La religion de l’amour

C’est le sujet de ce moment de grâce qu’est la musique savante orientale pour bien commencer cette semaine. 🙂

Pour avoir eu l’immense privilège de les voir débuter, musicalement et en couple, je n’avais pas gardé le souvenir d’Aïcha au qânûn, mais sa modestie lui interdisait sûrement de nous révéler qu’elle apprenait alors à en jouer, ou bien j’ai oublié ce qui est aussi très possible…

AÏCHA REDOUANE ET HABIB YAMMINE – Festival TROBADES Céret

Il m’est agréable de savoir, qu’à côté de ses diverses obligations, elle a aussi participé, sur quatre titres, au Stabat Mater de Bruno Coulais dont un très bel extrait, illustré de peintures de Jérôme Bosch, est visible sur YT => Pro peccatis suae gentis.

Le titre Yâ Man (Ô celui) – Invocation est disponible sur YT, quant à Wa Zâdî Qalîlun (Faible est ma provision) et à Yâ Habîba L-qalbi (Ô aimé de mon cœur), ils font partie du disque de 2011 (à écouter en intégralité sur YT) => Maqâm d’amour pour toutes les oreilles aventureuses ! 😉

Aicha Redouane & Habib Yammine au Festival TIMITAR à AGADIR – MAROC

Portez-vous bien ! ♥

Publicité