Autocongratulation !

En marge de la diagonale du vide selon les pontifes qui nous ponctionnent au lieu de simplement nous gouverner, qu’il est bon de lire dans le journal local que tout n’est pas mauvais chez nous, les riens, pour ne pas dire les bouseux !

Certes, nous n’aurons pas de foie gras pour Noël (par chance j’ai du confit et des haricots pour un sublime cassoulet de fête), grippe aviaire, profiteurs d’une situation de crise (même si l’on nous dit que ce n’est pas le cas), et citadins défenseurs du canard qui ne savent pas que, dans la nature, il s’engraisse tout seul en vue de sa migration naturelle vers des cieux plus cléments, et que le gavage bien conduit ne le rend pas malade, font que la pénurie perdure, mais il est bon de savoir qu’à défaut de magrets, il nous reste encore quelques cerveaux !

Source de la copie d’écran : La Dépêche

En y regardant de plus près, Souillac pour mon maintien à domicile c’est un petit peu loin du sud du département, je n’ai pas non plus vraiment besoin d’un équipement de chais pour la vendange de mon unique cep de vigne, mais il m’est arrivé de faire de belles trouvailles, avant les confinements, à la Jardinerie du Quercy (depuis, je me débrouille avec ce qui veut bien pousser et résister à la vermine dans mon carré à expériences !).

Espérons simplement que le palmarès 2022 de Septuors 46 du 1er décembre (je rigole et me gondole, malgré mes rhumatismes, quand je vois le lauréat Développement durable 2021 alors que l’on supprime à tout va, les arrêts dans le département de presque tous les trains de la ligne POLT et que l’on dépose des voies ferrées) ressemblera à quelque chose qui ne sera pas qu’un peu de poudre aux yeux pour faire joli dans la morosité ambiante, et que tout ce beau monde ne va pas se réunir autour d’une bonne table juste pour simplement trois nominés !

Publicité