Le petit paradis de Maria

Cette vidéo, postée le 27 septembre affiche, à l’heure où j’écris ce billet 1 030 229 vues… je cherche encore la finalité de ce genre de retour aux sources diffusé sur le net, alors qu’elle doit vraisemblablement avoir une cuisine avec le foyer traditionnel dans sa jolie maison bleue sur laquelle on voit une parabole…

Maria vit seule dans les montagnes (à Dzembronya, Ivano-Frankivsk (Ukraine) – Cuisine du déjeuner sur le feu de camp. Chaîne : Food Around The World.

Si j’aime sa parfaite maîtrise du tissage aux motifs ethniques des Houtsoules (j’ai aussi adoré ses chaussettes), je suis moins convaincue par la conservation de la sauce piquante (mais peut-être est-ce une lactofermentation ?) sans cuisson dans des pots de récupération à vis et la cuisson du repas au feu de bois, sans foyer et au milieu d’un pré en pente… Des commentaires laisseraient à penser que la maison accueillerait des hôtes en quête de vie au grand air et que ce serait donc un genre de vidéo publicitaire ?

Bonne semaine à vous ! ♥

Publicité

8 réflexions sur “Le petit paradis de Maria

  1. lizagrece

    Espérons que son petit paradis ne sera détruit dans cette guerre meurtrière… Je ne sais pas s’il s’agit d’un retour aux soources mais dans les campagnes ukrainiennes nombre de gens vivent de façon précaire comme dans la plupart des pays de l’est d’ailleurs. Hors les capitales le niveau de vie est assez bas et la paysannerie est pauvre

    Aimé par 1 personne

    1. Espérons pour elle et ceux qui exploitent son image, c’est à l’ouest, plus près de la frontière roumaine que du Dombass et de la Crimée…
      Ce que tu signales sur la précarité, je l’avais remarqué et expérimenté lors de mon premier voyage en Pologne où une cousine de la région frontalière avec l’Ukraine nous servait le thé, tasse par tasse parce qu’elle le préparait individuellement au thermoplongeur dans la maison commencée par son père (il avait demandé une aide financière pour pouvoir l’achever au mien, qui lui ne travaillait plus car il était en fin de vie)… 😉

      Aimé par 1 personne

          1. lizagrece

            Pas certaine que ce soit une réelle adhésion tant parfois la pauvreté est grande. D’ailleurs en Grèce nombreux sont les Bulgares, Ukrainiens, Georgiens qui émigrent en Grèce pour avoir une vie meilleure depuis des décennies. Alors que la Grèce n’est pas un pays riche …

            Aimé par 1 personne

    1. Voici la version hiver, où l’on découvre la vraie cuisinière (et pas l’électrique cachée de la maison bleue, celle que j’ai vue en action en plein mois d’août en Pologne profonde (et pas qu’au bord de la frontière avec l’Ukraine, elle fonctionne même à l’ouest dans les fermes)… je ne connaissais pas le chou fermenté en entier, pourtant je suis adepte des Gołąbki (feuilles de chou farcies) ! 😉

      J’aime

Les commentaires sont fermés.