Optimisme naturel

L’amitié singulière que se vouent un laurier noble à double tronc semé par les oiseaux et un fuchsia de Magellan, planté par mes soins, qui, plutôt que de vivre sa vie, a choisi de se servir des troncs du premier pour prendre de la hauteur, m’émerveille toujours, par contre il est difficile d’en faire une belle image ! 😉

Les belles journées de ce mois d’octobre semblent illusionner aussi dame Nature, car quelques plantes du genre frileux ont encore des velléités de fructification malgré la fraîcheur nocturne d’un ciel presque dégagé, la vie est plus dure pour cet oiseau sédentaire pour lequel je me sens démunie…

Retour sur expérience

En mai dernier, je vous faisais part d’un mouvement de solidarité en République tchèque autour d’une tentative humaine de sauvetage au nid de cigogneaux, orphelins de mère, voici le bilan de l’expérience grandement médiatisée et les dernières nouvelles.

Sur les 4 oisillons présents, 3 ont survécu (le plus malingre tombe souvent du nid) et grandi aidés par des bénévoles qui ont secondé le mâle solitaire, ils volaient en juillet et l’un d’eux, appelé Boniface, s’est malheureusement électrocuté le 29 juillet.

Les 2 jeunes restants sont partis en migration le 8 août, en groupe avec d’autres de l’année, le père a suivi le 21 août, laissant sa compagne de remplacement, partie, elle à son tour, le 29. Souhaitons que tous arrivent à bon port sur leur lieu d’hivernage au soleil ! 😉

Le lien vers les webcams (pour l’année prochaine) des couples de cigognes qui nichent en Tchéquie => Čapí hnízdo v Bohuslavicích

Diabolique ?

Petit tour au jardin après l’orage de la nuit, où, alors que je n’y croyais plus j’ai vu 2 fleurs sur mon semis de cucamelon (Melothria scabra), le concombre mexicain à confire, une expérience très en retard sur mon planning de jardinage, puisque j’avais déjà dû refaire le semis en godet, puis comme les escargots sont passés par là le deuxième jour après la plantation malgré ma barrière de coquilles d’œufs mixées j’avais remis une graine en terre en désespoir de cause avant de voir enfin une plantule maigrichonne mais bien en vie, bon je ne pense pas m’étrangler avec la récolte, mais c’est un début ! 😉

Mais j’ai aussi croisé quelques bestioles, certaines anodines, mais d’autres, dont une, comme Halyomorpha halys, la très polyphage punaise diabolique, moins, parce que féroce ravageur des fruitiers et autres végétaux, que j’ai revue ensuite lors de ma sortie dans le village pour poster quelques courriers… Et bien, après Nezara viridula, la punaise verte du soja, il semblerait bien que nous ayons aussi la punaise diabolique, je vais avoir beaucoup de monde à mon cours de natation en bocal d’eau savonneuse !

Ma promenade du jour a commencé par des escaliers non encore terminés, des amoureux ont laissé la trace de leur passage sur ceux de nos jardins suspendus, puis, pour aller nourrir une minette efflanquée, à la rue depuis la mort de sa maîtresse, dans un jardin ami dont j’ai la clé, j’ai emprunté l’escalier qui fut bucolique avant d’avoir sa végétation ratiboisée par nos employés communaux…

Détails

L’overdose de baies de Goji (Lycium barbarum), ce ne sera pas pour cette année, quelques fleurs isolées et rempotage avec un nouveau substrat à prévoir, les vendangeuses (Sternbergia lutea) bien situées commencent à fleurir, signe que les vendanges pourraient commencer, mais, mes 4 grains de raisin sont toujours aussi verts que les figues voisines qui tombent les unes après les autres, pas de confitures (5kg, l’an dernier au 15 août) ni de desserts en vue, une minuscule araignée, dont j’ignore le petit nom, dans les Echinacea purpurea dont la fleur, même en fin de course, reste agréable à regarder.

… et les nuits sont tellement fraîches que les fleurs des belles de nuit (Mirabilis jalapa) sont encore bien épanouies quand le soleil se lève 😉

Bonne semaine à vous, si l’heure de la rentrée a sonné (et aux autres aussi, cela va de soi), prenez soin de vous !

Le gazon d’aquarium

On est très loin du poisson rouge qui tourne inlassablement en rond dans son bocal…

Cela fait rêver, et… si vous voulez modifier la jungle dans un bac déjà habité il est toujours possible de coller quelques plantes sur un joli caillou 😉

Mais bon, il faut savoir raison garder avant de penser à investir dans la télévision pour chat domestique, surtout si en vieillissant un peu plus chaque jour, vous réfléchissez à un possible futur déménagement dans une maison plus adaptée et sans étage !

Le gros chagrin de Capucine

Après les averses (qui l’eût cru, des giboulées en août ?) de la nuit, alors que les gendarmes (Pyrrhocoris apterus) folâtrent dans la guimauve qui s’est vautrée sous le vent et la pluie, et que la mineuse (Phytomyza lappae) n’en finit pas de tracer la route dans les feuilles de bardane, dame Capucine pleure… alors qu’elle a un très bel œil aux cils si bien dessinés 😉

Le croirez-vous, 17°C devant la fenêtre de la cuisine, très nuageux, le chat a renoncé à la chaise longue sur la terrasse pour squatter le canapé sur son lainage préféré, mes tomates ne vont pas mûrir demain !

Belle journée à vous ! ♥

Treize à la douzaine

Des températures bien tempérées, un timide rayon de soleil entre les nuages pour dissiper le brouillard et les touristes sur les routes… on ne se croirait pas en août, heureusement que les feuilles sont encore vertes ce qui n’est pas le cas en octobre ! 😉

Vous êtes dispensés de mes jolies mouches, elles avaient choisi la feuille du cardon la plus laide du jardin, bon dimanche à vous, prudence sur la route, c’est jour de transhumance ! ♥

Livraison

Cette année, je ne suis pas allée voir si les employés municipaux avaient tondu les orchidées sauvages avant (comme ils le font régulièrement) ou après (comme ils devraient le faire) leur floraison… et me suis contentée de quelques observations sur une prairie sèche amie à deux pas de chez moi ! 😉

Pour tous les amoureux de ces belles sauvages, sachez que le Parc naturel régional des Causses du Quercy, assisté par la Société Française d’Orchidophilie et la Société des Naturalistes du Lot ont fait paraître, en 2020, avec le concours financier de la région Occitanie, un bel Atlas des Orchidées du Lot…

… que l’on peut aussi, si on le souhaite, acquérir directement sur le site du parc => ici ! 😉

Ceux qui préfèrent ce que l’on voit bouger autrement qu’avec l’aide du vent, et veulent tout savoir sur la nuit dans le parc et nos chauves-souris, trouveront aussi les 2 nouveaux livrets, sortis en juin 2021, à voir (et télécharger) => par ici… merci !

Pour accompagner le tout, je vous propose un plat d’été à base de courgette, oeuf et ricotta (à visionner directement sur YouTube), idéal pour l’apéritif sur la terrasse ! Si vous n’avez pas d’aneth, pas de panique, de la menthe fraîche, de la marjolaine, du thym ou ce que vous avez… cela marche très bien aussi 😉

Treize à la douzaine

Quelques couleurs du jardin pour bien commencer le (peut-être) premier mois de l’été et oublier le cumul de pluie des orages de juin (160 mm d’eau en 13 jours de pluie, le record de 2010 -115 mm en 11 jours- est tombé) 😉

Chenille arpenteuse, juvénile de punaise Nezara viridula (que je n’ai vu qu’en regardant les photos du jour, sinon je lui aurais appris à nager immédiatement) et escargot rare partagent l’univers protégé du chat tombé de sa chaise longue à l’ombre… bel été à vous ! ♥

Faites de la musique !

Chez nous, la Fête de la Musique, instaurée par Jack Lang en 1982 (lors de la 2ème année du premier septennat du président François Mitterrand) c’est traditionnellement le samedi précédant le solstice d’été, pour laisser le loisir aux fous de musique d’aller à des prestations plus conséquentes le jour J, mais Covid oblige, les festivités n’étaient peut-être pas autorisées dans les rues, et surtout, nous étions en « alerte orages » et samedi à 17h il valait mieux être aux abris (40 millimètres d’eau en 1/4 d’heure).

Petite accalmie hier pour les élections (participation : 37,34%) départementales (Lot) et régionales (Occitanie), avec juste 5 mm d’eau dans la matinée, Mr le Maire nous avait, lui-même (il me l’a dit devant témoins) déroulé le tapis rouge pour cacher l’accès défoncé par les travaux en cours dans le village, à son programme de visite en sens unique du bâtiment municipal… j’ai adoré (beaucoup moins la présence de la liste d’extrême-droite aux départementales : 16,94% des votes pour le canton et 17,61% pour la commune, celle des élections régionales arrivée 3ème avec 12,39% des voix me suffisant amplement) !

La nuit fut encore agitée, le chat m’a réveillée vers 5h pour que je ferme les fenêtres laissées ouvertes derrière les volets pour faire rentrer un peu de la fraîcheur nocturne, le tonnerre qui grondait en continu (solo de batterie ?), les éclairs diffus et l’averse de grêlons le perturbant grandement, et à 8h30, il faisait à nouveau trop sombre, je n’ai pas encore été voir au pluviomètre ce qu’il faudra que je rajoute aux 26 mm déjà vidés !

Si le début de l’été est un peu agité, les bestioles du jardin elles, s’en donnaient hier à cœur joie, et je vous fait grâce des dégâts de la grêle 😉

Portez-vous bien, fêtez dignement la musique et bel été à vous ! ♥