Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Voyages’ Category

… au grand air, mais il ne semble pas y faire plus frais malgré les neiges éternelles bien visibles, avec Tenzin Choegyal dans Crane song 😉

Il sera le 14 septembre, entre autres, aux côtés de Patti Smith, Bob Weir le guitariste des Grateful Dead, Flea le bassiste des Red Hot Chili Peppers et Imany pour un concert caritatif à San Francisco, en clôture d’un  « sommet » de trois jours sur le climat organisé à l’initiative de Jerry Brown, gouverneur de Californie.

Publicités

Read Full Post »

Bercée par les vagues…

k5701

… sous le soleil de minuit est un luxe que je peux m’offrir grâce à la webcam de => la baie de Käsmu, la vue y est très belle et le clapotis réconfortant 😉

Read Full Post »

… et une belle lucidité dans cet entretien, sur un sujet plus léger que celui de la Shoah, accordé en février dernier par Claude Lanzmann, décédé ce matin, à Léa Salamé dans le cadre de son magazine culturel diffusé sur France 2.

Espérons que la postérité n’oubliera jamais les douze années nécessaires, grâce à son formidable travail de documentariste, pour en arriver aux 9 heures du film de 1985 que tout un chacun devrait avoir vu, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie, pour ne jamais perdre son humanité dans ces temps où le paraître a pris une telle importance au détriment de l’être

 

 

Read Full Post »

Duo improbable…

Maïtena Douménach, alias Marie Laforêt dans Viens, viens (paroles en français)… et Daniel Olbrychski (acteur fétiche de Wajda) dans Wiem, wiem (paroles en polonais)

Surprenant, mais elle a chanté Varsovie

… et y a donné au moins un concert en 1976 😉

 

Read Full Post »

… ou les chaises musicales, alors que Dom Robert s’est invité pour l’été sur les hauteurs de Saint-Céré, c’est le canevas « Les hommes bleus » dont le thème est le retour de la chasse, brodé par Marthe Hennebert, la première épouse de Jean Lurçat, qui a été prêté par l’atelier-musée des Tours de Saint-Laurent au Centre culturel et artistique Jean Lurçat d’Aubusson dont l’entrée est couplée à celle de la Cité internationale de la tapisserie pour l’exposition inédite Premières de cordée

lurcat

(source de l’image : La Dépêche)

… consacrée aux tapisseries brodées par les femmes du premier cercle (mère, épouse, sœur) d’artistes séduits par l’esthétique de la tapisserie médiévale mais n’ayant pas les moyens de s’offrir les services des lissiers, héritage royal, des manufactures d’État ou des ateliers privés, entre 1880 et 1950, dames intimes qui ont été les petites mains à l’origine du renouveau de la tapisserie de lisse au XXème siècle (souvent haute pour les tapis et basse pour les tapisseries).

L’interview de Bruno Ythier, Conservateur de la Cité de la tapisserie.

premierescordée

Sachez-le : Vacances dans la Creuse = vacances heureuses ! 😉

Read Full Post »

… en version mystique soufie, avec Nidaa Abou Mrad au violon, Marilyn Accaoui Leignel au chant (les paroles en français sont sous la vidéo en visionnage sur YouTube) et aux instruments traditionnels dont je ne me lasse pas des artistes qui resteront inconnus ? 😉

Parfois cela tourne mal et certains noient leur chagrin dans le vin : Ma coupe, mon vin – Ka’sî wa-khamrî par Aïcha Redouane au chant et Habib Yammine aux percussions ( ainsi que Salah El-Dine Mohamed : qânûn, Nabil Abdemouleh : nāy, Safwan Kenani : kʻaman) :

Parfait pour un beau dimanche, mais on peut préférer plus léger avec l’Alouette, un extrait de La traversée du 4tet Noces-Bayna avec Catherine Faure : chant, violon ; Fawzy Al-Aiedy : chant, oud, composition ; Vincent Boniface : accordéon, chant et Adel Shams El Din : derbouka.

 

 

 

Read Full Post »

drobertUne rencontre improbable suivie d’une amitié durable, ces deux grands ont eu en commun l’usage du pinceau, la tapisserie tissée d’après des cartons numérotés, des expositions, un solide enracinement dans leur terroir et sûrement plein d’autres choses encore, qu’au mieux, seuls leurs intimes ont partagé…

En partenariat avec l’Abbaye-école de Sorèze (81), dans le cadre de l’exposition thématique «Plantes et compagnie» initiée par l’écomusée de Cuzals, les herbes folles, oiseaux, papillons et autres animaux du moine bénédictin de l’abbaye d’En Calcat sont exposés à l’Atelier Musée Jean Lurçat, lieu qu’il a fréquenté du vivant du maître des lieux. Pour l’occasion on découvrira aussi le portrait de Suzanne Goubely (de l’atelier de tissage du même nom à Aubusson) peint par Rossane Timotheeff-Lurçat, la deuxième épouse de Jean, décédée en 1954 aux Tours, condamnée à l’oubli par la jalousie de Simone épousée en 1956.

L’hymne à la nature des tapisseries de Dom Robert, vidéo, cliquer sur le lien ou sur l’image ci-dessous :

vidéo

Les sites officiels : Atelier musée Jean Lurçat, Dom Robert, semeur de joies, l’Abbaye-école de Sorèze, bonnes visites !

Read Full Post »

… où la voix éraillée soutient des paroles qui, elles, font oublier quelques notes peut-être bleues d’émotion, un artiste engagé, quasi inconnu chez nous (il était à La Cigale le 26 mars 2017), mais qui m’a même fait renoncer au projet de billet sur le jean en chanvre lotois signé Tuffery (en Lozère) et VirgoCoop (dans le Lot) qui, à terme devrait être un jean 100 % Occitanie, Sviatoslav Vakarchuk et son groupe Okean Elzy, dans Un moment, une chanson de 2015, au Stadium Arena de Lviv (UKraine)

Dénué officiellement d’ambitions politiques malgré sa popularité qui veut en faire un des candidats pour les prochaines élections présidentielles de 2019, Sviatoslav Vakarchuk (qui fut député pour le Bloc d’autodéfense populaire Notre Ukraine entre 2007 et 2008 où il avait renoncé à son siège au Parlement) avait aussi fait don de son gain de grand gagnant 2005 de l’émission Kto khochet stat’ millionerom?  à des orphelinats et refuse de se produire en Russie depuis l’annexion de la Crimée en 2014.

Sans toi, mars 2018

Read Full Post »

Un petit bijou, même si, dès les premières pages, dans un premier temps, j’ai très fortement pensé à l’univers de Glacé de Bernard Minier, un livre dont je vous ai déjà parlé => ici.

criLe cri, deuxième roman de Nicolas Beuglet, dont l’action se déroule à partir de l’hôpital psychiatrique de Gaustad (proche d’Oslo), n’est pas, non plus, sans rappeler la toile éponyme qui hantait le norvégien Edvard Munch après qu’il ait écrit dans son journal, en date du 22 janvier 1892 : « J’étais en train de marcher sur un sentier avec deux amis – le soleil se couchait – soudain le ciel devint rouge sang – j’ai fait une pause, me sentant épuisé, et me suis appuyé contre une clôture – il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et de la ville – mes amis ont continué à marcher, et je suis resté là tremblant d’anxiété – et j’ai entendu un cri infini déchirer la Nature »,  au point d’en peindre cinq exemplaires entre 1893 et 1917, considérés comme une œuvre majeure.

Je ne peux vous en dire plus, la piste suivie par l’inspectrice Sarah Geringën m’emmène à Paris et il me reste encore les 2/3 des pages à lire… Je vous laisse avec les paroles de Qui crie ? que la toile a inspirées à Jean Guidoni.

Read Full Post »

Sortie en 1981 sur l’album Troglo Dancing, Rock Amadour (dont j’ai toujours le 45t) avait valu à Gérard Blanchard, le rocker sans guitare auteur de la chanson, un disque d’or qui lui avait été remis en 1982 à Rocamadour, en présence de Daniel Balavoine, par Eddy Barclay lui-même.

Vendredi 25 mai, il sera de retour dans la cité mariale, où Pascal Jallet, l’édile actuellement en poste, le fera citoyen d’honneur. Le lendemain, Gérard Blanchard donnera le top-départ de la première échappée (voir le programme quercynois) de la saison 2018 des Meules Bleues, et donnera un concert gratuit à 21h sur la place du Sombral à Saint-Cirq Lapopie, arrivée de la course. Le DJ Fanou sera aussi présent 😉

Ne pas oublier le kit nettoyage de bougie, les moteurs seront soumis à rude épreuve malgré les pauses gourmandes prévues !

Read Full Post »

Older Posts »