eu de la chance), de l’autre une falaise abrupte envahie par une végétation spontanée sans grand intérêt (même le roncier n’est pas exploitable, ses fruits ne mûrissent jamais), alors si je veux aller au bout de mon idée, il me faudra absolument sortir de mon périmètre de sécurité, mais promis, je resterai dans les limites de mon département !

Nous sommes dans un bus, à un rond-point désert (le gilet jaune n’est encore qu’un accessoire obligatoire dans son véhicule), un matin de décembre que le soleil qui vient de se lever peine à réchauffer, et, si j’avais été seule, j’aurais pu aller visiter le chenil du Centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie à Gramat, ou bien le parc animalier juste à côté, pousser jusqu’à St Céré pour y longer la Bave, avant d’aller faire un tour dans le Cantal (ce n’est absolument pas le bon plan, on reste dans le Lot !), aller prier avec Francis Poulenc la Vierge Noire de Rocamadour (les Montgolfiades sont en septembre) avant d’aller manger le plat du jour du restaurant Les 2 pattes au Bastit puis aller piquer une sieste chez les verts du Bois de Faral, mais non, rien de tout cela, à la croisée des chemins, nous irons au Gouffre de Padirac, parce que : Je traverse la rue et je vous trouve un travail, la preuve ! 😉

Claustrophobes divers et autres phobiques s’abstenir, de plus, méfiance, l’annonce date de décembre 2021 ! Par contre, nul ne sait, hormis lui-même et ses proches, si l’horticulteur a bien traversé la rue, sacrifiant ainsi la joie de contempler au quotidien le lever du soleil contre l’enrichissement assuré, garanti par un emploi de plongeur (souvent en nocturne, après le service dont il ne peut même pas savoir quel goût avaient les plats proposés aux clients).

Voyons comment Ma’ et les autres participants auront traité le sujet dans les commentaires de son billet du jour, bon samedi à tous ! ♥

Publicité

53 réflexions sur “Projet 52-2022 / 16- Pas besoin d’aller loin…

    1. Rassure-toi, je fais la promotion du gouffre Padirac sans jamais y avoir été… la promenade s’y fait en barque, et j’évite, pour des raisons curieuses ce moyen de transport. Des grottes lotoises, je ne connais que celles de Presque (à côté de St Céré) et celle des Merveilles (à Rocamadour), mais il est sûr que le Lot est un paradis pour les amateurs de spéléologie. De plus, à Padirac, les vignerons de Cahors ont pris goût à entreposer (pour les y faire vieillir) quelques bonnes bouteilles !
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. Il y a les Tours de St-Laurent à côté de St-Céré, que je voyais par la fenêtre quand j’étais au lycée, c’est mon endroit préféré, avec Rocamadour, celui où se trouve l’atelier-musée de Jean Lurçat ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. J’avais été très surprise d’avoir pu, depuis le bus en route pour Rocamadour, sortir cette photo assez lisible des panneaux à l’entrée du rond-point ! Parce que c’est une photo sur je ne sais combien qui est exploitable, mais un exercice amusant avec l’APN ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

      1. Je prends souvent des photos lorsque la voiture roule (et que je suis passager, bien sûr ^^) : je confirme le faible pourcentage de photos exploitables, particulièrement dans la catégorie « prise dans un virage »…

        Aimé par 1 personne

    1. C’est ce qu’il y a de bien le long de la diagonale du vide, si les technocrates de la capitale s’y ennuient, les très gracieux sujets de Sa Majesté eux ne s’y sont pas trompés, il y a bien longtemps qu’ils y ont fait grimper le prix de l’immobilier… la Guerre de Cent Ans est terminée ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. Si les mûres pouvaient passer en confiture… mais non, alors il faut un peu sortir de ma rue et de ses escaliers ! 😉
      Mon humeur est bonne, j’ai dit ce que je voulais dire ! Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. C’est parfait, moi non plus je ne suis pas partante pour le canot sur la rivière souterraine, pas plus que pour la descente au fond du gouffre en rappel au bout d’un fil ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. C’était une campagne de publicité de l’office du tourisme dans les années 70, je regrette de ne l’avoir jamais photographié, il est devenu introuvable depuis et culte pour moi ! 😉
      Dans mon village, à l’époque, quand tu étais sur la route à la sortie nord, tu avais la pub pour le Lot que tu as parfaitement citée, et quand tu te retournais tu avais celle de la Corrèze : « Le pays vert », et dès que tu avais franchi la frontière après l’univers plutôt minéral du Lot, tu trouvais une route ombragée et la fraîcheur de la rivière Dordogne qu’elle longeait…

      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

        1. Ben non, les vacances à la mer n’étaient pas au programme chez nous qui vivions en montagne où dans les rivières il y avait plus de galets que d’eau, alors quand on m’a jetée dans une piscine en classe de seconde, j’ai fait le sous-marin avant de couler ! 😉

          J’aime

  1. C’est vrai que c’est une belle région et si en plus on trouve du boulot de l’autre côté de la rue (enfin pas de n’importe laquelle sinon c’est la falaise) il y a tout ce qu’il faut.
    Bonne fin de journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Il ne faut pas se leurrer, boulot saisonnier… emploi durable, c’est moins sûr, si le candidat est efficace je ne sais même pas s’il peut y avoir un après saison touristique…
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

      1. Oui, j’avais regardé la distance… mais ça reste un peu trop loin pour un week-end et pour mes vacances plus longues, j’ai tendance à « retourner aux sources » en Bretagne 😉 Malgré tout, je sais que je reviendrai dans le Lot pour m’y balader !

        Aimé par 1 personne

  2. aller seul dans une grotte actuellement , il me faudrait un éclairage important pour voir où je met les pieds , le souci est que de nuit j’ai tendance à perdre l’équilibre et pour me déplacer il me faut un bras , un bâton de marche .La seule grotte visitée celle de la Luire lieu de résistance entre 39et 45

    Aimé par 1 personne

  3. Sans hésiter, je prends la direction Rocamadour, et pour la même raison natatoire que toi, je n’embarquerai pas dans une barque du Gouffre de Padirac 😉
    Mais j’ai apprécié La Grotte des Merveilles et la Grotte de Lacave, moi qui ne suis pourtant pas hyper à l’aise dans ce genre d’espaces sous terre…
    Je reverrais bien aussi les petits villages charmants tels que Loubressac et Carennac 🙂
    Bref, le Lot, c’est formidable !
    Bises et bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

  4. Une très jolie région où je ne suis pas allée depuis très longtemps …. je n’avais pas eu le temps de visiter le gouffre de Padirac et en vieillissant, je m’aperçois que je deviens un peu claustro ….et pour la balade en barque, je laisse ma place ! Belle semaine …

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.