Internet pour les chats

Après une discussion sur les chats à l’oreille musicale, j’ai pensé aux contenus que propose YouTube pour nos félins. Vous avez peut-être dans votre bibliothèque le livre « Internet pour les nuls » ou même encore (comme chez moi) « Windows 95 pour les nuls » dont je pourrais très bien faire un angelot (voir ici) puisque je ne l’ai pas ouvert depuis au moins Vista, alors voici, dans la même idée d’astuces compilées, de quoi occuper cinq minutes son chat, vidéos testées, bien sûr !

Attention ne pensez pas que je torture mon fidèle poilu avec des jeux virtuels qui vont lui laisser un arrière-goût de frustration ! C’était juste une expérience unique et limitée à sa capacité d’attention, et la récompense gourmande qui l’a suivie était bien réelle !

Jeu de chasse pour chats sur portable et tablette

Comme le fauteuil à câlins (parfait pour une sieste complice) est à l’étage et que la pièce à vivre est en bas, pour être au plus près de sa deux-pattes bouillotte, la fripouille s’impose parfois sur la tablette informatique. J’ai profité de l’aubaine et fait l’expérience (sous haute surveillance) de chercher dans ces vidéos celle susceptible de faire réagir le matou. Si les couinements de souris l’ont laissé de marbre (il a juste levé une oreille mais pas regardé l’écran), la mouche qui bourdonne, par contre, lui a bien plu (j’ai changé dès qu’il a fait mine de poser une patte sur l’écran), tout comme le papillon (pourtant il est moche) ou le brin de fil. Ce qui m’a le plus surprise c’est qu’il ait regardé avec beaucoup d’attention l’écureuil planteur de noix de joseph baguette (la voix synthétique n’est pas terrible mais les bruitages sont bien réussis). On n’a pas essayé les poissons, têtards, cafards ou araignées

Mais, je le répète, le virtuel n’est pas ce qu’ils affectionnent plus que tout. On n’épuise pas non plus son chat à le faire courir après un pointeur laser pour le filmer, ce n’est pas drôle pour lui, la proie d’un chat se doit être matérielle, même pour un jeu. Bise à l’œil de nos poilus ! ♥

Statistiques et manipulation

Comment ne pas être interloqué par ceci (copie d’écran ci-dessous) ?

(Source : La Dépêche)

C’est juste à droite de l’article que vous lisez le 31 octobre, arrivé par un hasard provoqué, cela vous interpelle parce que c’est coloré et que le lendemain c’est la Toussaint, un jour férié qui, cette année, tombe un lundi, soit un jour ouvrable et chômé !

Je ne peux pas répondre oui, les tombes de mes défunts les plus proches sont à presque deux heures de route, je ne peux pas y aller aussi souvent que je le voudrais, je ne peux pas répondre non, parce qu’effectivement j’y suis allée il y a 15 jours, même si ce n’est pas le jour de la Toussaint, c’était propre et relativement fleuri (en synthétique, les chrysanthèmes n’étaient pas disponibles), les bougies (3 sur 5, je n’ai plus de stock) étaient allumées, quand j’en suis partie, je n’ai donc pas oublié.

Ce sondage est donc piégeux (une baisse de fréquentation des cimetières a peut-être été observée l’an dernier parce que nos étions confinés avec des sorties, autour de notre domicile, limitées à une heure par jour) et je me demande quelle volonté se cache derrière sa présence sur la page internet du journal. Que veut-on réellement nous faire dire ? Pour un peu (et les paris sont ouverts), je pencherais pour une étude en vue de la suppression d’un jour férié, et vous ?

Problème métaphysique

Vous ne le voyez pas, mais, à chaque fois que je passe sur mon blog, mon sang ne fait qu’un tour, mes naseaux narines frémissent et mon cerveau entre en ébullition, bref ! En deux mots : je fume et ce n’est pas du tout ce que j’attends de la tenue d’un blog ! Grrr… !

Pourquoi me direz-vous, simplement parce que j’y vois ceci…

… je vous fait grâce de la prose sous ce titre en anglais (ce n’est pas ma langue maternelle), signée WP, qui m’est imposée par la plateforme depuis que, suite à l’obsolescence de mon très sage et passablement classique thème précédent, plus supporté et incapable de s’adapter convenablement aux dernières modifications, j’ai dû me résoudre à en changer.

J’avais prévenu mes lecteurs réguliers dans les commentaires du billet Shocking!, mais je ne pensais pas alors que ce placard publicitaire serait omniprésent au point de me provoquer une allergie féroce, doublée d’un grave problème existentiel, au point que j’en suis à me demander quel est le but véritable de cette intrusion et comment je dois la gérer ?

De plus, qu’aurais-je à apprendre d’un algorithme qui synthétiserait les données recueillies par les cookies espions que je ne sache déjà (ou préfère surtout continuer à ignorer), puisque ce n’est pas parce que j’ai changé de thème que je suis totalement novice : j’ai commencé à bloguer en 2008 sur Dotclear, puis, quand ils ont plié boutique je suis revenue à mon Windows Live Space de Microsoft, dont je n’aimais pas l’interface, qui a envoyé ensuite, à sa fermeture, tous les blogueurs qui écrivaient chacun dans leur bulle Espace chez WordPress.

Officiellement, ce faux billet, c’est pour créer du trafic sur un blog dont j’aime assez qu’il soit presque confidentiel, mais, je suppose que, tout comme moi, vous en avez ras-le-bol de voir ce parasite, que vous n’avez pas envie d’aller voir plus loin, parce qu’à chaque fois ce fichu billet est toujours là, et donc, pas envie de revenir, soit… tout le contraire du pourquoi cette présence ? Une baisse de fréquentation induite par une publicité pour l’améliorer, avouez que c’est un paradoxe, et de taille !

La solution, c’est, bien sûr, de sortir ma carte bleue, ce qui est hors de question, alors quel autre choix (mis à part ressortir mes fuseaux de dentellière, reprendre ma plume et mes encres de couleur sur un journal intime-papier pour oublier internet) me reste-t’il ?

Passer le blog en privé, mais j’aurai toujours ce rappel que rien n’est gratuit dans ce vaste monde, ou alors, carrément appuyer avec une détermination farouche, sur le bouton rouge « Supprimer ce blog« , auquel cas, l’intrusion n’a pas pour but l’augmentation de trafic d’un blog qui n’a aucune prétention de devenir rentable, mais, et c’est ce que je pense de plus en plus fortement, la fin volontairement programmée par la plateforme des blogs gratuits qu’elle fut heureuse d’héberger le temps, bien sûr, de se faire connaître…

Déploiement de W11

C’est la grande nouvelle du jour, qui justifie une célébration (dont nous n’aurons pas la photo des petits fours) au Burj Khalifa de Dubaï (j’ai le vertige rien qu’à m’imaginer à 828m au-dessus du sol un jour de grand vent, la tour Eiffel de Paris ne faisant que 324m), même si je serai peut-être la seule à souligner le paradoxe entre les préjugés politiques et la puissance de l’argent pour le choix du lieu 😉

Braves gens ne vous inquiétez pas, la littérature sur le sujet et les conclusions des testeurs qui inquiètent les amoureux d’une certaine liberté sur W10 nous apprennent que le nouvel OS ne sera pas installé sur les ordinateurs datant d’avant 2017, et que, pour les bidouilleurs qui le voudraient, si la migration vers W11 peut se faire via une clé USB, les mises à jour de sécurité n’en seraient pas disponibles. Nous aurons des mises à jour de W10 jusqu’en 2025, ce qui nous laisse un peu de temps pour penser à changer de machine !

Shocking!

Oui, je sais… vous allez d’abord vous demander si vous êtes bien chez moi, et ensuite quelle mouche m’a piquée ?

La réponse à la première question est bien oui ! Pour la seconde c’est obsolescence programmée dans la blogosphère ! 😉

Et sachez que j’ai, moi-même, du mal à m’y retrouver, mais… le thème Misty-look que j’utilisais depuis toujours, en changeant parfois l’image d’arrière-plan était par trop obsolète pour les incessantes modifications orchestrées par WP destinées à rentabiliser la plateforme. La dernière en date, début septembre, a été fatale à ma colonne de droite (les widgets) suite à mon soudain besoin de dépoussiérer mes liens préférés. Elle n’est pas encore totalement rétablie, le bloc Meta bugue toujours (j’ai lancé un SOS que je vais sûrement devoir poster aussi dans le forum anglophone) et ne peut pas être installé, mais j’ai encore bon espoir d’arriver à trouver une solution. Championne du provisoire qui dure, la solution d’un thème plus récent encore soutenu par la plateforme s’est imposée pour pouvoir reconstruire une page qui se tienne à défaut d’être celle qui était ma deuxième maison !

Blogueuse du dimanche, sans aucune envie de dérives commerciales, j’ai, bien sûr, opté pour un nouveau thème hors de ceux recommandés, car j’aimais bien (Howard Phillips) Lovecraft en son temps, et parce que les solutions payantes pour avoir du sur-mesure ne sont pas ma tasse de thé. Alors, ces si jolies marguerites (à moins que ce ne soit de la camomille) en remplacement de ma vue sur la vallée du Lot, sont définitivement ce que j’ai trouvé de moins pire dans les propositions d’arrière-plan (trop sombres pour mes yeux) pour échapper au tout blanc, il ne me reste plus qu’à retrouver la photographie originale de l’en-tête pour améliorer (un peu ?) la résolution de l’image ! Le blog Meta y bugue aussi (je l’ai signalé mais rien, sûrement, ne sera fait pour y remédier), mais j’ai trouvé un bloc « Connexion/déconnexion » qui fonctionne et j’ai pu installer les widgets que j’aimais bien, alors c’est Byzance dans ce nouveau look ! 😉

N’hésitez pas à critiquer si cela doit vous soulager ! ♥ 😉