Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Arts créatifs’ Category

Ceci n’est pas un canular, l’humoriste Jean-Yves Lafesse (né J-Y Lambert) qui a connu son heure de gloire dans les années 80 avec l’avènement des radios dites libres et sa spécialité franchement désopilante (sauf si on en était la victime) de l’imposture téléphonique, a raccroché définitivement le micro, son personnage fétiche, Mme Germaine Ledoux, doit se sentir bien seule ce soir.

Il fut animateur en 1981 sur Radio Carbone 14, avant de partir chez Radio Nova pour laquelle il a réalisé près de 2000 canulars.

Si, de nos jours, on en arrive à ne plus répondre à son téléphone pour éviter les palabres des arnaqueurs de type isolation à 1€ et autres pompes à chaleur, à l’époque, les autres radios locales, les administrations et même les particuliers redoutaient ses mystifications jusqu’à ce qu’il soit recruté par la télévision (et que, pour ma part, je ne l’oublie -un peu- en quittant d’abord le milieu des radios associatives, puis la région).

Une pensée pour sa famille.

Read Full Post »

Dans la série « La musique adoucit les mœurs », voici la guitare, celle qui, à elle toute seule… se prend pour un orchestre symphonique, oui, j’ai bien dit symphonie généralement exécutée par un nombre important d’instrumentistes, et là, en jouer (les présences du jury et du public sont indispensables) devient effectivement très sportif ! 😉

Une fois que l’on a fait connaissance avec ce prodigieux jeune guitariste, on cherche la version « propre » de ce morceau qui est bien plus agréable à écouter (voir la vidéo => ici).

Pour qui n’est pas grand classique, ni répertoire italien ou même espagnol, il s’essaie (et explore) aussi à d’autres univers sonores 😉

Longue vie à Marcin Patrzałek (interview pour Guitar World), on lui souhaite une belle carrière musicale !

Read Full Post »

ou… comme quoi tout n’est pas forcément si relatif que l’on voudrait nous le faire croire… ces mathématiques alternatives d’outre-Atlantique en sont la preuve 😉

Mes petites manipulations de statistiques n’ont heureusement pas eu autant de conséquences !

Mille mercis au Potier fou, qui adore les mathématiques, et m’a envoyé ce lien qui ravit l’amatrice de Kafka qu’accessoirement je suis ! 😉

Read Full Post »

Il me semblait avoir déjà écrit sur le sujet et vous avoir présenté la méthode de rangement KonMari, connue dans le monde entier, celle de la Japonaise Marie Kondo, mais comme j’ai oublié dans quel état d’esprit j’étais à ce moment très précis et… que le moteur de recherches de WP, n’est pas, lui, très précis, alors… voici ma dernière trouvaille pour ranger armoires et commodes, la version espagnole d’Irène qui se veut plus efficace encore si vous voulez faire un peu de vide chez vous et que les pièces restantes de votre garde-robe ne se déplient pas toutes seules !

Les 2 seuls tiroirs que j’ai rangés selon Marie Kondo le sont toujours, mais je dois dire que j’ouvre le premier bien plus souvent que le deuxième, et… que je n’ai pas encore réussi à recycler mes 2 sacs de chaussettes trouées tassés dans un coin caché, pourtant pendant nos confinements successifs j’aurais pu y réfléchir au lieu de regarder oiseaux et nuages 😉

Read Full Post »

C’est une découverte très récente dont, depuis que j’ai lancé mon propre levain (eau + farine de seigle complète, voir => ici) pour ne plus être tributaire ou pénalisée par les pénuries de levure boulangère au pas super-market local, je vais forcément très certainement adapter le concept signé des Ambassadeurs du Pain à ma méthode de panification domestique…

Bon, je n’oblige absolument personne à visionner les 2h15 de formation (personnellement je suis très intéressée), pour les plus pressés d’entre nous, la vidéo suivante de la chaîne de Fabrice Cottez suffira pour en comprendre le principe 😉

J’avoue d’ailleurs m’en être très fortement inspirée pour mon pain au levain n°7 (à la farine de petit épeautre) juste mélangé hier soir et cuit 12h après, alors que je laisse habituellement fermenter mes pâtes 24h dont les 2/3 au réfrigérateur.

Entre pain n°6 au persil frais haché et n°7, il y a eu un pain mixte (levain + levure) que je viens d’achever de tartiner de betterave crue râpée au fromage frais de chèvre et à l’ail, qui me conforte dans mon idée que la levure c’est peut-être bon dans la bière mais que le pain au seul levain est autrement bon ! 😉

Et je suis très (un peu quand même) étonnée de constater qu’alors que je n’achète de pain chez le boulanger, que quand il y a du monde à la maison, et pratiquement plus jamais pour moi seule parce qu’hormis le pain à l’ancienne à la coupe, assez rare à la vente, je ne prends aucun plaisir à manger l’ordinaire proposé, je me surprends à aimer mon pain au levain-maison et farines non industrielles, et, malgré la difficulté d’obtenir un résultat presque professionnel dans un four ménager pas prévu pour la cuisson du pain, d’y retrouver le goût du bon pain d’autrefois (quand j’étais enfant !!!).

Alors, les grignes de mon pain ne seront jamais bien ouvertes et la croûte jamais assez brillante parce qu’il m’est impossible de m’offrir un four boulanger à vapeur dans une cuisine prévue pour réchauffer des plats au micro-ondes… mais puisque j’ai le goût (que le pain aux farines industrielles de la grande majorité de nos boulangers n’a plus), vive le pain au levain, même imparfait !

PS. : le gros stock périmé de farine polonaise T450 (voir => ici) a enfin été retiré de la vente et remplacé par un stock aussi conséquent de farine T45 dont je n’ai pas l’usage… et comme ils n’ont pas de vraie farine, je me fournis ailleurs 😉

Read Full Post »

En ces temps là, nous pouvions, partout dans le monde…

… nous rassembler où bon nous semblait…

… puis aller prendre un café au bistrot du coin de la rue ou se restaurer, mais c’était avant qu’un virus sorti on ne sait pas encore d’où ne colonise la planète entière… 😦

Maintenant, ce n’est pas plus de 6 personnes dans les rues ou tous masqués (c’est un très mauvais exemple où l’on voit que nous sommes très indisciplinés) et chacun chez soi après 19h, le pied !

Heureusement qu’il nous reste les vieilles histoires pour nous tenir chaud au coeur 😉

Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards avec de longues barbes blanches, assis
devant chez elle. Elle ne les reconnaît pas.
 
Elle leur dit : Je ne pense pas vous connaître, mais vous devez avoir faim, s’il vous
plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à manger.

Est-ce que les enfants de la maison sont là ? demandent-ils.
Non, ils sont sortis leur répond-elle.
Alors nous ne pouvons pas entrer.

En fin d’après-midi, lorsque les enfants reviennent de
l’école, la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.

Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer !

disent-ils à leur mère.
La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.

Nous n’entrons jamais ensemble dans une maison
répondent-ils. Un des vieillards explique :

Son nom est « Richesse », dit-il en indiquant un de ses amis et, en indiquant l’autre, lui c’est « Succès »,
et moi je suis « Amour' ».

Il ajoute alors :

Retourne à la maison et discute avec ta famille pour savoir lequel d’entre nous vous
voulez dans votre maison.

La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.
Comme c’est étrange !

S’exclament les enfants.

Puisque c’est le cas, nous allons inviter « Richesse ».

La mère n’était pas d’accord.

Pourquoi n’inviterions-nous pas « Succès » ? Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires.

La plus petite, Elfie, qui suçait encore son pouce,  s’exprime à son tour :
Veux mamours, veux mamours…

Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine et la mère sort inviter « Amour » à entrer.

« Amour » se lève et commence à marcher vers la maison.
Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.
Etonnée, la femme demande à « Richesse » et à « Succès » :

J’ai seulement invité « Amour » pourquoi venez-vous aussi ?

Les vieillards lui répondent ensemble :

Si vous aviez invité « Richesse » ou « Succès », les deux autres d’entre nous seraient restés dehors, mais
vous avez invité « Amour » et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l’Amour,
il y a aussi de la Richesse et du Succès
😉

Mon souhait, pour qui lira le conte jusqu’à sa fin, est celui-ci :

Où il y a de la douleur, je te souhaite la paix,
Où il y a le doute en toi, je te souhaite une confiance renouvelée,
Où il y a la fatigue ou l’épuisement, je te souhaite
la compréhension, la patience et la force…
Où il y a la crainte, je te souhaite l’amour et le courage.

Read Full Post »

Alors que le retour à un accès à la culture me semble bien compromis, surtout après les dernières manifestations passablement désordonnées (celle de St-Céré entre autres, avec peu de gestes barrière et des masques sous le nez) et la récente bavure de Mme Bachelot qui fut, avant d’être en charge de la Culture, ministre de la Santé et des Sports entre 2007 et 2010, bévue d’autant plus incompréhensible qu’elle est titulaire d’un diplôme de pharmacien (elle a beaucoup de chance que Michel Sardou le prenne avec philosophie), on me signale un site officiel polonais NINATEKA qui organise cette semaine son deuxième festival du film français avec 9 titres (accès gratuit et films sous-titrés en polonais) mais s’ils ne sont pas visibles en France, on peut toujours y découvrir quelques pépites dans les films d’animation dont la compréhension reste possible si l’on ne parle pas la langue…

Exemple, les 3 aventures du => chaton Philémon, pour les enfants certes, mais pas que, puisque les décors reconstituent fidèlement l’habitat traditionnel pratiquement disparu.

Par contre, ils n’ont pas à leur catalogue le film d’action qui vous permet de visiter, et sans les patins obligatoires, le château à la Dame blanche (qui descend la nuit de son portrait pour hanter la bâtisse) de Kórnik, j’ai nommé „Gdzie jest trzeci król?” (Où est le troisième roi ?) dont j’ai déjà sûrement mis le lien YouTube il y a quelques temps années 😉

Pour qui serait tenté par la visite (j’y suis allée en 2006 -patins obligatoires sur les parquets- et j’avais été fascinée par une Bible retranscrite en 12 langues dont le français sur 2 pages à chaque fois, mais photographie interdite), ne vous en privez surtout pas, l’intrigue est facile à suivre !

Le Syndicat, une bande de criminels internationaux menée par Gruber essaye de voler une toile de valeur (le portrait d’un souverain médiéval) à l’intérieur du mystérieux musée de Bory (château de Kórnik), le commissaire Didot d’Interpol et la milice polonaise les pourchassent. Afin d’éviter le vol, deux agents du siège principal de la police, le capitaine Stefan Berent et le lieutenant Katarzyna Rogalska, sont envoyés au musée incognito, leur tâche est de remplacer l’original par une copie. Mais un échange a été déjà fait et ils se retrouvent face au cadavre du conservateur du musée, Janas, tué par un carreau d’arbalète…

Ont joué dans => le film :

Andrzej Łapicki : Capitaine Stefan Berent, Alicja Wyszyńska : lieutenant Katarzyna Rogalska, Adam Pawlikowski : Commissaire Didot d’Interpol
Tadeusz Kondrat : Władysław Janas, conservateur du musée, Ryszard Pietruski : Karol Wilczkiewicz, adjoint de Janas, Maria Wachowiak : Wanda Szczęśniak, secrétaire de Janas
Wieńczysław Gliński : professeur Gawroński, historien, Franciszek Pieczka : Marczak, conservateur de peintures
Kalina Jędrusik : Małgorzata Sadecka, restauratrice de peintures, Wojciech Pokora : Zientara, restaurateur de peintures, Zbigniew Józefowicz : capitaine Półtorak, associé de Berent, Leon Pietraszkiewicz : Colonel Wala, chef de Berent, Zbigniew Płoszaj : policier

La première mondiale a eu lieu à Kórnik le 19 janvier 1967, soit un jour avant les cinémas de Varsovie suite à une intervention du ministère de la Culture à la demande de la directrice (de l’époque) du cinéma de la ville, Wanda Mikołajczak.

Soyez prudents ! ♥

Read Full Post »

C’est celui du rappeur girondin A’Rieka…

… qui est aussi professeur de mathématiques au collège de Blanquefort 😉

Pour qui enfant rêvait d’être institutrice, peut-être que le vent contraire n’était pas une si mauvaise chose, dans le privé, le retour de bâton de la direction en cas d’incartade était certes direct, mais j’ai toujours eu la possibilité (et ne m’en suis pas privée) de partir quand ça ne me convenait plus 😉

Pour le plaisir, son bilan du confinement…

Prenez soin de vous, ce n’est pas fini ! ♥

Read Full Post »

Mouvement perpétuel

Les animations 3D de l’artiste suédois Andreas Wannerstedt sont certes fascinantes, mais attention à ne jamais vous laisser hypnotiser, je ne connais pas la formule magique pour vous ramener à votre état de conscience… 😉

Merci à JL, alias le Potier fou qui me l’a fait connaître par mail mais répugne toujours à poster sur WP 😉

Prenez soin de vous ! ♥

Read Full Post »

… pour Piotr Banach et Marcin Żabiełowicz qui, plus de 20 ans après leurs débuts avec Hey, jouent encore un titre extrait de leur 1er album Fire, dans leur formation actuelle BAiKA (abréviation de Banach et Kafi) avec une nouvelle Katarzyna (K. Sondej née Figaj, dite Kafi), mais plus jeune…

… dont la voix et la façon de chanter ne sont pas sans rappeler celle de Katarzyna Nosowska, son aînée, avec qui elle faisait ses classes lors de la tournée d’adieu du groupe Hey en 2017 😉

Pour mémoire, le groupe lors de la sortie de leur premier album « Fire » (1993)

Sto lat! ♥

Read Full Post »

Older Posts »