Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘guerre’

Traînée de poudre

Les insurrections dans les Balkans contre l’empire ottoman entre 1875 et 1978, sont partiellement réglées par l’intervention de la Russie et la diplomatie européenne (traité de Berlin de 1878), le feu couve donc qui se manifeste par un coup d’état en Serbie, l’annexion et l’occupation par l’Autriche-Hongrie de la Bosnie-Herzégovine, les guerres balkaniques de 1912 et 1913 suivies d’un découpage arbitraire des territoires qui ne tient pas compte des populations et des nationalités.

Un premier attentat à la grenade perpétré par la Main noire (société secrète nationaliste serbe) échoue, Gavrilo Princip, étudiant serbe de Bosnie, mettant à profit un changement d’itinéraire du cortège, assassine à Sarajevo, le dimanche 28 juin 1914, l’archiduc François-Ferdinand de Habsbourg-Este, héritier du trône austro-hongrois, et son épouse morganatique Sophie Chotek, duchesse de Hohenberg, à la fin d’un voyage d’inspection des armées demandé par l’empereur François-Joseph.

C’est l’élément déclencheur de la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie contre le Royaume de Serbie suivie par l’escalade vers la Grande guerre, le premier conflit mondial

1914

(Source image : Wikipédia)

… dont les quatre années de guerre se termineront par l’armistice du 11 novembre 1918 signé dans le wagon-restaurant du maréchal Foch, à Rethondes (Oise), en forêt de Compiègne.

C’est un jour férié en France depuis la loi du 24 octobre 1922.

Publicités

Read Full Post »

Les plus de 600 pages du livre de Philip Kerr, Les ombres de Katyn, un roman policier pseudo-historique en marge d’un massacre toujours inacceptable ont occupé mes fins de soirées pendant tout l’été…

kat1… et si certains livres sont d’excellents soporifiques, j’avais beaucoup de mal à le poser au bout des 4 pages nécessaires en général à mon endormissement, et ce, malgré les très nombreuses références à la période sombre de l’histoire de l’Allemagne dont le détective Bernie Gunther agrémentait ses réflexions philosophiques.

Toutefois, bien qu’ayant suivi, avec mes minimes connaissances culturelles de ces pays, et sans en rater une miette, les péripéties de l’enquête précédant la révélation au monde dit civilisé (et l’exploitation qu’en ont fait en 1943 les services de la propagande allemande) de l’élimination, au printemps 1940, de l’élite militaire et civile polonaise dans une forêt près de Smolensk, je ne peux recommander cette lecture qu’à celles ou ceux qui ont une certaine idée de ce qui s’est passé pendant et après ce conflit mondial.

kat2Pour les spécialistes de cette époque, qui fouilleraient dans ce blog, j’y ai consigné, à l’occasion, quelques documents concernant le massacre de Katyń et la plus récente catastrophe de Smolensk.

Read Full Post »

Un jour ordinaire

Il n’y a rien à dire, l’image publiée sur les réseaux sociaux parle d’elle-même…

kai

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,

Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera ?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;  je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,

attends le Seigneur, Israël. Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.

C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Cette prière a sûrement été dite un nombre incalculable de fois à Auschwitz… seul l’indicible s’est généralement produit, pour quelques rares miracles (un père de famille sauvé par le sacrifice de Rajmund Kolbe) et nul n’a la bonne réponse à toutes les questions que nous nous poserons toujours.

 

Read Full Post »

… par la troupe hongroise Attraction de Budapest.

… cela n’est pas tout récent, mais le message reste toujours d’actualité : l’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité.

Ils avaient gagné le concours Britain’s Got Talent 2013.

Read Full Post »

Quelle que soit la façon de recevoir ce titre, les deux les plus communes ont déjà été évoquées ici et par le passé.

Ce chant (Die Moorsoldaten), connu en français comme le Chant de Déportés fut traduit d’abord en anglais, puis il passé en Espagne avec les Brigades Internationales, il est ensuite retourné en Allemagne avant de se répandre peu à peu dans tous les camps de concentration jusqu’à Auschwitz. Il relate un épisode de la vie des prisonniers politiques (ils s’étaient opposés à l’adoption des premières lois nazies) dans le camp allemand de Börgermoor en 1933.

Il est devenu (le 18 octobre 2002) l’hymne de la journée européenne de la commémoration de tous les génocides (le 27 janvier).

Mais il en est un autre, nettement moins grave, qui célèbre le printemps et le miracle de toute vie, sur fond de bruissement des roseaux caressés par le vent, de grenouilles et chants d’oiseaux… je veux parler du retour de la webcam du butor étoilé 😆

but11La caméra est active depuis le 19 mai, il y a cinq œufs à couver…

but13Le lien vers le nid de madame butor, et le forum dédié aux observations.

Bon dimanche à vous !

 

Read Full Post »

Du temps qui passe

Interpelée par le nom de Rawa-Ruska, j’ai lu l’article qui en fait mention et ne concerne pas que le département voisin…

rawa

… lire la suite dans La Dépêche.

Je dois avouer que je n’avais jamais entendu parler de ce camp d’internement actuellement situé en Ukraine, ou plutôt que son nom n’avait pas retenu mon attention avant mon voyage en Pologne orientale en 2006.

rawacMais  quand je lis la liste de ses sous-camps, je connais pour y être passée ou m’y être arrêtée le nom de certaines des localités polonaises citées.

La ville est limitrophe avec la Pologne et comporte un point de passage entre les deux pays. rawam

Si l’on se réfère à ce qu’écrit le journal, personne n’oubliera jamais, mais le site Ceux de Rawa-Ruska (et leurs descendants) fait malheureusement état de la fonte régulière de ses effectifs liée au grand âge de ses membres et au peu d’enthousiasme des jeunes générations à perpétuer le souvenir de ces sinistres années.

Lors de leurs réunions, les anciens entonnent l’hymne propre à leur camp que certains pourront entendre => par ici, je me contenterai de ses paroles et de l’interprétation de la variante devenue depuis chant national des évadés de guerre par le baryton Michel Dens.

Je vous propose donc le Chant des marais, commun à tous les déportés, plus connu, composé en 1933 par des prisonniers du camp de concentration de Börgermoor, dans le Pays de l’Ems, en Basse-Saxe.

Read Full Post »

Soixante-dix ans…

70ansla suite => par ici.

Certains y sont, d’autres pas, invités ou non. D’autres encore ont préféré des cérémonies locales

Mais une chose est sûre, le slogan de l’époque plus jamais ça, a été bien vite oublié… l’homme est un loup pour ses semblables, et c’est une insulte pour les loups qui ne tuent que pour s’alimenter…

Read Full Post »

Cinéma

Ida, un film de Pawel Pawlikowski à ne pas rater ?

… le sujet ne plaira sûrement pas à tout le monde, mais je vais tenter et je vous dirai ensuite 😉

Il a été sélectionné entre autres pour représenter la Pologne à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

lacep14

Read Full Post »

Mémoires tziganes

tziganes… lire la suite => par ici.

Pour mieux connaître cette communauté, une série radiophonique leur a été consacrée sur la RTSuisse dans le cadre du magazine Histoire Vivante, sous forme d’entretiens avec Alain Reyniers, ethnologue et directeur de la Revue « Etudes Tziganes » éditée à Paris…

 

Read Full Post »

… née un 11 novembre et partie un 14 juillet, la seule grand-mère que j’ai connue fut, bien involontairement, une grande patriote…

Read Full Post »

Older Posts »