Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Musées’ Category

Comme c’est encore l’été et que tous les actifs n’ont pas encore repris leurs activités je vous propose une sortie au bord du Lot pendant la Guerre de Cent Ans.

Il ne faut pas bronzer idiot 🙂

 

 

 

Publicités

Read Full Post »

… ou les chaises musicales, alors que Dom Robert s’est invité pour l’été sur les hauteurs de Saint-Céré, c’est le canevas « Les hommes bleus » dont le thème est le retour de la chasse, brodé par Marthe Hennebert, la première épouse de Jean Lurçat, qui a été prêté par l’atelier-musée des Tours de Saint-Laurent au Centre culturel et artistique Jean Lurçat d’Aubusson dont l’entrée est couplée à celle de la Cité internationale de la tapisserie pour l’exposition inédite Premières de cordée

lurcat

(source de l’image : La Dépêche)

… consacrée aux tapisseries brodées par les femmes du premier cercle (mère, épouse, sœur) d’artistes séduits par l’esthétique de la tapisserie médiévale mais n’ayant pas les moyens de s’offrir les services des lissiers, héritage royal, des manufactures d’État ou des ateliers privés, entre 1880 et 1950, dames intimes qui ont été les petites mains à l’origine du renouveau de la tapisserie de lisse au XXème siècle (souvent haute pour les tapis et basse pour les tapisseries).

L’interview de Bruno Ythier, Conservateur de la Cité de la tapisserie.

premierescordée

Sachez-le : Vacances dans la Creuse = vacances heureuses ! 😉

Read Full Post »

drobertUne rencontre improbable suivie d’une amitié durable, ces deux grands ont eu en commun l’usage du pinceau, la tapisserie tissée d’après des cartons numérotés, des expositions, un solide enracinement dans leur terroir et sûrement plein d’autres choses encore, qu’au mieux, seuls leurs intimes ont partagé…

En partenariat avec l’Abbaye-école de Sorèze (81), dans le cadre de l’exposition thématique «Plantes et compagnie» initiée par l’écomusée de Cuzals, les herbes folles, oiseaux, papillons et autres animaux du moine bénédictin de l’abbaye d’En Calcat sont exposés à l’Atelier Musée Jean Lurçat, lieu qu’il a fréquenté du vivant du maître des lieux. Pour l’occasion on découvrira aussi le portrait de Suzanne Goubely (de l’atelier de tissage du même nom à Aubusson) peint par Rossane Timotheeff-Lurçat, la deuxième épouse de Jean, décédée en 1954 aux Tours, condamnée à l’oubli par la jalousie de Simone épousée en 1956.

L’hymne à la nature des tapisseries de Dom Robert, vidéo, cliquer sur le lien ou sur l’image ci-dessous :

vidéo

Les sites officiels : Atelier musée Jean Lurçat, Dom Robert, semeur de joies, l’Abbaye-école de Sorèze, bonnes visites !

Read Full Post »

Pour en savoir un peu plus, voir le site de la Société des sciences naturelles du Tarn-et-Garonne, ou la présentation de l’exposition => ici.

Pour les enfants, la présentation en BD de ce monde fascinant par => l’araignée Saïtis.

Bonnes découvertes !

 

 

Read Full Post »

Livraison

Un petit bijou, même si, dès les premières pages, dans un premier temps, j’ai très fortement pensé à l’univers de Glacé de Bernard Minier, un livre dont je vous ai déjà parlé => ici.

criLe cri, deuxième roman de Nicolas Beuglet, dont l’action se déroule à partir de l’hôpital psychiatrique de Gaustad (proche d’Oslo), n’est pas, non plus, sans rappeler la toile éponyme qui hantait le norvégien Edvard Munch après qu’il ait écrit dans son journal, en date du 22 janvier 1892 : « J’étais en train de marcher sur un sentier avec deux amis – le soleil se couchait – soudain le ciel devint rouge sang – j’ai fait une pause, me sentant épuisé, et me suis appuyé contre une clôture – il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et de la ville – mes amis ont continué à marcher, et je suis resté là tremblant d’anxiété – et j’ai entendu un cri infini déchirer la Nature »,  au point d’en peindre cinq exemplaires entre 1893 et 1917, considérés comme une œuvre majeure.

Je ne peux vous en dire plus, la piste suivie par l’inspectrice Sarah Geringën m’emmène à Paris et il me reste encore les 2/3 des pages à lire… Je vous laisse avec les paroles de Qui crie ? que la toile a inspirées à Jean Guidoni.

Read Full Post »

Panoramique

… dans un espace circulaire clos, est-ce possible ? Il faut croire que oui 😆

panorama

(source : Wikimedia Commons)

Cette rotonde abrite une fresque murale peinte de 114 mètres de long sur une hauteur de 15 mètres (et 750 kg de peinture) qui représente un des hauts faits de l’histoire mouvementée de la Pologne avant sa disparition des cartes : la bataille de Racławice, lors de l’insurrection polonaise menée par l’officier Andrzej Tadeusz Bonawentura Kościuszko contre le major-général Alexandre Petrovitch Tormassov pour la Russie impériale, remportée le 4 avril 1794 malgré l’infériorité numérique et le manque d’équipement.

Le site de ce musée pour un unique tableau : Panorama Racławicka

Réalisée entre août 1893 et mai 1894, l’œuvre collective initiée par Jan Styka assisté par Wojciech Kossak et Ludwik Boller, Tadeusz Popiel, Zygmunt Rozwadowski, Teodor Axentowicz, Włodzimierz Tetmajer, Wincenty Wodzinowski, Michał Sozański fut réalisée à Bruxelles, puis présentée au public le 5 juin 1894 lors de l’Exposition universelle de Galicie à Lviv (ou Exposition nationale de Galicie), capitale de cette province polonaise (à l’époque en pleine croissance économique, troisième producteur mondial de pétrole) sous l’empire d’Autriche-Hongrie, l’actuelle Lvov (historiquement Leopol) en Ukraine.

Elle a été récupérée en 1946, durant l’Akcja « Wisła », avec une partie de la collection de l’Institut national Ossoliński. Sous le régime communiste, le sujet considéré comme politiquement sensible, divers efforts de restauration et d’exposition de la toile, entrepris par des comités de volontaires successifs, n’ont pas abouti, ils ne furent couronnés de succès qu’après août 1980. Réouverte le 14 juillet 1985, l’attraction majeure du vieux Lwów est en passe de devenir (avec les gnomes, voir => la carte) la principale attraction touristique de la ville de Wrocław où elle est désormais exposée.

 

 

 

 

Read Full Post »

Le XXVIIIème Grand Couvige International de la dentelle et broderie proposé par le Centre d’Enseignement de la Dentelle au Fuseau aura lieu le samedi 7 octobre au Centre Culturel de Blavozy, banlieue du Puy-en-Velay (43)

Au programme, démonstrations, vente de matériel, ainsi que le sacro-saint concours des Victoires de la Dentelle dont le thème pour 2017 est l’oiseau du bonheur.

couvige

Trop tard pour vous y coller, il fallait rendre les copies vos œuvres (dentelle aux fuseaux à fil continu ou coupé, ou à l’aiguille, avec un maximum de couleurs et d’inclusions de perles, plumes, sequins…) avant le 26 septembre 😉

Pour réserver une table pour une démonstration de votre savoir-faire, le bulletin d’inscription était à retourner avant le 20 septembre.

Vous pouvez éventuellement profiter de l’occasion pour programmer la visite de l’exposition en cours au C.E.D.F., mais pas celle du Musée Crozatier encore en travaux qui ne devrait rouvrir ses portes qu’à la fin de l’année…

expo2

Read Full Post »

Parti en 1966 alors que j’étais collégienne et ne le connaissais pas, Jean Lurçat est entré dans ma vie l’année d’après avec les éditions de cartes postales de ses œuvres tissées qui voisinaient les livres que j’achetais avec l’argent gagné en vendant les champignons que tous les habitants du village ramassaient.

C’est en 1968 que j’ai eu le grand plaisir de voir la tapisserie monumentale de l’église Notre-Dame de Toute Grâce sur le plateau d’Assy en Haute-Savoie, véritable Musée d’Art Moderne, avant d’intégrer le lycée lotois qui porte son nom, et, depuis les débuts de ma collection de cartes postales je suis en admiration inconditionnelle de cet artiste qui partageait sa vie entre le Lot et Saint-Paul-de-Vence.

La Cinémathèque Nouvelle de Nouvelle Aquitaine dispose du documentaire de 1992 Le rêve ensoleillé, un film de 26 minutes signé Patrick Cazals dont 3 minutes 07 sont en accès libre => par ici 😉

 

 

Read Full Post »

La photo truquée

Une fois n’est pas coutume, Johnny Hallyday, notre monument du rock disant un texte poétique sur une symphonie 😉 dans cet espace…

… c’est pour vous signaler l’exposition Ludwig van le mythe Beethoven, à la Philharmonie de Paris jusqu’au 29 janvier 2017 😆

… clin d’œil à la super lune de la nuit de lundi à hier qui a fait un flop magistral, ce que l’on ne souhaite pas au roi de la publicité 😆

Read Full Post »

Il s’agit de l’œuvre patiente de Søren Poulsen, un fermier danois passionné de géographie, à partir de 1944 et jusqu’à sa mort en 1969. Le Verdenskortet construit de main d’homme dans un ancien verger au bord du lac Klejtrub (à Hobro, dans la région de Viborg) est entièrement à l’échelle et mesure 45 x 90m (27 cm correspondent à 111 km de notre monde réel).

Après votre tour du monde, pédestre ou non, vous pouvez déguster une pâtisserie avec un café sur le site 😆

viborg

Read Full Post »

Older Posts »