Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘flore’

Causses et Cévennes

… des seulement quatre départements suivants : Aveyron, Gard, Hérault et Lozère (le Causse de Gramat n’est pas concerné pas plus que le Quercy en général), mais intéressant si vous avez un doute concernant une plante ou un insecte 😉

Un site à connaître (merci à eux pour le mal qu’ils se sont donné pour rassembler, classer et légender tous ces clichés) donc et à visiter sans modération pour prendre un bol d’air frais => Fleurs des Causses et des Cévennes

Pour qui se poserait la question, ma huit-pattes est toujours vivante (après l’orage diluvien, sa toile était reconstruite) 😉

Read Full Post »

Avant l’orage

Quatre pattes ou huit pattes, au choix, si les 4 sont à l’abri, j’ignore comment la 8-pattes dont je ne connais que la face ventrale aura résisté aux 45mm d’eau et de grêlons qui nous sont tombés sur la tête… on verra au matin si sa toile est refaite 😉

Read Full Post »

Cet arbre semble cette année souffrir de la soif, le mois de juillet a été sec et nous avons eu seulement 3 orages en août pour tout arrosage, avant le changement de temps du jour pour inciter nos chères petites têtes blondes à reprendre avec bonheur le chemin de l’école,  de ce Lagerstroemia indica, qui aime bien le soleil mais sur sol riche et humide.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’en connais un autre sur la commune, mais le tronc à la si belle écorce en est moins spectaculaire et je n’ai pas eu l’occasion de passer devant lui 😉

Read Full Post »

Les états de la nigelle

Nigella sativa, alias les cheveux de Vénus ou la nielle, est une coquette annuelle originaire du sud de l’Asie, aux semences très facilement reproductibles, dont j’ai dispersé par curiosité quelques graines prélevées dans mon pot d’épices et elles reviennent un peu partout à chaque printemps, voici la belle, du bouton floral à la capsule encore verte 😉

Ses graines oléagineuses, comestibles aux multiples propriétés médicinales, mais seulement en petite quantité parce que légèrement toxique à forte dose (quoique moins que Nigella Damascena) sous, parfois, l’appellation de cumin noir (dont elles n’ont pas le goût) donnent aussi une huile utilisée en cosmétique. Légèrement torréfiées elles développent un parfum entre la noix et l’origan et je les utilise volontiers pour décorer le pain avant cuisson ou mes makis sans riz 😉

Read Full Post »

J’ai passé un certain nombres d’heures à regarder gambader une famille d’ours dans la forêt d’Alutaguse (Estonie), on y voyait aussi entre autres, des sangliers, renards, chiens viverrins et de superbes corneilles mantelées avant qu’une catastrophique situation de crise chez les Suidés ne nous prive des nuits de pleine lune ou des orages dont les éclairs illuminaient l’image sur mon écran…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certes, aujourd’hui la vue est totalement différente de celle d’autrefois… mais la vidéo du premier avril, qui nous montre le réveil de l’ours et sa découverte de la caméra qui n’était pas là quand il s’est couché à l’automne, nous prouve que l’on peut encore être surpris, même dans une clairière sans charme particulier qui semble vide au premier regard (mais pas au deuxième où serait visible une femelle de grand tétras selon le forum et où a été aussi vu un élan 😉 !).

La webcam diffusée en live sur YouTube est ici  => Forêt d’Alutaguse.

Belles observations à vous ! 😉

Read Full Post »

Renouveau

Quelques couleurs un mois avant le printemps…

Pour la petite histoire, le trognon avec bourgeon terminal du chou kale que m’a vendu (par erreur, on ne cueille que les feuilles) le maraîcher qui a voulu diversifier sa production, sans vraiment savoir ce qu’il cultivait, a été tenté en bouturage fin-janvier, depuis il est devenu bien plus vert à la lumière du jour et semble bien aller 😉

print08

Les gourmands d’hier ont bien aimé la recette traditionnelle des faworki 😉

print09

 

Read Full Post »

Safran 2019

C’est sa fête aujourd’hui à Cajarc, mais…

safran2019

… les producteurs sont inquiets, si j’en crois l’article de La Dépêche.

Effectivement, après avoir fait cadeau de la moitié de mon stock en juillet 2018, la récolte de l’an dernier (85 fleurs entre le 19 octobre et le 5 novembre), issue de mes 5 oignons d’origine, ne m’a pas permis de me refaire 😉

Pour 2019, première fleur le 15 octobre, 2 hier et 19 aujourd’hui, mais sûrement rien demain, j’ai bien peur que l’humidité (et oui !) et la douceur ambiante ne se transforment en feuillage plutôt qu’en floraison !

Bon dimanche à vous ♥

pistil2019

 

 

 

Read Full Post »

Gentil coquelicot

N’attendez pas la suite de l’histoire, si je laisse fleurir pour les insectes, cela fait des années que j’essaie de les éradiquer et tous les soirs je décapite ces jolies fleurs sans laisser mûrir les graines… mais j’en ai toujours de superbes pieds jamais malades 😉

Read Full Post »

J’ai longuement hésité avec la version déjà orientalisante de Natacha Atlas de ce titre presque classique de Françoise Hardy pour célébrer la première rose du jardin, avant de préférer le duo, plus récent pour une rose moderne, Slimane – Julie Zenatti (en compétition bien sûr avec celui de Hiba Tawaji et Nög)…

Comme j’ai taillé, traité et amendé les rosiers très tard (mi-mars) cette année c’est Mister Lincoln, hybride de rose Thé créé en 1964 par Swim & Weeks qui a finalement coiffé au poteau Madame Antoine Meilland (rosier connu aussi sous les noms de Peace et Gloria Dei) sortie en 1936 et le très récent Parfum de Grasse ® Adavorjap (de Michel Adam, Liffré, France 2007).

rose2018

 

Read Full Post »

De l’eau

Les orages récents sont passés sans dégâts dans ma vallée et les averses d’hier se sont limitées à 0,5 mm au pluviomètre, pourtant on aurait dit qu’il avait vraiment bien plu 😉

Quelques images :

Read Full Post »

Older Posts »