L’avons-nous vraiment échappé belle ?

Belle question, ou verrons-nous Raymond Poulidor (éternel second du Tour de France) la représentante de la France au Concours de l’Eurovision 2021, rafler la mise à Jacques Anquetil (vainqueur du Tour de France) la représentation italienne du concours, suspectée du pire après la vision (par quelques spécialistes de la chose) d’une position probablement équivoque du chanteur que le discret coup de coude de son batteur semblerait confirmer ? Mystère ! Les médias confirmeront ou non la rumeur… sachant que nous devons déjà organiser le concours Juniors à l’automne 2021 😉

Fin de vote du jury, copie d’écran eurovision.tv

Les votes du public ont propulsé le groupe Måneskin de la 4ème (206 points) à la première place du classement occupée par Gjon Muharremaj (267 points) pour la Suisse devant Barbara Pravi (248 points) pour la France, après addition des votes des professionnels des 39 pays participant à l’aventure !

Après ajout des votes du public, copie d’écran eurovision.tv

Prestation singulière des Italiens certes, mais j’avais un gros faible pour la Bulgarie (11ème) avec le charme discret de Victoria, l’Ukraine (5ème) dont l’univers folklorique singulier de Go_A a piqué ma curiosité, et bien sûr la vision d’une certaine France selon Barbara Pravi.

Mention spéciale pour la prestation décalée de l’Allemagne, c’est sûr ils ne voulaient pas gagner, et pour la représentante de la Russie qui a peut-être (?) dévoilé dans son show le secret des petits pas flottés des ballets russes.

Rafał Brzozowski (co-présentateur du 2020 Junior Eurovision Song Contest le 29 novembre dernier à Varsovie, gagné par Valentina), n’a pas convaincu le jury avec sa prestation en tant que représentant de la Pologne, sa 14ème place lors de la 2ème demi-finale n’était pas suffisante pour se présenter en finale, même classement et même punition lors de la 1ère demi-finale pour la chanteuse Montaigne venant du Commonwealth d’Australie, qui, comme chacun le sait, est en Europe… un peu excentrée quand même, surtout depuis que la mère Grande-Bretagne l’a quittée ! 😉

En géopolitique, ce concours est toujours un beau panier de crabes, qui a vu, entre autres, la Moldavie recevoir 12 points de la Bulgarie et de la Russie, l’Ukraine 12 points de la Lituanie, l’Italie 12 points de la Slovénie et de la Croatie (ainsi que de la Géorgie et de l’Ukraine), Chypre 12 points de la Grèce, l’Albanie 12 points de Malte, la Serbie 12 points de la Macédoine du Nord, la Grèce 12 points de Chypre (et de la France), la Russie 12 points de l’Azerbaïdjan… surtout quand on sait que Manizha est née au Tadjikistan… en résumé, la soupe était égale à elle même, mais les plats suivants toujours immuablement surprenants !!!

Pendant ce temps, alors que le représentant du jury à Reykjavik s’essayait à l’humour (noir) et que je pensais aux nuits que passent les Islandais de la capitale sur les collines autour du volcan en éruption chez eux depuis mi-mars, les habitants de Goma (ville touristique bâtie sur d’anciennes coulées de lave, à l’est de la République démocratique du Congo) fuient vers le Rwanda, la colère de leur volcan Nyiragongo distant d’une vingtaine de kilomètres qui s’est réveillé dans la nuit (dont la dernière éruption en 2002 avait tué environ 250 personnes et détruit 20% de la ville), et dont la coulée se serait, pour l’instant, arrêtée aux portes de la ville.

(Vidéo à regarder sur YouTube)

Je n’arrive pas à retrouver les images d’une exploration scientifique rare (vues récemment) près du lac de lave du cratère… celles-ci datent du mois de mars dernier, date à laquelle le Piton de la Fournaise à La Réunion et le volcan islandais se sont réveillés.

Déjà, à cette époque les observateurs étaient inquiets… pour un certain nombre de raisons !

Mise à jour du 24 mai :

La France n’a pas du tout envie d’organiser le prochain concours de l’Eurovision et ne portera donc pas plainte contre l’Italie si la polémique était confirmée, ouf, la patate chaude est passée et on a jeté le bébé avec l’eau du bain ! 😉

En RDC, l’éruption du volcan serait terminée mais la terre continue d’y trembler, bilan provisoire au moins 20 morts et de nombreux dégâts…

Mise à jour du 25 mai :

Les résultats des tests aux stupéfiants du chanteur du groupe Måneskin sont négatifs et il y a bien eu un verre cassé à leur table, va tutto bene

En RDC, les pertes en vies humaines et dégâts matériels seraient imputables à une défaillance de fonctionnement de l’Observatoire volcanologique de Goma au personnel grandement fictif (de l’ordre de 6 employés sur 7) qui ne serait plus rémunéré et ne disposerait d’aucun budget de fonctionnement, une équipe gouvernementale serait à Goma pour y remédier.

2 en 1, ou Islande ter…

Ma webcam préférée (BOB) à la vue élargie sur le champ de lave étant en panne, j’ai fait le tour des autres vues en suivant les comptes YT qui affichent les transmissions en direct…

Rien de nouveau sous le soleil, gros plan sur le cratère et comme je ne suis pas spécialiste en la matière je retiendrai cette vidéo dans l’historique du compte RÚV (l’acronyme de Ríkisútvarpið, l’entreprise de service public de radio et télévision islandaise).

… ou comment faire d’une pierre deux coups ! 😉

En effet, elle associe aux premières (et très belles) images du réveil du volcan de Geldingadalir, en mars dernier, à 10 Years, la chanson du groupe Daði & Gagnamagnið sélectionné pour représenter cette année encore (participation virtuelle en 2020) l’Islande au prochain concours de l’Eurovision à Rotterdam aux Pays-Bas entre les 18 et 22 mai 😉

Mise à jour du 24 juin :

Une nouvelle chaîne dont je n’ai pas retenu le nom a diffusé quelques temps les images des webcams qui filmaient l’activité du Geldingadalir, ce qui, pour avoir une vue globale évitait de jongler entre les onglets du navigateur…

… de plus une carte interactive situait les caméras par rapport au cratère principal du moment, elle était mise à jour au changement de diffusion d’une des caméras, bravo et merci… mais cela a juste duré un temps, voici un time lapse de remplacement 😉

Portez vous bien ! ♥

Optimisme

Il en faut une bonne dose pour ne pas sombrer dans une déprime morbide entre virus, couvre-feu, pénurie du vaccin dont on nous a rabattu les oreilles, 3ème confinement (ou pas) et météo hivernale avec pluie persistante qui n’arrange pas mes douleurs articulaires… bref il est temps que ce mois de janvier se termine !

La bonne surprise du jour s’appelle Barbara Pravi, et c’est la gagnante de la sélection française de 12 chansons pour le futur prochain concours de l’Eurovision… si tant est que l’évolution de la crise sanitaire mondiale nous permette une telle fantaisie.

Un peu différent du son habituel du concours, aurait-elle plus de chance que ses illustres prédécesseurs qui ont brillé par une place en fin de classement, seul l’avenir nous le dira, elle dénote un peu comme Salvador Sobral dans l’édition 2017…

J’imagine…

… n’a rien à voir avec Imagine (1971), le tube planétaire de John Lennon et du Plastic Ono Band, c’est la chanson gagnante de Move the World, Junior Eurovision Song Contest Poland 2020, interprétée par Valentina…

… concurrente non retenue par Jenifer, M. Pokora et Patrick Fiori, le jury de The Voice Kid 2016 diffusé en 2017, que sa chanson italienne n’avait pas convaincu. Sûrement déçue, elle ne s’est pas découragée et a rejoint en 2018 les Kids United où elle a participé à l’enregistrement de l’album Au bout de nos rêves, puis à celui de L’hymne de la vie en 2019.

Suspens…

Sa persévérance a payé hier soir, où sa bonne humeur a séduit à la fois jury et public « on line », bravo à elle ! Ceux qui ont raté le concours virtuel peuvent toujours voir la vidéo sur le site de l’Eurovision Junior.

Ma préférence allait à la poésie de la représentante du Kazakhstan, j’ai aimé les costumes fleuris et masques des jeunes géorgiens, j’ai adoré l’originalité sonore affichée par l’Espagne et apprécié le patriotisme de la chanteuse polonaise qui a revêtu une robe blanche puis rouge dans la même prestation, mes félicitations aux seuls concurrents masculins du concours, pour la Serbie et l’Ukraine…

Page musicale

Nous avions découvert Salvador Sobral en 2017, lorsqu’il avait remporté l’Eurovision pour le Portugal, accompagné pas sa sœur Luísa, avec Amar Pelos Dois, une chanson pleine de douceur et sans chorégraphie (qui a été, entre autres, reprise en français par le duo Madame Monsieur) et il avait ensuite immédiatement mis sa carrière en sommeil pour s’occuper de ses problèmes de santé…

Depuis il s’est rétabli et a poursuivi son petit bonhomme de chemin en sortant Paris, Lisboa, un album jazzy, interprété en plusieurs langues, dont est extraite La souffleuse (ci-dessus) où l’on peut entendre son épouse, la comédienne Jenna Thiam, que l’on a pu voir récemment dans le rôle d’Axelle, donnant la réplique à Camille (interprétée par Clotilde Hesme), lors de leur séjour à la Villa Médicis pour les besoins du film L’indomptée de Caroline Deruas…

#jesc2019

Inutile de vous dire que vous avez raté la compétition dont le thème était Share the Joy, présentée par Ida Nowakowska et Aleksander Sikora accompagnés par la gagnante 2018 de l’Eurovision Junior Roksana Węgiel.

C’était hier à Gliwice (prononcer glivitsé) en Silésie (au sud de la Pologne), Carla la représentante française y a terminé 5ème sur 19 concurrents avec Bim Bam Toi, après avoir occupé la première place pendant 2 minutes, le temps d’ajouter 2 votes en ligne au classement du jury de chaque pays 😉

Le prochain concours sera donc encore organisé par la Pologne, puisque c’est Superhero de Viki Gabor qui devance Yerzhan Maxim du Kazakhstan avec Armanyńnan Qalma qui disputait aussi le haut du classement à l’Espagne représentée par Melani Garcia qui chantait Marte.

Je vous dispense de la découverte de la cuisine polonaise par quelques unes des demoiselles présentes 😉

 

 

Retour au pays…

… pour le quartet féminin polonais Tulia de Szczecin (Joanna Sinkiewicz, Dominika Siepka, Patrycja Nowicka et Tulia Biczak), éliminé hier soir, lors de la première demi-finale du concours de l’Eurovision 2019 à Tel-Aviv.

Voici les superbes costumes que vous n’aurez pas le loisir d’applaudir 😦

Dlaczego Tulia już wraca do Polski? Oui, pourquoi ? Les obscurs sélectionneurs officiels de TVP seraient en cause parce que trop éloignés des tendances musicales actuelles. Celles-ci pourraient-elles être mieux cernées s’il y avait une ouverture du vote de sélection au public ???

En plus de la Pologne, sont aussi éliminés à la suite de ce premier tour : la Belgique, la Finlande, la Géorgie, la Hongrie, le Monténégro et le Portugal. Plus de renseignements et les vidéos des 17 participants => ici 😉

À défaut de soutenir la Pologne, il est possible de le faire pour le groupe tchèque Lake Malawi dont le leader Albert Cerný est originaire du Śląsk zaolziański (trans-Olza Silésie) où il a fréquenté l’école polonaise de Třinec, groupe dont l’un des co-auteurs de la chanson présentée au concours est Maciej Mikołaj Trybulec, connu du public pour son duo (avec Monika Mimi Wydrzyńska) Linia Nocna.

Le deuxième round de la compétition aura lieu demain 16 mai et la grande finale samedi 18 mai à 21 heures.

 

Reprise

Une voix singulière et rare, découverte dans la bande son de Comoara, un film roumain de Corneliu Porumboiu pour cette reprise d’un vieux (1984) succès très dansant du groupe autrichien Opus, Life is life, en version industrielle expérimentale par le groupe slovène Laibach 😉

On en redemande ! Pour comparer, Vienne 1985 😉

Attention sur les routes, neige et verglas annoncés en Ardèche, dans le Cantal, la Haute-Loire et la Lozère ce week-end.

Pour les amateurs, le concours de l’Eurovision 2018, c’est ce soir à Lisbonne,

First semi-final:

The following ten countries have qualified for the Grand Final (in order of announcement):
  • Austria: Nobody But You by Cesár Sampson
  • Estonia: La Forza by Elina Nechayeva
  • Cyprus: Fuego by Eleni Foureira
  • Lithuania: When We’re Old by Ieva Zasimauskaitė
  • Israel: TOY by Netta
  • Czech Republic: Lie To Me by Mikolas Josef
  • Bulgaria: Bones by EQUINOX
  • Albania: Mall by Eugent Bushpepa
  • Finland: Monsters by Saara Aalto
  • Ireland: Together by Ryan O’Shaughnessy

Nine countries — Azerbaijan, Iceland, Belgium, Belarus, F.Y.R. Macedonia, Croatia, Greece, Armenia and Switzerland — didn’t make it through the Semi-Final.

Second semi-final:

The following ten countries have qualified for the Grand Final (in order of announcement):
  • Serbia: Nova Deca by Sanja Ilić & Balkanika
  • Moldova: My Lucky Day by DoReDoS
  • Hungary: Viszlát Nyár by AWS
  • Ukraine: Under The Ladder by MELOVIN
  • Sweden: Dance You Off by Benjamin Ingrosso
  • Australia: We Got Love by Jessica Mauboy
  • Norway: That’s How You Write A Song by Alexander Rybak
  • Denmark: Higher Ground by Rasmussen
  • Slovenia: Hvala, ne! by Lea Sirk
  • The Netherlands: Outlaw In ‘Em by Waylon

Eight countries — Romania, San Marino, Russia, Georgia, Poland, Malta, Latvia, Montenegro — didn’t make it through the Semi-Final.

Non qualifiée la Pologne :

Il faut que je prépare mon listing pour comptabiliser les votes qui m’intéressent, bonne soirée à vous !

Déjà une scie ?

J’ignore si c’est la proximité de la super lune bleue annoncée pour ce 31 janvier (pour l’éclipse totale il vous faudra être en Polynésie française ou en Nouvelle-Calédonie, soit presque aux antipodes), mais j’ai mal dormi cette nuit, et en me levant à une heure indue, j’avais en tête le titre du duo Madame Monsieurmilie Satt & Jean-Karl Lucas) qui défendra la France au concours de l’Eurovision à Lisbonne le 12 mai prochain.

Nos politiques seront sûrement enchantés du choix par la base de cette chanson (Mercy est le prénom donné par sa mère à une fillette née en mars 2017 sur un bateau humanitaire en Méditerranée) passablement en contradiction avec leurs desideratus en matière de migrations des humains… dont acte !

À propos, qui se souvient encore de la chanson de 2007, L’amour à la française défendue par les truculents Fatals Picards ?

En fouillant dans les archives vous découvrirez de nombreuses pépites pour oublier la grisaille.