Réveil en fanfare

Un coup de semonce et le chat avait immédiatement déserté vers un lieu moins exposé alors que j’ai cru avoir rêvé…

Lessive de la nuit étendue à l’abri, tour du jardin fait, à peine un quart d’heure plus tard, la fripouille s’était trouvé une cachette plus sûre à son goût car le ciel était encore plus menaçant…

Finalement quelques grêlons l’ont contraint à regagner sa place de choix dans ces cas-là, sous la table basse du salon en attendant que les genoux soient disponibles et fin de l’épisode, il a fallu arroser le soir, beaucoup de bruit pour rien (1mm au pluviomètre) ! 😉

Médiévales bis…

Ambiance d’inspiration celtique prévue en Occitanie… il est vrai que l’élue qui veut les relancer s’est acoquinée avec un festoyeur d’au-dessus de la Loire ! 😉

Tanneurs De Drac – Médiévales du Malzieu

Le reste de l’affiche comprendrait, si confirmation, un spectacle tout nouveau qui amusera sûrement les enfants et des artistes toulousains truculents (ouf, nous sommes sauvés !) dont il me semble avoir déjà parlé (question, échapperons-nous au traditionnel russe ?) quelque part… mais point de troubadour prévu… 😉

Bonne semaine à vous ! ♥

Projet 52-2022 / 26- Voyager sans sortir de chez soi

Défi à moitié relevé pour moi, j’ai illustré avec plus ou moins de bonheur les thèmes proposés par le blog Du côté de chez Ma’ pour les six premiers mois de 2022, l’heure du bilan de la performance n’est pas encore arrivé, pas plus que le temps de me prononcer sur le renouvellement ou pas de l’expérience…

Voyager, sans sortir de chez moi, est une gymnastique que je pratique régulièrement et à laquelle je vous convie souvent puisque je suis une adepte des webcams situées un peu partout sur notre planète (dans les endroits où internet fait partie du quotidien des humains qui les peuplent), aussi le cliché du jour concernera un moyen de locomotion que je n’ai pas encore emprunté et dont, si l’expérience m’aurait autrefois bien plu, le cliché que j’en ai fait depuis mon jardin m’incite à beaucoup plus de prudence…

Que fait cette montgolfière dans notre Grand Rue ? Par chance elle est au milieu du carrefour ! Je n’ai jamais su ce que les occupants payants de la nacelle avaient pensé de leur voyage périlleux… Les départs se faisant sur le stade, de l’autre côté de la rivière, le ballon profite habituellement de la traversée pour prendre de la hauteur et ne rase ainsi pas les toits, ce jour-là, visiblement, l’imprévu était au rendez-vous et ils ont eu la peur de leur vie !

Comment les autres participants voyagent-ils sans sortir de chez eux, pour le savoir il faudra suivre le lien que chacun aura posté en commentaire dans le billet du jour de Ma’ ? Bon samedi à vous ! ♥

Il était une fois dans l’ouest…

Attraction touristique dépaysante très courue en son temps, et centre équestre réputé, ce lieu destiné à faire vivre le rêve américain du Far West aux vacanciers de l’ouest de la Pologne (mais pas que, on y venait de plus loin) appartenait à la société privée d’un homme d’affaires (injoignable) de Varsovie, en liquidation depuis 2013, un drame réel pour les employés locaux.

Opuszczone miasteczko westernowe – Kosin (woj. lubuskie)

Mis en vente sur la base de sa valeur (dé)passée, le site n’a pas trouvé acquéreur et tombe lentement (mais sûrement) en ruines. Tout ce qui avait un peu de valeur y a été volé… la ville-fantôme fait maintenant peur et la vue depuis un drone trois ans plus tard enlève toute trace de la poésie que pouvaient encore contenir les images de cette vidéo. C’est par le superbe clip Nie wiem jak de Łukasz Łyczkowski que je suis arrivée sur ce lieu improbable, merci à lui ! 😉

La Grande Murale (5/5)

Dernier volet de cette fresque boisée signée Lucien Bénière, plus grande (de quelques cinq mètres) que la tapisserie de la Reine Mathilde à Bayeux…

.o0o.

.o0o.

Le sculpteur ne nous a pas raconté la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant en l’an de grâce 1066, mais a contribué à nous faire savoir que la forêt nous fournit, en plus du bois et des champignons, ses biens les plus précieux qui sont la beauté, le calme et parfois le silence ! 😉

Pour revoir la Grande Murale (pas tout à fait en son entier, elle est entièrement reproduite, et de bien meilleure façon, dans le livre Le chant du bois, et avec les pièces qui n’ont pas été exposées), le début en est ici => La Grande Murale, à suivre le dernier volet des carrés qui forment la Longue Marche… 😉