La nuit, au fond des bois…

Certains préfèreront Le cor, poème d’Alfred de Vigny, et peut-être même chanté par Fédor Ivanovitch Chaliapine ! 😉

Le Cor : « J’aime le son du cor le soir au fond du bois »

Ma préférence irait plutôt à Michel Vivoux qui déclamait dans ses spectacles : j’aime le son du boa le soir au fond du cor, j’ignore s’il le fait encore, et c’est ce à quoi le son des bois des grands cervidés au point d’agrainage de leur territoire m’a fait immédiatement penser ! Je garderai pour moi les autres idées saugrenues qui me sont venues à l’esprit ! 😉

Copies d’écran : Webcam Hirvekaamera – Riigimets

Si hier soir, le plateau à carottes était vide, il a été regarni dans la journée et le cerf qui a perdu un de ses ornements n’était pas là pour ses vitamines quotidiennes ! 😉

Belles observations à vous ! ♥

Publicité