Uwaga! Votre attention SVP !

Locaux et touristes (malades ordinaires et interventions programmées, nous sommes désolés mais il vous faudra revenir plus tard !), débrouillez-vous pour ne pas (ou plus) tomber malades dans notre département, l’hôpital sature ! C’est le gros titre du jour dans le journal régional à voir => ici.

On comprend mieux pourquoi les populations sont priées, avec tant d’insistance, de servir de cobayes gratuits aux laboratoires pharmaceutiques qui ont bricolé des semblants de vaccin qu’ils font injecter militairement à tour de bras par des citoyens obéissants (qui culpabiliseront ensuite leur vie durant devant les effets secondaires et séquelles si par malheur cela se produisait sur un de leurs proches) alors même que les expérimentations ne sont pas terminées.

D’ailleurs, à ce propos savez-vous que les expérimentateurs humains de médicaments sont généralement recrutés et rémunérés pour un protocole bien établi par le laboratoire et que, dans le cas précis du Covid, nous sommes bien vendus (et non payés pour notre disponibilité) aux laboratoires, parfois officiellement, comme en Israël, pour négocier une ristourne sur le prix des doses vaccinales, mais le plus souvent de manière opaque par nos dirigeants du moment !

Avec 5 places en réanimation à Cahors, capitale départementale (on peut bien grappiller 1 ou 2 places de plus par hôpital secondaire ?), 96 départements en métropole et 5 d’outre-mer, en tenant compte du possible fait que les 13 capitales régionales soient dotées d’un CHU (Centre Hospitalier Universitaire) avec un service plus étoffé, on peut légitimement trembler comme une feuille (bientôt morte ou une bête à l’abattoir !) devant l’ampleur du désastre dans notre système de santé. Avant d’avoir lu ce titre alarmant, cette nuit, dans mon lit au lieu de compter les moutons, sachant que le Pass sanitaire est obligatoire pour aller à l’hôpital (sauf Urgences et Covid) je me posais la kafkaïenne question de savoir s’il fallait continuer d’appeler « Urgences » un service dans lequel vous pouvez passer des heures sur un brancard avant que l’on ne s’aperçoive de votre présence ?

On comprendra, bien sûr, que pour désengorger les hôpitaux parisiens, on a encouragé les départs en vacances et l’on n’a pas besoin d’être devin pour constater la détresse du personnel des services de réanimation des départements touristiques les plus prisés… tout cela pour éviter que les derniers citoyens qui ont encore quelques neurones en activité (contrairement aux décérébrés que sont devenus tous les consommateurs à outrance de malbouffe industrielle, d’écrans et autres servitudes du monde moderne) ne descendent dans la rue, demander des comptes à moins d’un an des élections.

Restriction d’usage : je ne cautionne pas du tout la destruction des centres vaccinaux et doses de pseudo-vaccins, il doit bien y avoir d’autres moyens de se faire entendre, personnellement, je ne choisirai pas aux présidentielles, entre la peste et le choléra (industries de l’armement, pharmacie et agro-alimentaire, même combat de destruction massive !), si toutefois nous pouvons vraiment encore parler de réel choix car il y a des lustres que nous ne votons plus pour un programme mais contre une chose passablement innommable que l’on a encore la décence de ne pas vouloir pour notre pays, et mettrai, pour la première fois et à contrecœur les 2 bulletins dans l’enveloppe.

Respect au personnel hospitalier et autres soignants qui font face, avec beaucoup de courage et d’humanité, au lent démantèlement de leur outil de travail, initié depuis très longtemps par des générations successives de politiciens très myopes, presque les mêmes que ceux qui avaient entrepris, en leur temps, de dégraisser le mammouth et dont on voit bien le résultat dans le langage SMS dégradé de nos chères têtes blondes !

Mise à jour du 21 août :

L’article initial de La Dépêche a été rectifié et annonce 8 malades Covid, en réanimation plus 2 je ne sais où et plus encore 5 ailleurs ce qui ferait 15 lits à Cahors, comme cette rectification est pour moi très nébuleuse, que je ne sais pas qui de l’hôpital ou du journal a fait la bourde, je laisse donc ma copie d’écran d’origine qui a le mérite de frapper les esprits 😉

Manipulation des chiffres

ou… comme quoi tout n’est pas forcément si relatif que l’on voudrait nous le faire croire… ces mathématiques alternatives d’outre-Atlantique en sont la preuve 😉

Mes petites manipulations de statistiques n’ont heureusement pas eu autant de conséquences !

Mille mercis au Potier fou, qui adore les mathématiques, et m’a envoyé ce lien qui ravit l’amatrice de Kafka qu’accessoirement je suis ! 😉

Covid-19

Alors que nous sommes toujours sous couvre-feu et de nouveau confinés pour tout le mois d’avril, que font nos politiques régionaux en goguette ? Si j’en crois l’image du journal d’aujourd’hui, ils semblent bien prendre du bon temps, aucun n’est masqué et pour la distanciation sociale (ou simplement le respect des gestes barrières) on repassera, ils ne font guère mieux que ceux qui fréquentent les restaurants de luxe clandestins parisiens… nous prendraient-ils pour (des c…) de parfaits ignares, capables de gober leurs mesures tape-à-l’œil, les opérations coups-de-poing inutiles et coûteuses, et nous serions, de plus, dotés d’une mémoire de poisson rouge ?

Merci à eux de nous rappeler les prochaines échéances électorales !

Par curiosité, je viens d’aller sur le site Tous Occitariens lancé à grand renfort de publicité au printemps, l’an dernier, où nous devions trouver des producteurs locaux qui livraient gratuitement leurs produits frais à domicile… et bien, sur mon secteur j’ai tous les vignerons et même, c’est la grande nouveauté… le pas supermarket local, qui fait du drive mais absolument pas de livraison, et nous vend en libre-service, outre des truffes de Chine pour les fêtes, du melon des Charentes alors qu’il y a d’excellents producteurs dans le Quercy, du chorizo breton ou, quand il est au très sélect rayon traiteur, en provenance du Nord !!! Et dire que je pensais cette charcuterie espagnole !

Gestion de crise kafkaïenne…

Mes sorties ravitaillement en produits de base et frais se limitent à une visite au « pas supermarket » local, une fois tous les 10 jours en moyenne (merci, jardin, congélateur, conserves ou lactofermentations)…

Au printemps, lors du premier confinement, j’avais noté l’annonce d’ouverture des portes à 8h pour les plus de 70ans alors que l’ouverture officielle du magasin n’était qu’à 9h, nous avons aussi un gel hydroalcoolique de consistance plutôt étrange parfois à l’entrée pour lequel j’ai de gros doutes quant à sa réelle efficacité, le port du masque est certes obligatoire depuis juillet, n’empêche que l’ouverture systématique des 2 caisses du milieu, à file d’attente conjointe, n’évite pas les contacts entre les clients, quant au marquage au sol il n’est plus respecté depuis longtemps…

La semaine dernière, nouveauté… gel dans le hall d’entrée avec une nouvelle affiche annonçant une capacité autorisée de 250 personnes dans le magasin et obligation de prendre un jeton dans la corbeille à disposition et de le restituer à la caisse en sortant ! J’ai donc fait gel, ai glissé le jeton dans ma poche, fait le tour du magasin avec ma liste, râlé parce que je ne pouvais pas accéder à certains rayons pour cause d’attroupements divers (employés entre eux alors qu’ils pourraient le faire dans leurs réserves vu qu’ils ne faisaient pas leur boulot, à savoir le plein ou les réassortiments en produits, clients qui en profitent pour bavarder parce qu’à l’extérieur c’est interdit), une fois en caisse j’avais totalement oublié mon jeton et l’hôtesse ne me l’a pas réclamé. Je me suis aperçue de ma bévue alors que j’arrivais à mon domicile, je l’ai donc laissé dans ma poche pour ma prochaine visite et j’ai réfléchi à la signification de l’affiche : 250 clients à la fois, ou 250 clients / jour… il est vrai que j’y vais à l’heure des repas où, en principe, je ne vois pas foule 😉

Il y a 2 jours, pour éviter le rush de Noël, retour au « pas supermarket » : étonnant !, l’affiche a changé, ce ne sont plus 250, mais seulement 125 personnes autorisées, la preuve, car cette fois je n’avais pas oublié l’APN !

Alors là, franchement je rigole, je m’esclaffe, je me gondole… bref… je ris jaune surtout !

1000 m² : je ne suis pas sûre que ce soit réellement la surface du bâtiment qui regroupe le sas d’entrée, le magasin, le sas de sortie, ainsi que les réserves, les bureaux, les vestiaires et le drive où les clients n’ont pas lieu d’être, et donc le magasin ne fait absolument pas 1000 m².

125 personnes simultanément : avec les rayonnages dans le magasin, je ne suis pas sûre que l’on puisse y circuler à 125 caddies, et d’ailleurs y en a-t’il vraiment 125 sur le parking ???

1 jeton par famille d’un adulte et 2 enfants, pour moi cela fait toujours 3 personnes en terme d’oxygène consommé dans un espace clos et donc 3 jetons, ou par personne âgée et son accompagnant, là aussi chez moi cela fait bien 2 personnes distinctes et donc 2 jetons, personne ne fait ses courses en apnée !…

C’est une direction qui se fiche royalement de ses clients, et ça je l’avais déjà remarqué…

On ne va pas se laisser abattre, une petite friandise pour la route ?… des amandes (noisettes et noix) toutes fraîches aux épices de Noël maison 😉

Kafka s’en gausserait très certainement…

Première sortie ravitaillement en produits frais pour moi ce jour… après avoir fait un tour sur le drive de notre seul commerce et y avoir renoncé devant la pauvreté des ressources proposées en fruits et légumes et l’absence de possibilité de livraison, restez chez vous disent-ils !

Munie du précieux sésame daté, signé, auquel j’avais rajouté la mention de l’heure devenue obligatoire, du sac de déchets à déposer dans le container en passant, de mon chariot à roulettes, me voilà partie dans des rues presque totalement vides malgré le soleil printanier tempéré par un petit courant d’air aigrelet, j’arrive sur le parking pratiquement désert.

Je ne pensais certainement pas être encore surprise par mes semblables, mais le fait est que, les aînés du village peuvent y faire leurs courses sereinement selon l’affiche de gauche (celle de droite est pour le commun des mortels), apposée à gauche de la porte d’entrée de ce haut-lieu de la culture consommation…

inter1

… sauf que, les horaires d’ouverture non modifiés sont clairement affichés à droite de la même porte, et que, compte-tenu de l’absence de personnel, des rayons vides (quelques paquets de pâtes mais toujours pas de PQ, faut pas rêver), du bricolage à la caisse pour isoler un peu la caissière de nos miasmes, et sachant qu’il lui faut aussi aller mettre les cartons dans les coffres des voitures qui se présentent au drive, je doute fort que le créneau des plus de 70ans soit une réalité…

inter2

Autre possibilité pour se ravitailler, cette fois en ligne et avec livraison, l’ambitieux tout nouveau site très politique de notre région, dûment chapeauté par Madame Carole Delga, annoncé hier aux informations régionales et dont nous parle => La Dépêche du jour, site où j’ai eu un mal fou à me connecter (le lien dans l’article du journal ne fonctionnait pas)…

région0

… sauf que… le plus proche producteur de mon domicile, ne me propose ni œufs, ni légumes, mais m’offre (je n’ai pas regardé les prix) du foie gras qui ne remplacera sûrement pas les fruits frais du petit déjeuner, et son voisin un peu de vin de Cahors pour l’accompagner sans aucun doute ! 😉

Avec un peu de chance, les producteurs de produits plus nécessaires à mes yeux vont jouer le jeu…

Alors, restez confinés et faites-vous livrer les produits d’ici, à consommer avec modération, bien sûr !!!

Portez-vous bien et prenez soin de vous ♥

confinement

 

 

 

Coquille ?

prime

… lire la suite => ici 😆

Une nouvelle année qui débute, j’en ai vraiment l’impression, sur les chapeaux de roues ?

De quel Noël est-il question, parce que celui de 2013 était encore le 25 décembre… étiez-vous au courant d’un éventuel changement de date de cette fête ? S’agit-il du Noël orthodoxe qui ne tombe pas toujours en même temps que celui que je connais ?

Pourquoi alors publier, un 31 décembre, un décret pour une prime qui devait être versée dans la deuxième quinzaine de décembre ?

Ce sont ces mystères du fonctionnement de l’Administration qui me font souvent penser que Kafka est toujours vivant 😆

zubr1566

Quand la rue se révolte

… on arrive à une situation digne du plus grand Kafka, où l’on va voir les pires ennemis devoir momentanément coopérer pour de banales raisons de sauvegarde des ressources énergétiques…

A cette lumière ;

La suite de l’article est ici même s’il est très regrettable que les commentaires aient dégénéré 😦 on peut encore y glaner (pour qui peut lire entre les lignes) quelques informations de choix.

Le quotidien généraliste algérien national en langue arabe El Khabar suit les événements de près et donne le lien vers des vidéos intéressantes.

La vidéo amateur suivante (Explosion du gazoduc entre El Arish en Egypte, Israël et la Jordanie) n’est plus disponible (remplacée par celle d’Aljazeera) mais elle confirmait que le problème est réel et plus qu’urgent :

L’heure est très grave… même si cette révolution n’est pas européenne, géographiquement parlant, nous sommes tous concernés par ses conséquences plus que prévisibles.

Et cela m’amène à déplorer que tous les peuples, soigneusement anesthésiés nourris de bêtises lénifiantes par nos bons vieux écrans TV cathodiques, et accessoirement, pour les plus remuants d’entre nous, par les feuilletons à rebondissements de la planète football… soient à la merci d’une poignée de politiques furieusement accrochés à leur siège…

… merci au journal cité précédemment qui a mis ce dessin explicite sur sa une…

Et que quand quelques illuminés dénoncent un complot à l’échelle planétaire impliquant nos dirigeants, il ne se trouve pas plus de monde pour leur prêter une oreille compatissante à défaut d’attentive, d’autant plus, qu’avec les ruses utilisées par les uns et les autres pour dissimuler la vérité sur leurs relations et les campagnes d’informations mensongères et celles vraies (cela va de soi) de désinformation qui en découlent, le pékin moyen ne peut déjà plus s’y retrouver…

… alors, dites-moi, que peut-il en être pour le bas-peuple ?

Ceci dit, je vais, à la manière de l’autruche, fuir la réalité, l’arrière-train en l’air pour qu’il puisse être botté comme tous les autres, et vais m’offrir une dernière part de rêve…

Du 30 novembre au 09 Décembre 2010, l’Opéra de la capitale égyptienne, Le Caire, a accueilli le 34e festival international du film (ce qui peut vous sembler étonnant si vous ne savez pas qu’avec 35 films produits par an, le cinéma égyptien est l’un des plus actifs du monde arabe) dont le thème était : l’Egypte dans les yeux du cinéma du monde.

En compétition, il y avait 19 long-métrages internationaux dont les événements se déroulaient en Égypte ou racontaient l’histoire de personnalités égyptiennes : Caesar and Cleopatra (Gabriel Pascal – Angleterre, 1946) ; Cairo Road (David Macdonald – Angleterre, 1950) ; Valley of the Kings (Robert Pirosh – USA, 1954) ; The Egyptian (Michael Curtiz – USA, 1954) ; Land Of Pharaohs (Howard Hawks – USA, 1955) ; Giuseppe Venduto Dai Fratelli (Irving Rapper – Italie, 1960) ; Nefertite Regina Del Nilo (Fernando Cerchio – Italie, 1961) ; Cleopatra (Joseph L.Mankiewicz – USA, 1963) ; Pharaoh (Jerzy Kawalerowicz – Pologne, 1966) ; Blood from the Mummy’s Tomb (Seth Holt – Angleterre, 1972) ; Death on The Nile (John Guillermin – Angleterre, 1978) ; The Awakening (Mike Newell – Angleterre, 1980) ; Ruby Cairo (Graeme Clifford – USA, 1993) ; Beginning and End (Arturo Ripstein – Mexique, 1993) ; Midaq Alley (Jorge Fons – Mexique, 1995) ; The English Patient (Anthony Minghella – Angleterre, 1996) ; Cairo Time (Ruba Nadda – Canada, 2009) ; Agora (Alejandro Amenabar – Espagne, 2009) ; Les Aventures Extraordinaires d’Adele Blanc-Sec (Luc Besson – France, 2010)

C’est le mexicain Arturo Ripstein qui présidait le jury international.

Comme je suis fan des films égyptiens, je vous ai trouvé une vidéo de l’ouverture du festival, avec l’arrivée de l’acteur Omar Sharif, président d’honneur de la manifestation, sur un fond de musique du film Laurence d’Arabie, du plus bel effet, avis aux connaisseurs !

L’accueil en était fait par les stars locales Asser Yassien (acteur) et Arwa Gowda (mannequin et actrice), ne ratez surtout pas la fin de la vidéo où l’on parle en français 😉

Il faut noter que les actrices sud-coréenne Yun Jung Hee et française Juliette Binoche, entre autres, ont reçu un prix honorifique lors de cette cérémonie d’ouverture.

Et dire que les tragiques événements que nous vivons plus ou moins en direct, signent probablement la fin de cette époque futile !