Rénovation en cours

Si le nom de Krosno, était en 2006, tout comme celui de Kotań (sur notre route à l’aller, mais beaucoup trop loin de notre point de chute) et d’ Ulucz (voir => les photos) sur ma liste d’endroits possibles à visiter, les trois coupoles de Piątkowa Ruska (évoquée encore dernièrement => ici) m’ont beaucoup plus inspirée que celle unique d’Ulucz, distante en gros d’une dizaine de kilomètres, et j’aurais été très déçue d’en faire beaucoup plus pour arriver devant cette construction de Królik Wołoski à une quinzaine de kilomètres (à vol d’oiseau) au sud de Krosno…

Source de la copie d’écran : radio.rzeszow.pl

Mais si la brique sous les clochetons ne m’est pas engageante selon mon sens de l’esthétique, la bonne nouvelle est que la restauration de l’édifice a été initiée en 2015, par l’association Stowarzyszenie Królik Wołoski, qu’elle se poursuit lentement parce que le financement est problématiquement à la traîne et que les artisans (bénévoles ?) possédant les techniques spécifiques à ce genre d’entreprise sont rares.

Autre chose, et pour moi d’importance, c’est la mention en fin d’article que l’église gréco-catholique du Transfert des Reliques de St. Nicholas est le seul vestige d’un village Lemko (minorité ruthène de la région) dont la population a été déplacée et qui a été incendié après la Seconde Guerre mondiale.

C’est une tragédie historique, longtemps occultée (les descendants de ces personnes qui ont refait leur vie ailleurs l’ignorent parfois souvent, c’est tabou dans les familles), qui a contribué à transformer le sud de la Podkarpackie en désert peuplé de fantômes (certains revivent grâce à Arkadiusz Andrejkow au travers de ses fresques du => Silent Memorial) ou en réserve animalière selon le point de vue que l’on privilégiera…

NA BANI – Deesis