Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Nourritures’ Category

… hum, avec un bon fromage et le verre de vin qui l’accompagne ! 😆

Voir => son blog.

Quelques recettes sur => ClubPanéo.

Publicités

Read Full Post »

Faut-il y voir un signe ? Mystère ! Alors que mon seul stress ne devrait être que quelques rêves de pannes de réveil ou d’oublis de quelque chose d’important dans feu l’exercice de mes fonctions, réminiscences de mon subconscient non encore nettoyé de ce qui fut longtemps mon quotidien, curieusement, cette nuit j’ai mal dormi.

Comme tous les soirs, vaisselle qui sèche dans le panier, ablutions faites, j’ai pris le gros roman de 800 pages, réputé sublime, sur ma table de chevet pour en lire quelques pages, j’ai éteint, me suis retournée et normalement, je dors en 5 minutes…

Mais il faisait vraiment trop chaud, puis l’orage a grondé et je me suis levée pour aller débrancher la box, la grosse mouche d’en bas m’a suivie à l’étage et a réveillé les instincts de prédateur du chat, j’ai donc pris, en attendant que la chasse soit terminée, le second livre présent à ma portée, celui qui amorti le tic-tac du réveil, mais s’il est plus léger pour mes mains…

… il s’est avéré que les quelques 140 pages qui reprennent  l’histoire tragique du charismatique  Père Jerzy Popieluszko, aumônier historique de Solidarność (aux aciéries de Huta Warszawa), en poste à l’église Saint Stanislas Kostka de Varsovie (Kościół św. Stanisława Kostki) sauvagement assassiné en 1984 par la police communiste et jeté dans les eaux de la Vistule sous le pont du lac de Włocławek, ne sont pas soporifiques, et m’ont ramenée, entre autres, au 15 août 2006, où nous avions terminé notre tout premier tour de Pologne, avions quitté les cousins paternels tout juste découverts, avions testé notre capacité à trouver un endroit pour dormir, et nous étions offert un bain de pieds dans la Baltique. Pas de souci pour les repas ou les courses, nous avions déjà une petite expérience et nous nous apprêtions à regagner la France à l’aide d’une carte de l’Allemagne achetée à la dernière station-service polonaise trouvée sur le chemin du retour de cette escapade imprévue…

En ce jour de l’Assomption de Marie j’ai donc eu envie d’entendre un des chants entonnés par les ouvriers lors des Messes pour la Patrie qu’il célébrait, en voici une avec des images de la répression de 1981  😉

 

Read Full Post »

O Fortuna , le chœur initial (repris à la fin de l’œuvre) des Carmina Burana, cantate de Carl Orff composée entre 1935 et 1936 à partir des Chants de Beuern, poèmes médiévaux écrits au XIIIème siècle en latin, allemand et français, découverts en 1803 dans une abbaye bénédictine bavaroise…

Voici la version 2017 de cette ouverture par MB14, WaWad, Rythmind et Beatness, les quatre membres du groupe Berywan, sacrés champions de France de beatbox en 2016.

Morceau indémodable, célébrant Fortuna, déesse romaine personnifiant la chance, j’avais beaucoup aimé le clip de Luc Arbogast qui les a peut-être inspirés  😆

Read Full Post »

Parti en 1966 alors que j’étais collégienne et ne le connaissais pas, Jean Lurçat est entré dans ma vie l’année d’après avec les éditions de cartes postales de ses œuvres tissées qui voisinaient les livres que j’achetais avec l’argent gagné en vendant les champignons que tous les habitants du village ramassaient.

C’est en 1968 que j’ai eu le grand plaisir de voir la tapisserie monumentale de l’église Notre-Dame de Toute Grâce sur le plateau d’Assy en Haute-Savoie, véritable Musée d’Art Moderne, avant d’intégrer le lycée lotois qui porte son nom, et, depuis les débuts de ma collection de cartes postales je suis en admiration inconditionnelle de cet artiste qui partageait sa vie entre le Lot et Saint-Paul-de-Vence.

La Cinémathèque Nouvelle de Nouvelle Aquitaine dispose du documentaire de 1992 Le rêve ensoleillé, un film de 26 minutes signé Patrick Cazals dont 3 minutes 07 sont en accès libre => par ici 😉

 

 

Read Full Post »

😉  Un petit bijou que je viens de découvrir sur Leny Escudero, chanteur, auteur-compositeur-interprète et acteur, parti le 9 octobre 2015.

Read Full Post »

… de Diane Hudon, dentellière

Simplicité et méthode, seule l’envie d’aller à la prochaine épingle compte vraiment, j’aime son approche de ce loisir créatif qui devient vite envahissant 😆

Read Full Post »

Il en est un pour lequel Bruxelles, le 29 juin 2016, a renouvelé l’autorisation d’utilisation pour 18 mois en Europe, au motif que les états membres avaient refusé de prendre leurs responsabilités…

Autorisation prolongée du glyphosate donc pour une période limitée, jusqu’à ce que l’Agence européenne des produits chimiques publie son avis, au plus tard à la fin de 2017.
Cela va arriver très vite et il est encore temps de rejoindre la fronde de l’ONG berlinoise WeMove.EU en continuant à diffuser cette vidéo qui a peut-être permis qu’au lieu des 10 ans prévus nous n’en ayons pris que pour 18 mois et en signant leur pétition.

 

Read Full Post »

Alors que tout Cannes s’extasie (ou pas) sur les robes des stars en herbe, retour sur un film essentiel pour la vulgarisation de la permaculture 😉

Pas de projection du documentaire plein de bon sens Le potager de mon grand-père de Martin Esposito chez vous ? Le DVD est disponible

Il manque à mon jardin un pied de tomates vertes peu importe la variété et peut-être une rose de Berne, à suivre 😉

Read Full Post »

Certes il faut bien nourrir les humains qui peuplent ces contrées où les hivers sont plus longs que le temps nécessaire à la croissance et la fructification des légumes que nous affectionnons, mais il me restera toujours un doute…

… sûrement un individualisme forcené, mais si nous n’avons pas le concombre Toundra sur nos étals, j’ai toujours trouvé louche le fait qu’ils aient tous un air de parenté si ce n’est celui d’être de purs clones  😆

 

Read Full Post »

Le goût juste

… ou le bon goût, c’est le résultat de cette reconversion réussie 😆

… qui fait remonter le souvenir d’une dérive classique de notre société, observée quand j’étais parisienne : à la boulangerie du quartier l’accueil n’était pas le point fort, mais les croissants eux étaient excellents, et quand j’y allais (uniquement) le samedi de bon matin, je rentrais avec le pain pour la semaine, la baguette viennoise qui était mon petit plaisir de l’époque et les croissants du dimanche avant de partir travailler. C’était l’époque où quand je partais en week-end, j’amenais les croissants (pour l’exportation) que j’avais pris la peine de commander la veille et qu’il suffisait de passer quelques instants au four classique directement dans leur sac papier pour qu’ils soient au top.

Avant qu’ils ne prennent leur retraite et cèdent la boutique, ils l’avaient entièrement refaite, intérieur et extérieur, avec des boiseries superbes en façade. Ils avaient aussi pris la peine de former leur successeur qui s’est révélé n’être pas capable de tenir l’outil de travail qui lui avait été transmis. Le samedi, même en commandant à l’avance, je n’avais plus ce qui faisait mon bonheur et très rapidement la clientèle de tous les jours a fini par se raréfier si bien qu’on a vu arriver le concept café-croissant à la boulangerie… puis la fermeture en moins d’un an, et, plus tard, le démantèlement complet avec même la vente des boiseries.

Alors, j’aime ces boulangers qui y croient encore, et se battent pour que l’on ait autre chose que de l’industriel à se mettre sous la dent, mais, comme ils sont un peu loin de mon domicile, j’ai aussi l’envie d’arriver à faire correctement un pain de ménage goûteux pour pallier à l’uniformité de la production locale et suis à l’affût de la recette et du tour de main qui ferait mon bonheur.

 

Read Full Post »

Older Posts »