Projet 52-2022 / 30- Ville ou campagne

Le cas de conscience des dernières élections présidentielles n’était plus qu’un mauvais souvenir que je voulais oublier, mais Ma’, du blog Du côté de chez Ma’ a choisi de nous laisser libres d’afficher nos préférences pour illustrer le thème de cette trentième semaine…

Alors, si, pour ne pas avoir à choisir entre la poire et le fromage, je prends communément les deux, déterminer si je préférais la peste ou le choléra m’avait obligée à innover et là, même si je ne regrette pas de ne plus habiter en ville, il m’arrive parfois de me dire que le choix du calme se mérite et qu’il peut être bien cher payé (il suffit de me voir tirer la tronche au pas supermarket local quand je n’y trouve pas ce que je voudrais), et je vais donc devoir ruser pour me tirer de ce mauvais pas ! 😉

Nous sommes au Jardin du Luxembourg à Paris (VIe), et c’est une de mes photos préférées (normal, c’est la mienne) de ce qui n’est absolument pas un ange et que je préfère voir de profil au travers d’une végétation luxuriante, plutôt que de face, verdure que l’on ne retrouve pas quand on veut savoir qu’il s’agit du monument au poète Charles Marie René Leconte de Lisle (bibliothécaire du Sénat jusqu’à sa mort en 1894), un marbre signé Denys Puech et représentant une muse ailée enlaçant le buste du chef de file de l’école parnassienne sus-cité.

Nous voici donc avec un coin de campagne dans le cœur de la ville et il ne nous restera plus qu’à aller lire les commentaires des autres participants qui auront posté leur lien en bas du billet de Ma’ pour savoir s’ils préfèrent la ville ou la campagne ! 😉

Bon samedi à tous ! ♥

39 réflexions sur “Projet 52-2022 / 30- Ville ou campagne

    1. Moutarde ? J’ai parlé de poire et de fromage, pas plus ! Ce qui me manque beaucoup, c’est mon beurre breton, ma crème fleurette, mon produit vaisselle en modèle familial, des denrées qu’il ont remplacées par les copies et sous-marques de la chaîne (produites en Espagne où il ne me semble pas qu’il y ait autre chose que des taureaux et de l’huile d’olive j’espère non frelatée), des fruits surgelés pour faire une Pavlova ou une Forêt Noire quand j’en ai envie et la levure de boulanger fraîche… 🙂
      Ce poète travaillait juste à côté sur la droite de l’endroit où est placé son monument et il fréquentait ses collègues en écriture et autres intellectuels au bout du jardin en partant vers la gauche… bon WE à toi ! ♥

      Aimé par 1 personne

      1. Graves soucis de pénurie en effet! Je ne pensais pas que toutes ces choses n’étaient plus accessibles! C’est grave hein! En même temps je me pose la question de pourquoi ce manque? La production ne suit plus? le personnel fait défaut? D’où viennent les matières premières? ………

        Aimé par 1 personne

        1. Pour les produits laitiers, c’est oui et non… oui parce qu’en moins de 50 ans on a réussi à trafiquer les vaches pour qu’elles produisent du lait 1/2 écrémé et comme les pays asiatiques se sont mis à consommer du beurre, la production ne suit plus… mais, il y a aussi le fait qu’un magasin appartenant à une chaîne préfère vendre ses propres sous-marques (qui, question marge bénéficiaire, lui rapportent plus) plutôt qu’un produit de meilleure qualité (forcément plus cher) mais pour lesquels il n’arrive pas à obliger les producteurs à travailler à perte et à faire la mise en place dans les rayons à la place de ses employés en sous-effectifs, alors la centrale décide purement et simplement de virer la marque du catalogue… résultat, beurre bas de gamme, moisi à l’intérieur des plaquettes des sous-marques et autres joyeusetés et produits espagnols élaborés avec on ne sait quoi puisqu’un taureau élevé pour la corrida ne donne pas de lait et qu’il n’y a pas de prairies pour un élevage bovin traditionnel !
          Pour la levure fraîche, elle se périme trop rapidement et donc c’est trop compliqué à gérer, m’a-t’on expliqué… pendant des années il n’y a pas eu de levure chimique Alsa, parce qu’on avait 2 autres sous-marques à disposition, les ferments lactiques pour mes yaourts ont manqué pendant presque un an alors qu’il y en avait dans le village d’à côté, je n’ai plus mon produit à vaisselle en modèle familial, ma lessive n’existe plus qu’en pastilles avec un assouplissant intégré qui pue (allergie garantie) et dont je ne veux pas chez moi, les sous-marques ne lavent pas ni la vaisselle, ni le linge… c’est aussi cela la campagne.
          Exemple, la mode du chorizo incontournable de l’apéro, c’est normalement une charcuterie espagnole condimentée au pimentón (paprika fumé) et bien là, en libre-service il est fabriqué dans le Nord et au rayon à la coupe, il vient de Bretagne… alors que toutes les sous-marques du magasin viennent d’Espagne.
          Le Rocamadour, un petit fromage de chèvre lotois, j’ai eu vu une version andorrane avec l’étiquette de l’AOP que je n’ai pas goûté, il était beaucoup plus cher… mais maintenant ils ont réussi à se fâcher avec l’unique producteur (autre que l’industriel) qui acceptait encore de les livrer et nous avons en remplacement un cabécou toulousain qui n’a rien à voir avec l’original (avant d’être parisienne j’ai été toulousaine après mes études et je n’ai pas souvenir d’y avoir croisé des chèvres). Pour l’andorran, je n’ai pas réussi à savoir si c’était une contrefaçon ou simplement dû à un allègement passager du cahier des charges de l’AOP en période Covid.

          Nous produisons un melon IGP du Quercy, il est introuvable chez nous où on nous vend du melon des Charentes… en nous faisant croire que l’enseigne privilégie les producteurs locaux !!!
          Le pire qu’ils nous ont fait, une année pour Noël, alors que le marché traditionnel de ce produit local est à Lalbenque (40km), c’est ceci :

          Il y a de quoi râler parfois contre la grande distribution ! 😉
          Autre chose, j’ai appris, dès mon arrivée dans le village, à ne pas réfléchir quand je vois un article (exemplaire unique) qui pourrait m’être utile même si je n’en ai pas besoin dans l’immédiat… j’achète, parce que si je reviens dans 15 jours, il aura disparu (vendu ou retourné au dépôt) du rayon et je ne le reverrai plus jamais !

          J’aime

    1. Mais non, mon angle de prise de vue et le feuillage participent à l’illusion, mais pas la photo de face que je n’ai jamais faite (elle est en liens cachés dans le billet) parce que je préfère le profil ! 😉
      Bon WE à toi ! ♥

      J’aime

        1. Merci, à toi aussi ! ♥
          À une époque je voulais photographier toutes les statues du jardin, quand j’ai regardé celle-ci de face, j’y ai renoncé, je n’y avais plus ma part de rêve ! Et, entre nous, je n’en aimais que quelques unes et j’en trouvais d’autres franchement moches… projet non abouti même si je sais que les goûts peuvent varier, de face, je ne l’aime toujours pas ! 😉

          J’aime

    1. J’aime ma campagne… mais j’aime aussi autre chose que le vin et le canard (enfin, quand il n’y a pas eu grippe aviaire, parce qu’en ce moment, il y a pénurie… les locaux doivent s’en priver pour que les touristes en aient !)… et j’évite au maximum les bains de foule à l’hyper de la préfecture depuis corona !
      Belle journée à toi aussi ! ♥

      J’aime

    1. Un bon compromis, avec l’âge, il faut que je me pose les bonnes questions, cela fait 14 ans que j’ai quitté la ville, cette maison n’est pas adaptée à mes besoins futurs… alors j’hésite encore mais il y aura très certainement des cartons à refaire ! 😉
      Bon WE à toi aussi ! ♥

      J’aime

  1. mariepauleq

    Bel effet photographique, c’est beau à regarder.
    Sur mes 3 petits enfants, 2 adorent venir chez nous à la campagne, et la 3e déteste c’est une fille de la ville déjà à 12 ans. Chacun ses préférences.
    Bon week-end.

    Aimé par 1 personne

  2. cigalette

    Bonjour ,Comme j’ai un régime très strict, il ne me faut pas grand chose, juste un peu de viande, pommes de terre, fruits et réserve de lait sans lactose je ne bois que de l’eau du robinet. En il y a une grande surface au village à même pas 10 minutes de chez moi pour ce qu’il manque. J’habite la campagne mais avec des petits commerces utiles;-)) boucherie, pharmacie, librairie boulangerie;-)) bon WE
    http://preauxsourcebis.eklablog.com/ville-ou-campagne-a212910767

    Aimé par 1 personne

    1. Alors Cigalette ne vient pas chez moi… pas de boucher, la viande (même locale) est sous plastique, pour l’eau on te dit qu’il vaut mieux boire du vin, elle est infecte soit grise soit trop javellisée et toujours très calcaire (à côté celle de Paris était bonne), pas de gâteaux classiques en semaine à la pâtisserie (juste la spécialité semi-industrielle aux noix et sous plastique) et je trouve plus de goût au pain que je fais moi-même qu’à celui de la boulangerie dont la qualité baisse régulièrement, mais même si je râle je sais que je ne pourrais plus vivre à Paris… bon WE à toi ! ♥

      J’aime

  3. Dans ma campagne, il n’y a aucun commerce… Mais récemment un distributeur a pains et viennoiseries… Avant lui, Pénurie toute l’année ! 😂 A vrai dire, la civilisation est à moins de 10 mn et c’est super pratique… Aucun regret de vivre au Village Perdu, que même les locaux environnement ont du mal à situer parfois !

    Aimé par 1 personne

  4. Hello Agathe
    A voir ton choix, il me semble que tu regrettes tout d’même un peu la ville et qui plus est la capitale ?
    Une épicerie dans un village c’est pas rien 🙄
    On y trouve juste l’essentiel.
    De toutes les façons, on ne peut pas tout avoir, jamais, dans la vie, il nous faut sans arrêt choisir et choisir c’est renoncer, c’est bien connu 😉
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Non, je ne regrette pas Paris… je ne pourrais plus y vivre, je suis devenue agoraphobe, je n’aime pas le bruit du camion des éboueurs à 5h du matin et je déteste les nouveaux moyens de locomotion que l’on n’entend pas arriver et qui encombrent tous les trottoirs, de plus, il faut être jeune, riche et belle alors que je ne vaux plus un chameau… 😉

      J’aime

  5. Le faux ange du Luxembourg fait bien son travail d’imposteur 😀 Qu’il garde son meilleur profil qui lui sied très bien ! Qui plus est dans un joli feuillage.
    Pendant nos vacances, nous avons pu tester le village de 400 habitants, avec sa supérette, et sa boulangerie qui fait du bon pain et des pâtisseries locales à se rouler par terre tellement c’était bon (création perso du pâtissier à base de noix du coin). C’est bien sur un temps donné, mais entre les routes où c’est pas facile de se croiser, et sûrement un climat rude en hiver ( sûrement un peu comme les hautes Vosges à 1 heure de chez nous…), j’aurais un peu de mal à y vivre… et faire des tas de kilomètres pour un médecin et encore bien plus pour un hôpital, ça ne me convient pas 😦 Pourtant, le Limousin, c’est superbe !
    Bref, on est bien où on est !
    Bises du soir !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai toujours trouvé que le feuillage tant au sol que dans les branches et les ailes faisaient bon ménage…
      500 habitants et des artisans qui se battent, c’est beau, ici ils ont baissé les bras et pensent que les bouseux peuvent se contenter de leur médiocrité… la fausse bonne idée qui les contraindra à baisser le rideau et ils n’en ont pas conscience 😦

      J’aime

    1. Là, le choix, pour moi était d’abord un clin d’œil du destin et il y avait en prime un emploi (c’est d’ailleurs l’inverse), le reste n’est qu’une question de hasard. Le village est en déclin parce que géologiquement pas viable pour les commerçants qui n’aiment que l’argent, à cause de ses contraintes qui imposent de conserver un mode de vie dépassé… alors ceux qui voulaient faire du profit facile sont partis, d’autres sont venus, pas forcément avec les bonnes armes pour le faire… et je me demande, à ce jour, si une boutique ésotérique est une nécessité première (ou même un commerce essentiel), plutôt qu’un bon épicier… si oui, c’est parce que j’aurais fait un mauvais choix au départ et ignoré le côté village de sorcières ? Mystère ! 😉

      Aimé par 1 personne

Envie d'en parler ? Utilisez votre clavier ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.