Un grand écart

… ou comment Gooral, un artiste plutôt solitaire (avec ses claviers, table de mixage, ordinateur, écran et autres accessoires) du nom de Mateusz Górny (attention, il a quelques homonymes, amateur de ballon rond ou de culturisme), né à Bielsko-Biała, en Silésie, peut-il confondre les Beskides et les Andes ? Lui seul le sait ! 😉

J’avoue, le graphisme de la pochette du disque m’a attirée autant que la musique ethno-electro, qui, au final, s’avère bien être un poil dépaysante… 🙂

Cuzco Areas · Gooral

Pour ses débuts, en 2003, il s’était mesuré à Led Zeppelin (la petite histoire ne dit pas s’il avait à sa disposition la guitare à deux manches qui permettait à Jimmy Page de jouer alternativement sur une douze cordes ou sur une guitare normale à six cordes sans changer d’instrument), mais son succès s’est confirmé en 2013 après une excellente collaboration avec => Mazowsze (Ensemble Ballet et Orchestre National de chants et danses populaires de Pologne) lors de sa deuxième participation à l’un des plus grands festivals en plein air d’Europe : le Przystanek Woodstock de Kostrzyn nad Odrą.

Selon que vous aurez simplement besoin de verdure ou bien d’un bon bol d’air frais, vous choisirez entre la session du Project MASOW – Dęblin [24.05.2020] et celle de la SNOWFEST 2021 Online… 😉

MIŁOŚĆ, PRZYJAŹŃ i MUZYKA! ♥