Projet 52-2022 / 19- Fleuri

Vous avez très certainement une petite idée de ce que je peux vous proposer pour illustrer le thème de ce dix-neuvième samedi selon la liste du challenge, élaborée par Ma’, dans son blog Du côté de chez Ma’ et que voici ! 😉

Si vous avez jeté un œil sur mes précédentes publications, vous y avez vu quelques fleurs que je ne vous servirai pas une deuxième fois dans la même semaine, je pourrais aussi vous parler de la dentelle appelée le Fin Fleuri de Bruges puisque je suis allée plusieurs fois en stage dans cette ville pour apprendre sa technique (désolée, je n’ai pas retrouvé les exercices réalisés tellement mon armoire dentelière est en désordre, et là, portes grandes ouvertes, cela vaut une photo, même le chat n’ose pas y mettre son nez !), mais il est d’autres fleurs que je vous offrirai, celles-là, juste un tout petit peu transformées ! 😉

Entrée fleurie et crème dessert (petit gâteau zeste de citron, grué de cacao et fromage blanc) à… la liqueur de fleur d’hémérocalle, cela vous tente ? Les pétales de la fleur jaune de l’entrée (radis, betterave crue, ail lactofermenté, fromage frais de chèvre et fleurs et feuilles de basilic) viennent de ma dernière acquisition vendue fort cher parce que parée de la mention comestible, alors qu’elles le sont toutes et que, personnellement, je préfère les rouges qui ont plus de goût à mon palais ! 😉

Plus classiques, le sirop aux pétales de mes roses, parfait sur un yaourt nature, ou le riz au lait « 14 juillet », à la rose, servi en verrine entre deux couches d’une compote pomme-rhubarbe et sa décoration pétales de rose, seringa, bourrache et sa framboise, trop bon ! 😉

Je n’ai malheureusement pas la photo de ma salade de pommes de terre des jours de fête que j’avais osé présenter à la « fête des voisins » de mon quartier, un soir grisailleux et frais de juillet, agrémentée de ma récolte du jour des délicates fleurs bleues de la bourrache subrepticement subtilisées aux abeilles.

Elle avait été faite, à ma grande surprise, par plusieurs convives (et moi j’aurais bien aimé avoir celle de leur tête)… tellement surpris qu’ils ont attendu que je me serve pour goûter à leur tour, et ensuite, quand même, arriver à me vider le saladier quand ils ont découvert le miracle de la pomme fruit dans un plat salé ! Par contre je ne sais pas s’ils s’y sont essayés chez eux, je n’avais pas dévoilé tous mes secrets ! 😉

Notre produit du jour : les fleurs comestibles

Vous prendrez bien un petit gâteau à l’agastache (fleurs et feuilles) et sa crème fleurie avant d’aller contempler les compositions des autres participants qui auront posté le lien de leur publication dans les commentaires du billet de Ma’ ? Bon samedi à vous ! ♥

39 réflexions sur “Projet 52-2022 / 19- Fleuri

  1. Hello😉
    J’ai encore des choses à expérimenter! A part les fleurs de bourrache, dans la salade, le thym,la ciboulette et l’origan, je reste très « classique »! Alors si tu fais une dégustation chez toi j’arrive😄
    Bizzz et bon samedi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi, avec plaisir pour la dégustation (les idées saugrenues sont généralement non programmées) !
      Si tu regardes ici, tu as, en très édulcoré le principe de la recette de mes sirops de fleurs => https://agatheb2k.wordpress.com/2022/05/10/le-jasmin-des-poetes/
      Il est sûr que l’on peut faire plein de choses avec des fleurs, et que je n’en suis absolument pas aux pétales de rose insérés sou la peau du poulet ! 😉
      Bon samedi à toi ! ♥

      J’aime

  2. Hello Agathe
    Houlala, moi qui suis très frileuse sur les nouveautés culinaires qui sortent des sentiers battus, je laisse ma part à PassiFlore 😆
    Tout est fleuri chez toi !
    Oui, ça change tout à fait des fleurs que nous retrouvons ailleurs 😉
    Bon we
    Bises d’O.

    Aimé par 1 personne

    1. Mais tu fais comme tu veux, personnellement j’ai horreur de m’ennuyer dans ma cuisine, alors j’expérimente (j’ai un côté savant fou), mais de manière raisonnée quand même, le muguet, le ricin et la digitale restent au jardin !
      Non illustrée, la capucine, mais je préfère la feuille à la fleur, j’ai testé la jacinthe pour parfumer mon kéfir, heureusement que j’avais été prudente parce que je n’ai pas aimé et je ne suis pas tentée non plus par le jasmin !
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

      1. Hello Agathe
        Tu me fais bien rire 😉
        Je ne fais jamais d’expériences dans ma cuisine, ça viendra peut-être avec la « belle » qui va arriver bientôt 🙄
        Je n’aime pas les produits qui prennent le dessus et dénaturent le goût premier des aliments.
        Bises

        Aimé par 1 personne

        1. On ne se refait pas, j’ai commencé à élargir le champ des possibles dès que j’ai quitté le nid familial, cela a commencé par la cuisine d’autres pays… tu devrais essayer une cuillère à soupe d’eau de rose (celle du rayon aide à la pâtisserie) ajoutée au riz au lait familial, en fin de cuisson, cela se marie parfaitement ! ♥

          J’aime

    1. Merci à toi !
      Les violettes me servent à aromatiser un petit bocal de sucre, pour les roses c’est selon les années, soit sirop, soit confiture ! 😉
      Pas de ruche pour avoir du miel de pissenlit, et pas la prairie non plus d’ailleurs ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

    1. Tout comme je ne servirai pas à tout le monde mes crèmes dessert au panais, ou celles à la carotte et au gingembre, mes flans à la roquette, ma tourte au chénopode blanc ou mon millefeuille au chou rouge ! 😉
      Rien que pour toi 😉

      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

  3. Oh, que cette cuisine fleurie me tente ! J’aime tout et j’aime découvrir … Je n’utilise que l’eau de rose, l’eau de géranium ou l’eau de fleur d’oranger ! Il va falloir que j’aille voir plus loin ! Belle fin de Week-end !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, à toi aussi ! 😉
      Eau de rose et de fleur d’oranger, dans ma cuisine, c’est classique, mais l’eau de géranium… je n’ai pas cela en stock et j’ai perdu mon géranium odorant… 😦

      J’aime

    1. Il faut d’abord récolter son agastache au moment de la floraison et faire sécher les sommités puis les mixer et garder la poudre dans un bocal.
      Ensuite pour les petits gâteaux il faut faire blanchir 3 œufs dans 80g de sucre, ajouter 1 cuillère à soupe de poudre d’agastache, 150g de poudre d’amande et 80g de beurre pommade, verser dans des moules individuels et cuire ¼ d’heure à 180°C. La crème pâtissière fleurie peut se faire en incorporant (avant cuisson) les pétales d’une vingtaine de fleurs fraîches mixés finement avec une ou deux cuillère à soupe de jus de citron à un appareil à crème pâtissière normale (à défaut de la liqueur à incorporer, elle, en fin de cuisson), voilà, tu sais tout ! 😉

      J’aime

        1. Oui, bien sûr, mais il faut savoir que je n’aime pas les parfums anisés, c’est peut-être pour cela que je le sens si bien… si tu as peur, une astuce serait de mélanger la poudre d’agastache avec le beurre pommade qui fixera la saveur, tu me diras ? ♥

          J’aime

    1. Tu as la recette du sirop de fleurs de seringa, ou jasmin des poètes (en remontant dans mes publications de la semaine) que tu peux détourner pour d’autres fleurs comestibles, il est trop tard pour le lilas ! 😉

      J’aime

  4. Tu nous en proposes des choses pas banales !
    Nous avons bien un pied de bourrache, mais je n’en ai encore rien fait, c’est pourtant pas compliqué de cueillir ces quelques fleurs pour agrémenter un plat, bon sang 😀
    Bises du soir !

    Aimé par 1 personne

Envie d'en parler ? Utilisez votre clavier ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.