Mignonne, allons voir…

… sans Pierre de Ronsard, ce que durent les roses, dans les difficiles conditions que la réverbération de la chaleur des murs environnants impose à toutes les plantes de mon jardin !

Si le Platycodon grandiflorus résiste assez bien à l’ensoleillement, les roses elles, sont cuites dans la journée tandis que les punaises Nezara viridula prolifèrent gentiment en attendant l’ouverture de la chasse et le cours de natation en eau savonneuse qui les attend dès que mon bocal, réservé à cet usage, aura repris du service ! 😉

15 réflexions sur “Mignonne, allons voir…

    1. 😉
      Le choix des rosiers (buissons et parfumés, obligatoirement), en fonction de l’offre locale, fut un grand moment, parce que je sais aussi que je me serais lassée rapidement du rosier mauve Charles de Gaulle et que je n’aurais pas plus aimé un rosier rose, blanc ou totalement jaune…
      Alors le rouge profond velouté de Mr Lincoln, les caprices de Mme A. Meilland et la fantaisie au cœur orangé de Parfum de Grasse me conviennent (le sirop du mélange est délicieux) parfaitement.

      Aimé par 1 personne

    1. Les fleurs de la glycine sont comestibles (juste les fleurs)

      … , on peut en faire des beignets tout comme avec les fleurs blanches du robinier faux acacia. Aucun souci avec la lavande quand on sait bien la doser. 😉

      J’aime

Envie d'en parler ? Utilisez votre clavier ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.