Projet 52-2022 / 26- Voyager sans sortir de chez soi

Défi à moitié relevé pour moi, j’ai illustré avec plus ou moins de bonheur les thèmes proposés par le blog Du côté de chez Ma’ pour les six premiers mois de 2022, l’heure du bilan de la performance n’est pas encore arrivé, pas plus que le temps de me prononcer sur le renouvellement ou pas de l’expérience…

Voyager, sans sortir de chez moi, est une gymnastique que je pratique régulièrement et à laquelle je vous convie souvent puisque je suis une adepte des webcams situées un peu partout sur notre planète (dans les endroits où internet fait partie du quotidien des humains qui les peuplent), aussi le cliché du jour concernera un moyen de locomotion que je n’ai pas encore emprunté et dont, si l’expérience m’aurait autrefois bien plu, le cliché que j’en ai fait depuis mon jardin m’incite à beaucoup plus de prudence…

Que fait cette montgolfière dans notre Grand Rue ? Par chance elle est au milieu du carrefour ! Je n’ai jamais su ce que les occupants payants de la nacelle avaient pensé de leur voyage périlleux… Les départs se faisant sur le stade, de l’autre côté de la rivière, le ballon profite habituellement de la traversée pour prendre de la hauteur et ne rase ainsi pas les toits, ce jour-là, visiblement, l’imprévu était au rendez-vous et ils ont eu la peur de leur vie !

Comment les autres participants voyagent-ils sans sortir de chez eux, pour le savoir il faudra suivre le lien que chacun aura posté en commentaire dans le billet du jour de Ma’ ? Bon samedi à vous ! ♥

Projet 52-2022 / 25- Porte ou fenêtre

Le thème de la semaine proposé par Ma’ du blog Du côté de chez Ma’ est simple et la matière pour y répondre ne manquera certainement pas ! 😉

Le seul problème… c’est le choix du cliché ! Parce que, comme les vaches qui regardent passer les trains, j’avais la tête de la chèvre sortant de son fenestrou qui regardait passer les voitures sur la route dans l’espoir de voir arriver celle du chevrier, j’avais aussi celle d’une fenêtre cadurcienne aux rideaux qui m’avaient tapés dans l’œil (et auraient ravi toutes les mains de fées un peu joueuses) et, en la regardant en grand sur l’ordinateur, j’avais aussi la vue de toute la place dans mon dos en reflet dans la vitre.

Dans les portes, j’ai hésité entre un trompe-l’œil local assez réussi, celle (qui n’est plus d’époque) du lieu de ma naissance et celle du château juste à côté qui ouvre la vue sur une superbe échauguette et la vallée de l’Ardèche juste au-dessous, mais non, aujourd’hui, je vais vous proposer du moins spectaculaire !

La rue est en pente, et ce qui ressemble à une porte (175 x 80 cm), toutefois sans poignée, est à 90 cm au-dessus du sol, il n’y a pas de marches sur la rue (pas plus qu’à l’intérieur où la différence de niveau classerait l’ouverture en fenêtre sans vitres), alors je me vous pose la question : porte ou fenêtre ? Intrigant, non ? L’édifice a été remanié plusieurs fois depuis sa construction, il mériterait un livre entier à lui tout seul, mais l’étude des documents anciens est un travail fastidieux de spécialistes…

Pour entrer chez les autres participants ou contempler la vue depuis leurs fenêtres, il faudra suivre les liens qu’ils auront posté dans les commentaires du billet de Ma’. 😉

Pour information, la semaine dernière plusieurs de mes commentaires sur vos blogs respectifs, malgré des essais réitérés, ne sont jamais parus, mystère des relations entre plateformes, oubli d’approbation ou volonté délibérée, je ne trancherai pas. De plus, plusieurs personnes commentent chez moi sans renseigner la case URL ce qui ne me permet pas d’aller leur rendre la politesse directement et m’oblige à m’interroger sur leur envie (ou pas) de communiquer. Bon samedi à vous ! ♥

Projet 52-2022 / 24- Se mettre au vert

Impératif quand il fait 38°C à l’ombre, d’ailleurs la sieste est obligatoire quand vous n’êtes pas une couche-tôt et que vous vous levez à 6h pour ventiler et rafraîchir la maison jusqu’à 8h avant d’avoir tout refermé à 9h…

Du vert vous en avez eu la semaine dernière dans le Silent Sunday du dimanche, aussi pour respecter le thème de la semaine selon les vœux de Ma’, je vous emmènerai ce matin dans un tout autre registre ! 😉

Se mettre au vert, cela peut aussi être bien compris comme s’alimenter plus sainement, avec des produits locaux et totalement hors du circuit plats préparés industriels alors, cadeau, voici ma recette de la presque tourte aux herbes sauvages et fleurs (presque, parce que le but est de manger plus de verdure que de pâte feuilletée), à cuire, bien évidemment à 6h du matin ! 😉

Bon, vous l’aurez compris, le design culinaire et l’assiette minimaliste des étoilés, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé tisane du jardin, j’ai un robot à tout faire qui hache et ne râpe pas, alors je m’en accommode (mais n’achète jamais de fromage râpé enrichi en je ne sais plus quoi de synthétique pour qu’il file mieux) et n’obtiens jamais l’effet râpé attendu par certains, mais le bon goût du fromage lui est là !

Pour ne pas alourdir (c’est voulu) de trop mon propos, le mode opératoire sera dans les commentaires, et pour savoir comment les autres participants se mettent au vert, il faudra suivre le lien que chacun aura posté en commentaire dans le billet du jour de Ma’.

Bon samedi à vous ! ♥