Réveil en fanfare

Un coup de semonce et le chat avait immédiatement déserté vers un lieu moins exposé alors que j’ai cru avoir rêvé…

Lessive de la nuit étendue à l’abri, tour du jardin fait, à peine un quart d’heure plus tard, la fripouille s’était trouvé une cachette plus sûre à son goût car le ciel était encore plus menaçant…

Finalement quelques grêlons l’ont contraint à regagner sa place de choix dans ces cas-là, sous la table basse du salon en attendant que les genoux soient disponibles et fin de l’épisode, il a fallu arroser le soir, beaucoup de bruit pour rien (1mm au pluviomètre) ! 😉