Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Actualités’ Category

… suis-je, en tant que campagnarde (c’est-à-dire vivant hors d’une ville), certes dans un désert médical, mais où la maréchaussée pratique la collecte des déchets verts de préférence aromatiques, parce que mon fidèle et ronronnant quadrupède boxeur ne me fait pas risquer une amende de 135€ en allant fertiliser le jardin sans autorisation de sortie et après le début du couvre-feu !

Maintenant que je suis informée, et si je n’avais pas le dos momentanément coincé, j’en sauterais de joie ! La Fripouille vous salue aussi, bien bas, parce qu’en forme ! 😉

Read Full Post »

Sa performance cadurcienne avait été annoncée par la presse locale, une recherche sur l’artiste Baptiste Brévart associé à Guillaume Ettlinger confirmait qu’il avait déjà testé d’autres habitats insolites style une Wolkswagen Polo en bois de palette…

Perché, il l’est très certainement… mais l’histoire dans La Dépêche (photos de l’intérieur du nid) ne dis pas comment il a subsisté pendant la semaine et si la météo pourrie (25 mm d’eau le 2 et 24 le 3 octobre) de ce début octobre lui a permis de dormir un peu ?

Read Full Post »

Mais ce n’est encore qu’une hypothèse selon La Dépêche…

Très romantique sans doute pour l’ambiance (beaucoup moins si l’on regarde la photo d’époque ressortie par Sciences et Avenir pour l’article qui a inspiré le journaliste), je comprends mieux l’exaltation des protagonistes du film… 😉

Prenez soin de vous ! ♥

Read Full Post »

Saint-Germain-des-Près a perdu sa muse, Juliette Gréco… la dite Jolie môme, qui avait passablement déserté la capitale.

Longtemps, son interprétation de Je hais les dimanches les enchantait chez moi, par contre je n’ai jamais croisé Belphégor au Louvre.

Pensées attristées à sa famille avec sa chanson dans le film d’Otto Preminger, d’après le premier roman de Françoise Sagan, Bonjour tristesse.

Read Full Post »

Adieu

Michael Edward Lonsdale-Crouch est parti, malgré son immense talent, discrètement, sur la pointe des pieds, il était pourtant présent dans un bon nombre de films que j’ai aimés, j’avais aussi beaucoup apprécié une de ses lectures à Notre-Dame de Paris, j’ignore toutefois s’il avait croisé un jour la route de la fausse superficielle Annie Cordy partie rejoindre son mari Bruno 15 jours plus tôt et dont je n’avais pas salué la carrière populaire.

Read Full Post »

Ce n’est pas une référence au film russe de 1957, signé Mikhaïl Kalatozov, Palme d’or au Festival de Cannes l’année suivante, d’après Éternellement vivants, la pièce de Viktor Rozov, écrite en 1943, mais une constatation de quelques lacunes d’un correspondant de notre presse régionale, il (ou elle) a vu (ou on lui a signalé) la présence de quelques cigognes sur le grand cèdre de sa commune et il s’imagine déjà, sans rien savoir de la vie de ces majestueux oiseaux migrateurs, qu’elles s’installent pour nicher… (en septembre ?)

 

Voir l’intégralité de la photo (cliquer sur l’image) de l’article en question dans La Dépêche du Gers, puisque d’« Insolite » quand je l’ai vu, il a été transformé en « Réservé aux abonnés », et que vous ne pourrez pas y lire qu’après s’être régalées des raisins de la vigne, les cigognes ont passé la nuit sur le cèdre… et, d’après les commentaires… il semblerait que l’auteur du cliché n’ait pas été avisé de son utilisation, comme quoi, donner une photo à un correspondant du journal vaut pour accord tacite !

Les cigognes nichent après leur migration du printemps, dès que le couple s’est reformé, pas très loin de son propre lieu de naissance suivant la disponibilité des nids. Elles couvent et élèvent leurs petits. Elles ne commencent à repartir en direction des sites d’hivernage que vers mi-août, les jeunes nés de l’année partent d’abord, munis des indications des adultes (le plaisir d’avoir vu, une fois, la famille réunie sur la plateforme pour les dernières recommandations, j’ignorais tout à l’époque), une fois arrivés ils y resteront quelques années, le temps d’atteindre leur maturité sexuelle. Les parents eux, restent sur le site de nidification plus longtemps, en fait, le temps de reprendre quelques forces après le dur labeur d’élever une couvée et… ils ne vont pas remettre le couvert en septembre, ils ne sont pas fous, de plus, le couple se sépare et chacun vit sa vie d’oiseau libre en attendant le printemps suivant.

Bonne route à vous les oiseaux, malgré les embûches que nous vous y mettons de façon consciente ou pas, comme si les aléas naturels ne vous suffisaient pas…

Read Full Post »

Bel hommage

Je vous avais parlé de sa belle résidence, avant et après la catastrophe de Beyrouth début-août, Lady Yvonne Sursock Cochrane, la propriétaire, s’en est allée…

Lire l’hommage écrit par Georges Boustany dans => L’Orient-Le Jour, hier.

Une pensée attristée à la famille d’une victime de plus de la négligence de quelques politiques et affairistes.

Read Full Post »

 

Irrésistiblement je pense à A.B.C. contre Poirot, roman d’Agatha Christie, adapté pour le cinéma, où le célèbre détective belge Hercule Poirot, paisible retraité qui coule des jours heureux dans sa confortable résidence londonienne, doit faire reprendre du service à ses petites cellules grises pour mettre fin aux agissements macabres d’Alexander Bonaparte Cust qui semble, lui, prendre un malin plaisir à titiller la célèbre moustache en croc de l’enquêteur vieillissant.

ABC

Lire la suite de l’article de => La Dépêche 😉

Ceux qui assisteront à la vente du 28 (et 29) août prochain, munis d’outils pour démonter le fauteuil (rouge ou bleu, au choix) plutôt que du sachet de pop-corn traditionnel, auront droit à une réduction… 😉

Read Full Post »

Le treize est passé et la Terre continue de tourner…

aout2020

Jour de l’Assomption de la Vierge Marie (fête religieuse catholique, appelée Dormition de la Vierge chez les Chrétiens orthodoxes), c’est aussi le jour de 1806 où débutèrent les trente ans de la construction (avec la pose de la première pierre) de l’Arc de Triomphe de Paris selon une décision de Napoléon 1er, de retour de la bataille (aussi dite des Trois Empereurs) d’Austerlitz (aujourd’hui Slavkov u Brna, en République tchèque)… une petite visite du château aux paons ?

 

Read Full Post »

Que l’on me pardonne, les images sont celles de ceux qui ont vécu à Beyrouth la récente catastrophe, je n’y étais pas… mais je déplore une perte, certes sans commune mesure avec le bilan en vies humaines (les chiffres des morts et blessés ne cessent d’augmenter) pas plus qu’avec le coût des reconstructions urgentes (des infrastructures indispensables à la vie quotidienne), celle des bâtiments anciens qui faisaient tout le charme de cette capitale levantine.

sursock1

(Source de l’image : Images d’Orient)

Cette bâtisse construite entre 1830 et 1850, avec des vitraux de 1912, résidence d’une famille de philanthropes, a vu ses verrières s’envoler (lire le reportage de Georges Boustany), tout comme celles d’autres maisons illustres du quartier.

sursock2

(Source de l’image : L’Orient-Le Jour)

La façade est désormais aveugle, le patrimoine ancien se raréfie et les Beyrouthins menés par des officiers à la retraite ont, en début d’après-midi, manifesté leur colère dans le centre ville, au départ de la place des Martyrs, et tenté de prendre d’assaut (dans la soirée) le Ministère de l’Énergie… armée et forces de sécurité sont toujours déployées.

Ceux, qui après la guerre civile (1975-1990), voulaient reconstruire une capitale ultra-moderne, de verre et de béton, vont pouvoir remonter au créneau puisque de l’ancien qui avait vaillamment résisté à la guerre (mais pas au souffle de la dernière explosion) est tombé, mais avec quels matériaux cette fois ?

 

Read Full Post »

Older Posts »