Livraison, de gare ou pas ?

Sans vouloir faire référence au Roman de gare de Pierre Pelot que je n’ai pas lu ou au film Roman de gare de Claude Lelouch que je n’ai pas vu, si j’en crois la liste de Babelio, le rayon livres en son entier du pas supermarket local (bien que les deux auteurs du jour ne soient pas cités), peut très bien se ranger dans cette catégorie puisque j’y retrouve au moins un livre, acheté et lu, qui en fait partie… Et ce ne sont pas les bandeaux de couverture qui me feront changer d’avis ! 😉

L’arachnophobie de Hugo, le héros de Maxime Chattam ne m’a pas permis de rentrer dans l’illusion du roman, puisque chez moi les huit-pattes sont presque apprivoisées et il n’est pas rare que j’en voie une traverser d’un pas alerte mon clavier… Par contre, la première enquête de Sharko, signée Franck Thilliez, m’a passionnée, même si j’avais trouvé le coupable avant la fin du livre.

Portrait – Arturo Brachetti : le changement c’est maintenant !

Leur point commun consiste toutefois en des allusions au célèbre Ehrich Weisz alias Harry Houdini, et à Lucien Strafa le diabolique qui aurait pu, s’il avait existé, s’en inspirer, un domaine propice à tous les délires quand on est bien installé dans son fauteuil… ce qui m’a permis de croiser sereinement le chemin d’Arturo Brachetti, spécialiste du quick-change ! 😉