Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘histoire’

Les plus de 600 pages du livre de Philip Kerr, Les ombres de Katyn, un roman policier pseudo-historique en marge d’un massacre toujours inacceptable ont occupé mes fins de soirées pendant tout l’été…

kat1… et si certains livres sont d’excellents soporifiques, j’avais beaucoup de mal à le poser au bout des 4 pages nécessaires en général à mon endormissement, et ce, malgré les très nombreuses références à la période sombre de l’histoire de l’Allemagne dont le détective Bernie Gunther agrémentait ses réflexions philosophiques.

Toutefois, bien qu’ayant suivi, avec mes minimes connaissances culturelles de ces pays, et sans en rater une miette, les péripéties de l’enquête précédant la révélation au monde dit civilisé (et l’exploitation qu’en ont fait en 1943 les services de la propagande allemande) de l’élimination, au printemps 1940, de l’élite militaire et civile polonaise dans une forêt près de Smolensk, je ne peux recommander cette lecture qu’à celles ou ceux qui ont une certaine idée de ce qui s’est passé pendant et après ce conflit mondial.

kat2Pour les spécialistes de cette époque, qui fouilleraient dans ce blog, j’y ai consigné, à l’occasion, quelques documents concernant le massacre de Katyń et la plus récente catastrophe de Smolensk.

Publicités

Read Full Post »

PAT = Polska Agencja Telegraficzna

1. Polska na szlaku Józefa Piłsudskiego, Kraków 6. VIII 1939 – 25. rocznica Polskiego Czynu Zbrojnego.
2. Prezydent Roosevelt udziela dziennikarzom wywiadu na temat neutralności USA.
3. Nowy polski motorowiec « Chrobry » w porcie w Gdyni. (MF.303)
4. Wydobywanie zatopionego u brzegów USA okrętu podwodnego.
5. Ośrodki wypoczynkowe dla robotników.
6. Widoki z Serbii.
7. Fortyfikacje na wybrzeżu Holandii.
8. Nowy taniec towarzyski (Francja)

La France se passionnait pour une nouvelle danse alors que les hostilités couvaient et que moins d’un mois après le Président du Conseil Edouard Daladier justifiait la mobilisation…

Read Full Post »

Mémoires tziganes

tziganes… lire la suite => par ici.

Pour mieux connaître cette communauté, une série radiophonique leur a été consacrée sur la RTSuisse dans le cadre du magazine Histoire Vivante, sous forme d’entretiens avec Alain Reyniers, ethnologue et directeur de la Revue « Etudes Tziganes » éditée à Paris…

 

Read Full Post »

… plus connue sous le nom de sa localisation 37, rue Rakowiecka à Varsovie, a connu sa pire période de dérive totalitaire après la seconde guerre mondiale où toutes les décisions étaient prises à Moscou…

Retour sur l’histoire et visite des lieux, témoignages d’anciens prisonniers…

… le document qui fait mémoire d’un douloureux passé, mal connu chez nous, est sous-titré en anglais.

automne0

Read Full Post »

C’est la nôtre… au secours !

marguerite

Read Full Post »

Page touristique

😆 ce qu’il y a de rigolo dans cette jolie présentation, c’est qu’aucun des lieux magiques que je fréquente par webcams interposées n’y est cité… je ne les en aime qu’encore plus !

J’avais pensé traiter dans ce billet les trois pays baltes… mais le genre de tourisme généralement pratiqué en Lettonie, le pays immédiatement voisin, ne correspond pas vraiment à mes goûts et a un peu cassé mon élan 😦

Read Full Post »

Vidéo-gag

La musique adoucit les moeurs…

… et selon la formule consacrée, toute ressemblance avec des personnes ou quelques événements du passé ne pourrait être que fortuite 😉

Read Full Post »

En cherchant tout autre chose… j’ai croisé quelques archives de l’Empire mises en ligne… et découvert quelques lettres de Napoléon concernant la Pologne… par exemple :831. ‑ Ordres concernant la construction de têtes de pont sur la Vistule et la Narew, et les fortifications de Praga. (au Général Chasseloup)
… écrite à Posen, 14 décembre 1806.832. ‑ Ordre pour le passage de la Vistule : Avis Divers. (au Maréchal Soult)
… écrite à Posen, 15 décembre 1806, 2 heures après midi.

Les lettres sont sur cette page et d’autres documents peuvent apporter un complément d’information…

En continuant de fouiller un peu… j’ai fait une nouvelle trouvaille : le Catéchisme du combat… qui n’a pas grand-chose de spirituel 😉 mais plutôt le B et A = Ba pour devenir un bon soldat de terrain… un petit bijou, que nos soldats ne devaient pas avoir le temps de consulter dans le feu de l’action…

… autre belle trouvaille : Suzanne, un mathématicien au pays de la tactique navale que le grand homme aurait dû potasser avant d’aller affronter Horace Nelson le 21 octobre 1805 à Trafalgar 😉

La fin du premier Empire nous a valu, par deux fois en très peu de temps, de goûter les joies de l’Occupation… de courte durée certes… mais occupation tout de même… En voici un récit concernant la vie à cette époque dans le Forez sous occupation autrichienne : un grand moment… où la population locale devait sûrement arborer des vêtements réversibles par commodité d’esprit 😉

Bonnes lectures !

Read Full Post »

Le grand Napoléon n’a pas encore fini de faire couler de l’encre… quoique avec le virtuel le cal sur l’articulation de la première phalange du majeur ait tendance à régresser, au profit de ceux au bout des doigts qui font cliqueter les claviers 😉 je voulais partager avec vous les fruits de quelques recherches très pointues sur le sujet 😆

Hormis les très sérieuses entrées Wikipédia sur le personnage lui-même et les légions polonaises de Jan Henryk Dąbrowski qui se mirent à son service nous apprenons aussi que :
  • La Bibliothèque nationale de France avait présenté de mi-mars à mi-juin 2006 un document faisant état de l’attachement des juristes, gens de lettres et représentants de diverses institutions sociales polonaises au Code Napoléon reparti dans les archives depuis 😉
  • et même actuellement l’engouement qu’il suscite ne faiblit pas, si j’en crois les titres des documents de ce site en polonais

Bonnes lectures à vous !


Recherches annexes :

La victoire en chantant nous ouvre la barrière ;
La liberté guide nos pas.
Et du nord au midi la trompette guerrière
A sonné l’heure des combats.
Tremblez, ennemis de la France,
Rois ivres de sang et d’orgueil !
Le peuple souverain s’avance ;
Tyrans, descendez au cercueil :
La république nous appelle,
Sachons vaincre ou sachons périr ;
Un Français doit vivre pour elle,
Pour elle un Français doit mourir.

Appelé le « frère de La Marseillaise » par les soldats de l’an II, le Chant du Départ (que Napoléon préférait à La Marseillaise) est devenu l’hymne national du Premier Empire. C’est une chanson de la Révolution. L’auteur des paroles en est Marie-Joseph Chénier (1764-1811), célèbre dramaturge et poète de l’époque. La musique elle, est d’Etienne-Nicolas Méhul (1763-1817), un des compositeurs les plus connus de son temps. Après la première représentation de leur œuvre dans le Jardin National le 14 juillet 1794 en commémoration de la prise de la Bastille, 18 000 copies ont été envoyées à l’armée.

Pour les fanas de musique de l’époque napoléonienne, la musique de la garde impériale de Dijon, a reconstitué les costumes et quelques instruments, retrouvé des partitions… ils se déplacent en costume d’apparat, et vendent quelques enregistrements

Nous allons prendre un raccourci de l’histoire… et après un parcours du combattant bien rempli, nous arrivons à la funeste retraite de Russie, dont les méchantes langues disent que c’est le fameux général Hiver russe qui aurait gagné la guerre… c’est faux, car aux dernières nouvelles, d’après des travaux très sérieux émanant du CNRS, il semblerait que les poux seuls, aient vaincu la Grande Armée 😦

Bonnes et saines lectures 😆

Read Full Post »