Le film sans générique

Trop sérieux, s’abstenir ! En effet, en recherchant, suite au billet de Juliette, des extraits de films avec Vittorio Gassman, j’ai cliqué sur cette proposition loufoque et ne l’ai pas regretté, il faut bien rire un peu ! 😉

La Polka des Menottes – Raoul André – 1957

Réalisé par Raoul André, et sorti en 1957, ce film policier (dont la distribution est => ici) nous ramène à une époque où nous savions encore rire de nous-mêmes et je trouve que cela est plutôt jubilatoire !

La soupe de choussettes

Voici une recette des plus originales…

Dans une casserole d’eau frémissante, faire fondre les choussettes en remuant doucement à l’aide d’une cuillère en bois. Ajouter l’huile d’olive et le sel. Laisser cuire 25 minutes puis passer le tout à l’écumoire. Assaisonner selon votre goût et servez chaud.
Source de l’image : Atelier Missègle, le bla-bla de la publication concernant la problématique du recyclage des chaussettes traditionnelles usagées m’a bien amusée !

La question que je me pose, c’est si, chez Missègle à Burlats (81), ils en font aussi des rouges à base de chou de la même couleur, parce que le vert ne me va pas bien au teint ! 😉

(Non, je n’ai pas encore perdu la tête c’était petit un poisson d’avril tout mignon mais en retard, arrivé aujourd’hui dans ma boîte mail, merci à qui a pensé à moi ! ♥)

Bicéphale…

Il y avait déjà eu, en décembre, le cerf à bois unique, cette nuit, j’ai enfin croisé le mythique cerf bicéphale, décidément, l’île de Saaremaa, au nord du Mexique, est pleine de surprises…

Bien qu’il soit doté de bois, et soit donc un mâle, il est considéré, dans certaines cultures, selon la thèse de sociologie et anthropologie de José Gonzalez Henriquez, comme la déesse Itzpapalotl, donnée pour épouse au dieu cornu Iztac Mixcóatl (serpent de nuage blanc en nahuatl), le dieu de la chasse et accessoirement de la guerre encore plus au nord.

Cette particularité anatomique, au quotidien et au plus profond de la nuit, s’avère assez pratique puisqu’elle permet de garder un œil sur la concurrence tout en continuant à s’alimenter en toute quiétude pendant que le deuxième cerveau surveille les environs…

L’apparition magique a été de très courte durée, je m’estime privilégiée et très chanceuse d’avoir pu en profiter, puis… la nature ordinaire de l’aire d’agrainage a repris ses droits.

.o0o.

.o.

.o0o.

.o.

.

.

.

À l’origine de nos contes…

C’est une très belle histoire, que je vous offre pour bien commencer cette semaine ! 😉

Arachnophobes, passez votre chemin, vous risqueriez de cauchemarder… pour tous les autres phobiques pas de problème, l’ingéniosité d’Anansi, l’araignée arnaqueuse vous amusera !

Mais outre la petite histoire, il y a beaucoup à méditer dans ce conte… et c’est ce que j’aime le plus ! ♥

Internet pour les chats

Après une discussion sur les chats à l’oreille musicale, j’ai pensé aux contenus que propose YouTube pour nos félins. Vous avez peut-être dans votre bibliothèque le livre « Internet pour les nuls » ou même encore (comme chez moi) « Windows 95 pour les nuls » dont je pourrais très bien faire un angelot (voir ici) puisque je ne l’ai pas ouvert depuis au moins Vista, alors voici, dans la même idée d’astuces compilées, de quoi occuper cinq minutes son chat, vidéos testées, bien sûr !

Attention ne pensez pas que je torture mon fidèle poilu avec des jeux virtuels qui vont lui laisser un arrière-goût de frustration ! C’était juste une expérience unique et limitée à sa capacité d’attention, et la récompense gourmande qui l’a suivie était bien réelle !

Jeu de chasse pour chats sur portable et tablette

Comme le fauteuil à câlins (parfait pour une sieste complice) est à l’étage et que la pièce à vivre est en bas, pour être au plus près de sa deux-pattes bouillotte, la fripouille s’impose parfois sur la tablette informatique. J’ai profité de l’aubaine et fait l’expérience (sous haute surveillance) de chercher dans ces vidéos celle susceptible de faire réagir le matou. Si les couinements de souris l’ont laissé de marbre (il a juste levé une oreille mais pas regardé l’écran), la mouche qui bourdonne, par contre, lui a bien plu (j’ai changé dès qu’il a fait mine de poser une patte sur l’écran), tout comme le papillon (pourtant il est moche) ou le brin de fil. Ce qui m’a le plus surprise c’est qu’il ait regardé avec beaucoup d’attention l’écureuil planteur de noix de joseph baguette (la voix synthétique n’est pas terrible mais les bruitages sont bien réussis). On n’a pas essayé les poissons, têtards, cafards ou araignées

Mais, je le répète, le virtuel n’est pas ce qu’ils affectionnent plus que tout. On n’épuise pas non plus son chat à le faire courir après un pointeur laser pour le filmer, ce n’est pas drôle pour lui, la proie d’un chat se doit être matérielle, même pour un jeu. Bise à l’œil de nos poilus ! ♥

La grenouille

J’en étais restée à celle que l’on mettait dans une casserole d’eau froide sous laquelle on allumait le feu, et le malheureux batracien ne se rendait compte qu’il était cuit que trop tard !

(Cliquer sur le petit carré avec les 3 points, en bas à droite dans le lecteur, pour accéder aux sous-titres dans votre langue)

Il semblerait que cette histoire soit plus compliquée qu’il n’y paraît, et que, coronavirus échappé au contrôle de quelques apprentis sorciers ou pas, les restrictions de nos libertés, notre asservissement aux puissances de l’argent et les fanfaronnades de notre président qui font le lit de l’extrême droite ne soient que la partie visible de l’iceberg la farce, le pire le crocodile resterait à venir ! Ce qui me console c’est que, du plus petit au plus grand, fort et riche, vacciné ou pas, nous sommes tous mortels…

… mais si nous faisions beaucoup de bruit, nous le mettrions peut-être en fuite ?

Bonne fin de semaine à vous ! 😉