Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Arts créatifs’ Category

Le 5 mars 1940, un document officiel signé Lavrenti Beria, demandait à Joseph Staline l’autorisation d’exécuter (une balle dans la nuque puis fosse commune) dans la forêt de Katyn, quelques 4 404 officiers polonais, prisonniers de guerre retenus au camp de Kozielsk, une goutte d’eau sachant qu’environ 250 000 soldats polonais, dont 10 000 officiers, furent faits prisonniers par les Soviétiques…

bouton

Tylko guziki nieugięte
przetrwały śmierć świadkowie zbrodni
z głębin wychodzą na powierzchnię
jedyny pomnik na ich grobie
są aby świadczyć Bóg policzy
i ulituje się nad nimi
lecz jak zmartwychwstać mają ciałem
kiedy są lepką cząstka ziemi
przeleciał ptak przepływa obłok
upada liść kiełkuje ślaz
i cisza jest na wysokościach
i dymi mgłą smoleński las
tylko guziki nieugięte
potężny głos zamilkłych chórów
tylko guziki nieugięte
guziki z płaszczy i mundurów

Guziki (les boutons des uniformes qui ont fait soupçonner la tragédie) poème de Zbigniew Herbert, mis en musique par Przemysław Gintrowski (âmes sensibles, attention aux images d’archives de la vidéo).

Plus supportable, la liste de 650 noms identifiés à Katyn, honorés par Jacek Marcin Kaczmarski…

Ciśnie się do światła niby warstwy skóry,
tłok patrzących twarzy spod ruszonej darni
Spoglądają jedna zza drugiej do góry
ale nie ma ruin, to nie gród wymarły.

Raz odkryte krzyczą zatęchłymi usty
lecą sobie przez ręce wypróchniałe w środku
W rów co nigdy więcej nie będzie już pusty
ale nie ma krzyży, to nie groby przodków

Sprzączki i guziki z orzełkiem ze rdzy
po miskach czerepów robaków gonitwy
Zgniłe zdjęcia pamiątki mapy miast i wsi
ale nie ma broni, to nie pole bitwy

Może wszyscy byli na to samo chorzy
te same nad karkiem okrągłe urazy
Przez które do ziemi dar odpłynął Boży
ale nie ma znaków, że to grób zarazy

Jeszcze rosną drzewa które to widziały
jeszcze ziemia pamięta kształt buta, smak krwi
Niebo zna język w którym komendy padały
nim padły wystrzały którymi wciąż brzmi

Ale to świadkowie żywi więc stronniczy
zresztą by ich słuchać trzeba wejść do zony
Na milczenie tych świadków może Pan ich liczyć
Pan powietrza i ziemi i drzew uwięzionych

Oto świat bez śmierci, świat śmierci bez mordu
świat mordu bez rozkazu, rozkazu bez głosu
świat głosu bez ciała i ciała bez Boga
świat Boga bez imienia, imienia bez losu

Jest tylko jedna taka świata strona
gdzie coś, co nie istnieje wciąż o pomstę woła
gdzie już śmiechem nawet mogiła nie czczona
dół nieominięty dla orła sokoła.

« o pewnym brzasku
w katyńskim lasku
strzelali do nas Sowieci… »

Publicités

Read Full Post »

La quête de l’histoire travestie m’a fait passer sous silence le départ, le 29 mars dernier, vers des cieux meilleurs de la grande Agnès Varda, et ce même alors que la chaîne Arte venait de diffuser le film Cléo de 5 à 7 (disponible jusqu’au 27 avril) évoqué quand je vous ai parlé de Dorothée Blank, cela ne diminue en rien son immense talent ni la peine de ses proches…

En marge du tournage par Manó Kertész Kaminer, connu en Amérique sous le nom de Michael Curtiz, pour la Warner Bros du très classique film d’espionnage Casablanca qui réunissait à l’écran Humphrey Bogart, Ingrid Bergman, Paul Henreid et Claude Rains, se jouait réellement une page de l’histoire du renseignement dont l’aboutissement sera l’Opération Torch, le débarquement des Alliés le 8 novembre 1942 en Afrique française du Nord.

Les ombres de Casablanca, documentaire signé Malgosha Gago & Boleslaw Sulik, lève le voile sur cet épisode méconnu de la 2ème guerre mondiale.

Read Full Post »

 

 

Suspens et humour décalé sont les ingrédients de cette web-mini-série signée Ismaïl Madani qui vous fera voyager dans notre capitale départementale, j’ai nommé la mystérieuse et belle ville de Cahors 😉

Premier épisode (15 épisodes sont prévus, diffusion tous les vendredis) :

 

Ça ne commence véritablement qu’à la minute 4.02 😉

Philippe de la Roseraie s’est échappé de l’hôpital psychiatrique…

Épisode 2, Épisode 3, Épisode 4, Épisode 5, …

Read Full Post »

Cela faisait un moment que je pensais à elle et me demandais ce qu’elle était devenue, mais comme le moyen mnémotechnique utilisé était associé à un événement douloureux,  j’avais oublié son nom, impossible donc de progresser dans ma quête…

Un vieux film d’Eric Rohmer avec des images de Diane Baratier (la fille de Jacques et de Néna) m’a permis de passer le barrage et de retrouver grâce à une illumination en lisant la distribution du film d‘Agnès Varda Cléo de 5 à 7 cette femme d’une autre planète, qui y tenait le rôle de Dorothée, l’amie de Cléo…

Il m’a été donné de croiser fugacement le chemin de Dorothée Blanck, ne connaissant alors rien de sa vie, et de devoir discuter un peu avec elle, entre 2002 et 2006… si son sourire était plus grave que dans cette vidéo, elle était encore plus lumineuse et secrète, et n’avait toujours pas de salle de bains dans son minuscule refuge sous les toits.

La toile héberge encore le blog et quelques écrits de celle qui est partie le 16 janvier 2016, les plus chanceux pourront s’y procurer son roman.

dorothée

 

Read Full Post »

Excellente version française d’un film ancien qui nous donne le point de vue des « colons britanniques » au mépris de celui des Aborigènes dépouillés de leurs terres ancestrales périodiquement inoccupées du fait de leur nomadisme.

J’ai beaucoup aimé A Secret River, le thème musical de fin des 2 épisodes, signé Shane Howard & Archie Roach (à la voix sublimement écorchée), de The Secret River.

Read Full Post »

Il s’agit d’un film sur la préservation (et la transmission du savoir-faire) du patrimoine matériel et immatériel du Quercy, annoncé en sortie nationale.

Pour en savoir plus, l’association l’APICQ a un site internet, à visiter sans modération !

 

Read Full Post »

Attention talent !

Ce sont The Good, the Bad and the Queen (TGTBTQ), des sujets de Sa Très Gracieuse Majesté, dont le dernier « single », Merrie Land, sorti en octobre, a accroché mon oreille…

… une scie très plaisante dont j’aime le son et la voix de Damon Albarn, mais pas le visuel du clip, nobody is perfect!

 

 

Read Full Post »

Depuis près de quarante ans, je suis littéralement fascinée par l’ingéniosité, la patience et la persévérance des créateurs des crèches cracoviennes (tout un symbole et une certaine forme de résistance), qui tous les ans, en décembre, exposent leurs œuvres autour des marches du Monument Adam Mickiewicz, sur le Rynek. Elles viennent d’être inscrites, ce 29 novembre 2018, sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

crechepolL’information dans Magiczny Kraków.

L’art de la szopka, extrêmement codifié, remonte au milieu du  XIXème siècle (du moins pour la crèche la plus ancienne de Michał Ezenekier qui nous soit parvenue, exposée au musée ethnographique de Cracovie), ainsi, la représentation doit absolument comporter, entre autres, des éléments du patrimoine architectural local.

Le concours, lancé en 1937 par le Dr Jerzy Dobrzycki, a lieu le premier jeudi de décembre, soit le 6 décembre cette année, après le traditionnel Hejnał Mariacki 12:00, une autre institution typiquement cracovienne à ne pas rater.

La proclamation des résultats pour la catégorie « Adultes » se fera le dimanche suivant, 9 décembre, à 14h00, à l’auditorium Kupferhaus du palais Krzysztofory (Musée Historique de Cracovie, Rynek Główny 35). L’exposition post-compétition se poursuivra à Celestat (16, rue Lubicz) jusqu’au 24 février 2019.

Bonnes visites si vous y passez, sinon, il vous restera toujours la webcam avec la vue sur Wawel et la Vistule 😉

 

Read Full Post »

Paradoxe

Alors que partout dans le monde les dérives d’une partie du clergé font débat, c’est dans un pays majoritairement catholique où la religion est enseignée à l’école qu’est sorti un brûlot qui certes divise, mais a le mérite d’essayer d’ouvrir les yeux de celles et ceux qui ne voient rien…

Le film Kler, réalisé par Wojciech Smarzowski, sorti en Pologne le 28 septembre 2018 a fait près d’un million d’entrées en un seul week-end.

Le succès est aussi au rendez-vous en Irlande et en Grande-Bretagne, où la sortie s’est faite mi-octobre.

Il devrait se confirmer avec celles prévues dans plusieurs pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Suède) et en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) qui en ont acheté les droits de diffusion.

La France serait-elle frileuse ?

kler

 

Read Full Post »

De la mythomanie

Du temps est passé depuis que je vous ai parlé de l’Académie des Menteurs, une institution qui n’existait pas à l’époque du Prince de Vazerac établi sur la fin de sa vie dans un autre département limitrophe.

Des images (Un petit Prince – mention spéciale du jury en 1985 au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand) sur ce truculent personnage ont été tournées en 1983 par Radovan Tadic.

… chacun en pense ce qu’il veut 😉

Read Full Post »

Older Posts »