Noir, c’est noir…

(Source de la copie d’écran : La Dépêche)

Artiste peintre et graveur français, Pierre Soulages disait peindre la lumière grâce à ce qu’il appelait le noir-lumière puis l’outrenoir (comme son œuvre de 1985, huile sur toile, Paris, Centre Pompidou), nul doute que sa cote n’augmente sérieusement.

Pour tenter de le comprendre dans sa démarche, une exposition rétrospective à l’occasion de son centenaire, s’était tenue entre le 11 décembre 2019 et le 9 mars 2020, au Salon Carré du Musée du Louvre, il doit bien rester quelques catalogues.

Publicité

Caricaturiste

Au jeu du 121, je ne suis pas sûre de gagner, mais Henri de Toulouse-Lautrec lui, le fait cette année puisque c’est il y a tout juste 121 ans, le 9 septembre 1901, qu’il a quitté la scène à l’âge de 37 ans !

Retour sur la vie singulière de cet artiste qui aimait la fête et le monde de la nuit…

Toulouse-Lautrec – Visites privées

Quelques indiscrétions sur sa jeunesse racontées par sa petite nièce Nicole Tapié de Céleyran ou le documentaire de Toute l’histoire et la série du Grand Palais J’me présente, je m’appelle Henri essaieront de compléter le portrait de cet avant-gardiste de la Belle-Époque parisienne… 😉

De la communication avant Bell & Strowger

Aujourd’hui, alors que chacun (ou presque) a son ordinateur de poche presque greffé dans la main, on n’imagine plus comment les humains pouvaient communiquer avant les inventions du téléphone par Alexander Graham Bell en 1876, et de la commutation automatique par Almon B. Strowger en 1892… mais pourtant on y arrivait, et cet instrument (vu dans la vidéo du concert virtuel d’hier) était un instrument utilisé pour cela ! 😉

Instruments with Soul, Ep. 5 – Ligawka

Découvert avec le folklore des montagnes (tout comme la langue sifflée évoquée il y a bien longtemps ici, et je ne sais plus où plus récemment), je suis aussi heureuse de savoir qu’il était utilisé l’hiver en plaine…

Le choix du bois pour le fabriquer est plutôt sportif comme on peut le voir dans cette vidéo d’il y a quarante ans => Ligawka, 1982 (Państwowe Muzeum Etnograficzne w Warszawie), et son travail ensuite nécessitait un savoir particulier devenu rare qui mérite d’être préservé. Quant à l’apprentissage, et ce n’est pas Filip qui me contredira, il peut commencer très tôt ! 😉

Portez-vous bien ! ♥

Les loisirs estivaux de la Reine

Pour plus de détails sur la démarche l’artiste, lire l’excellent article de M-F Plagès dans ActuLot.

Pour une vue de quelques toiles, un passage sur le site de la Maison Royale est toujours possible.

Source de la copie d’écran : Musée Henri-Martin de Cahors

Celui sur le Facebook du musée ou bien sur le titre de La Dépêche (dont l’article est réservé aux abonnés) peut aussi être utile parce que la page internet du musée, même toute neuve n’est, à ma grande déception, pas destinée à vivre, comme d’ailleurs celles d’autres musées lotois dont je ne comprends pas la politique en la matière puisqu’ils ont dû rémunérer le créateur à son tarif et que, dans ce domaine, on n’a pas fait appel à un novice et mécène…

Sachez aussi que la Reine Margrethe II de Danemark est une grande admiratrice de l’univers imaginaire de Tolkien et que ses dessins sur le sujet seront exposés à la Bibliothèque Patrimoniale de Cahors jusqu’au 13 octobre.

Bonnes visites à vous !

Mise à jour du 9 août :

La Reine Margrethe II de Danemark, sera à Cahors pour le vernissage de son exposition, un occasion rare d’assister au concert donné par un ensemble de cuivres de l’orchestre de la Garde Royale danoise sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Cahors.

Source de la copie d’écran : ActuLot / La Vie Quercynoise

Architecture populaire à Sanok

Un musée que j’aurais bien aimé visité, mais il était trop loin et celui de Kolbuszowa était dans le même registre ! 😉

Il était trop tard, lors de mon premier voyage, les restes de la maison en bois de mes grands-parents que je n’ai jamais connus, avaient été emportés deux ans plus tôt par une inondation et personne n’en avait de photographie.

Je ne saurai donc jamais avec exactitude ce que mon père fuyait en ne voulant même pas entendre parler de camping alors que l’on avait la chance de pouvoir dormir dans un vrai lit et sous un toit posé sur des murs en pierre…

Muzeum Budownictwa Ludowego w Sanoku

Il est vrai que la visite estivale d’une maison-témoin du passé dans un skansen ne restitue qu’une vision idyllique de la vie à cette époque, occultant les difficultés d’y passer aussi des hivers avec pluie, neige et dégel ensuite…

Source de l’image : Météo France

Pour ce qui est du jour, nous restons en orange avec encore 26°C à 6h du matin, et ce, alors que j’avais utilisé l’artillerie lourde à ma disposition. C’est l’été, n’est-il pas ?

Portez-vous bien ! ♥

Le vélo-puce…

Puce, pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est sauteur ! 😉

(Copie d’écran : Nocy Muzeów w Pilźnie)

C’est cette affiche, concernant la nuit européenne des musées de samedi dernier à Pilzno, qui m’a fait découvrir Krystian Herba, le casse-cou détenteur de six records inscrits au Guinness. 😉

#17 Rowerowe SHOW !!! Zobacz relację!!!

Bien évidemment les vélocipèdes (ou draisiennes) de la fin du XIXe siècle, et autres deux-roues de l’entre-deux-guerres ou d’immédiatement après 1945 présentés, n’ont pas servi à la démonstration de virtuosité prévue ! 😉