Réflexion sur notre quotidien

Cela fait quelques temps (10 jours ?) que je n’ai pas râlé, mais rassurez-vous, cela ne veut pas du tout dire que je suis guérie, alors j’ai trouvé, pour changer un peu, quelqu’un qui le fera très bien pour moi, elle est infirmière, suspendue pour défaut de Pass sanitaire, alors que l’on manque cruellement de personnel hospitalier et que certains de ses collègues officient avec un faux permis de travailler !

Elle est peut-être un peu extrémiste et beaucoup plus virulente que moi (jeunesse oblige)… mais je partage son opinion au sujet de la fracture sociétale entre les « pour » et les « contre », tout simplement parce que, comme elle, je n’ai pas du tout envie de servir de cobaye non rémunéré (ceux qui choisissent d’expérimenter des molécules pour un laboratoire, signent un contrat et le sont), et que je n’ai jamais été très obéissante !

C’est aussi un peu long, surtout quand on apprend entre temps que l’émergence du Covid serait le résultat d’une expérience américaine en Chine qui auraient mal tourné… Je ne sais pas pourquoi, mais si cette hypothèse était bien la réalité cela ne me surprendrait qu’à moitié… et le cynisme des fabricants de faux vaccins (qui ne sont que des sérums OGM dont l‘efficacité est de plus en plus sujette à caution) expérimentés sur des cobayes humains à l’échelle de la planète entière ne m’étonnerait guère plus. A côté de cette révélation, les expérimentations des médecins nazis sur les prisonniers de leurs camps de concentration (lisez le roman Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly, ou l’histoire des « Lapins » de Ravensbrück) ne seraient plus que de la roupie de sansonnet, surtout sachant que les sauveurs de la vieille Europe de l’époque se sont empressés de faire sortir de prison lesdits médecins après leur procès et de leur fournir une nouvelle identité et un travail… au motif que l’on ne pouvait pas laisser se perdre de tels génies scientifiques !

Je sais, je ne vais pas me faire que des amis, mais je vous offre quand même une jolie photo d’hier soir ! ♥

Uwaga! Votre attention SVP !

Locaux et touristes (malades ordinaires et interventions programmées, nous sommes désolés mais il vous faudra revenir plus tard !), débrouillez-vous pour ne pas (ou plus) tomber malades dans notre département, l’hôpital sature ! C’est le gros titre du jour dans le journal régional à voir => ici.

On comprend mieux pourquoi les populations sont priées, avec tant d’insistance, de servir de cobayes gratuits aux laboratoires pharmaceutiques qui ont bricolé des semblants de vaccin qu’ils font injecter militairement à tour de bras par des citoyens obéissants (qui culpabiliseront ensuite leur vie durant devant les effets secondaires et séquelles si par malheur cela se produisait sur un de leurs proches) alors même que les expérimentations ne sont pas terminées.

D’ailleurs, à ce propos savez-vous que les expérimentateurs humains de médicaments sont généralement recrutés et rémunérés pour un protocole bien établi par le laboratoire et que, dans le cas précis du Covid, nous sommes bien vendus (et non payés pour notre disponibilité) aux laboratoires, parfois officiellement, comme en Israël, pour négocier une ristourne sur le prix des doses vaccinales, mais le plus souvent de manière opaque par nos dirigeants du moment !

Avec 5 places en réanimation à Cahors, capitale départementale (on peut bien grappiller 1 ou 2 places de plus par hôpital secondaire ?), 96 départements en métropole et 5 d’outre-mer, en tenant compte du possible fait que les 13 capitales régionales soient dotées d’un CHU (Centre Hospitalier Universitaire) avec un service plus étoffé, on peut légitimement trembler comme une feuille (bientôt morte ou une bête à l’abattoir !) devant l’ampleur du désastre dans notre système de santé. Avant d’avoir lu ce titre alarmant, cette nuit, dans mon lit au lieu de compter les moutons, sachant que le Pass sanitaire est obligatoire pour aller à l’hôpital (sauf Urgences et Covid) je me posais la kafkaïenne question de savoir s’il fallait continuer d’appeler « Urgences » un service dans lequel vous pouvez passer des heures sur un brancard avant que l’on ne s’aperçoive de votre présence ?

On comprendra, bien sûr, que pour désengorger les hôpitaux parisiens, on a encouragé les départs en vacances et l’on n’a pas besoin d’être devin pour constater la détresse du personnel des services de réanimation des départements touristiques les plus prisés… tout cela pour éviter que les derniers citoyens qui ont encore quelques neurones en activité (contrairement aux décérébrés que sont devenus tous les consommateurs à outrance de malbouffe industrielle, d’écrans et autres servitudes du monde moderne) ne descendent dans la rue, demander des comptes à moins d’un an des élections.

Restriction d’usage : je ne cautionne pas du tout la destruction des centres vaccinaux et doses de pseudo-vaccins, il doit bien y avoir d’autres moyens de se faire entendre, personnellement, je ne choisirai pas aux présidentielles, entre la peste et le choléra (industries de l’armement, pharmacie et agro-alimentaire, même combat de destruction massive !), si toutefois nous pouvons vraiment encore parler de réel choix car il y a des lustres que nous ne votons plus pour un programme mais contre une chose passablement innommable que l’on a encore la décence de ne pas vouloir pour notre pays, et mettrai, pour la première fois et à contrecœur les 2 bulletins dans l’enveloppe.

Respect au personnel hospitalier et autres soignants qui font face, avec beaucoup de courage et d’humanité, au lent démantèlement de leur outil de travail, initié depuis très longtemps par des générations successives de politiciens très myopes, presque les mêmes que ceux qui avaient entrepris, en leur temps, de dégraisser le mammouth et dont on voit bien le résultat dans le langage SMS dégradé de nos chères têtes blondes !

Mise à jour du 21 août :

L’article initial de La Dépêche a été rectifié et annonce 8 malades Covid, en réanimation plus 2 je ne sais où et plus encore 5 ailleurs ce qui ferait 15 lits à Cahors, comme cette rectification est pour moi très nébuleuse, que je ne sais pas qui de l’hôpital ou du journal a fait la bourde, je laisse donc ma copie d’écran d’origine qui a le mérite de frapper les esprits 😉

Astra (bis)

Il me semble bien avoir émis quelques réserves sur l’absence de recul concernant la dite « vaccination » contre le Covid-19, aussi, alors que l’état d’Israël se voulait le champion en exemplarité d’un comportement citoyen, et incitait sa population à servir de cobaye au profit de Pfizer, que les soupçons d’effets secondaires (qui seraient plus nombreux que pour l’AZ) se confirment selon des chiffres qui commencent à tomber et l’article consacré au sujet par le blog Aphadolie.com (qui donne aussi les liens vers ses sources, un grand merci à lui !), j’ignore pourquoi, mais le fait est que je n’en suis vraiment pas très surprise.

Et le fait de savoir que notre gouvernement a refusé d’apporter son aide au seul laboratoire français qui voulait faire un vrai vaccin, me laisse toutefois comme une truie qui doute… même si la situation qui, en temps de paix, fait (ou veut) que les populations soient les otages d’un plan à grande échelle dont je ne comprends pas encore ni les tenants ni les aboutissants, comme autrefois les troupes à pied étaient de la chair à canon, cela ne me fait pas franchement rire !

Alimentation industrielle

Un énorme titre choc dans La Dépêche de ce matin :

Certes, beaucoup de voix s’élèvent pour nous alerter sur le fait que le sucre est une drogue dure et un véritable poison… mais qu’il soit en plus cancérigène (ce serait, en fait, juste l’additif du sucre spécial pour confitures et gelées), alors là, c’est carton plein !

Mais c’est limiter à un mono-produit les risques réels encourus en faisant ses courses au supermarché, où, d’une manière générale, tout ce qui est produit sur les chaînes industrielles de l’agroalimentaire est susceptible, un jour ou l’autre, d’être nocif pour l’acheteur.

Un petit tour sur le site officiel => Rappel consommateur, et vous serez édifiés par la variété des motifs des retraits de multiples produits !

Méfiance donc, aussi pour les circuits courts que l’on essaie de privilégier pour contrer les dangereuses dérives de la grande distribution, car s’il faut bien manger pour vivre, il peut arriver n’importe quel incident (sans aller jusqu’à l’accident) dans le processus de fabrication de la bonne idée commercialisée, et ce, même en vrai bio (on ne parle pas, bien sûr, du « bio » suspect de la grande surface traditionnelle) !

Mise à jour de 24 juin :

Aujourd’hui retrait de fromages Rocamadour, AOP typique du département (pour une contamination à la bactérie Escherichia coli) dont les enseignes utilisent la production d’une laiterie au nom local mais industrielle (que les Lotois évitent généralement en lisant l’étiquette) qui ne produit que pour eux, vendus par 3 dans une barquette en bois filmée à la machine, en voulant nous faire croire qu’il s’agit de fromages artisanaux (cible visée, les touristes qui ne fréquentent pas les marchés), les méchantes langues pensent tout de suite à l’épandage sur la zone de production des lisiers résiduels de nos méthaniseurs neufs et déjà défaillants et j’ajouterai aussi quelques modifications à la baisse du cahier des charges comme l’autorisation d’utiliser du fourrage non produit sur la zone AOP, peut-être ?

Les commentaires de l’article de La Dépêche volent très bas mais disent bien que notre société de consommation est vraiment malade !

Astra…

… ou quand la mayonnaise de la campagne de vaccination ne prend pas !

Lire le pourquoi du comment dans => l’article du journal.

Ceci-dit, n’en déplaise à tout ce que l’on entend, à droite ou à gauche, si l’on essaie de vouloir s’informer un minimum, la situation reste on ne peut plus confuse, les plus chanceux (ou pistonnés, il ne faut pas rêver) se font vacciner avec du Pfizer (le beurre des nantis ?), laissant l’Astra (la margarine chère à Napoléon III, voir la petite histoire => ici) aux moins bien lotis !

Mais pour une Lotoise lambda, après une visite sur le site de la mairie de ma commune, les choses sont très simples au niveau départemental : je n’ai pas plus de 75 ans et je ne suis pas personnel soignant de plus de 50 ans, et donc ce sera très loin des voeux pieux dont on nous rabâche les oreilles : Circulez, il n’y a rien à voir (et n’oubliez pas votre autorisation de sortie pour aller faire pisser le chien après 18h !), et on ne parle que de la vaccination anti-Covid, pas du désert médical que sont nos campagnes au quotidien !

Mise à jour du 23 mars :

Pirouette, cacahuète… nous sommes => bons pour l’Astra si nous avons plus de 55 ans, mais curieusement un étudiant de 28 ans, fin de cursus de médecine, a été retrouvé mort chez lui, c’est absolument sans rapport mais il avait mangé de la margarine et les plus à risque seraient les femmes et les moins de 50 ans, méfiance donc si vous êtes une femme de plus de 55 ans 😉

Les précisions du 3 avril :

Reconnaître => les 7 symptômes en cas de problème.

Mise à jour du 6 avril :

Le lien entre le vaccin et les thromboses est reconnu par l’AEM (Agence Européenne du Médicament)… on va bien voir si les ARS (Agences Régionales de Santé) et notre gouvernement feront machine arrière 😦

Confinée…

Alors que j’aurais parié sur l’imminence du couvre-feu lotois, c’est raté ! Nous avons directement basculé dans un confinement aménagé (au minimum jusqu’à début décembre) que seuls, sûrement, les politiques comprennent (allez donc savoir pourquoi un coiffeur masqué -exemple au hasard- ne peut pas recevoir ses clients dûment masqués eux-aussi, en leur donnant des rendez-vous espacés lui permettant d’aérer sa boutique entre 2 interventions ?).

Alors les pythies vont ressortir leur boule de cristal pour répondre à l’épineuse question : fêtes de fin d’année, serons-nous confinés, ou pas ?

(Il n’est pas interdit d’avoir une préférence pour => Madame Arnica) 😉

Si oui, j’ai survécu à Pâques (en congelant le gigot cuisiné en tranches mises sous vide, ressorties selon les besoins ou l’envie en mai) et faire une bûche de Noël sans invités (la dinde aux marrons m’importe peu) ne me fera pas peur.

Si non, il y aura du relâchement dans le respect des règles de distanciation chez certains et nous connaîtrons un 3ème confinement début janvier… et je ne sais pas, à ce jour, ce que je préfère ! 😉

Kafka s’en gausserait très certainement…

Première sortie ravitaillement en produits frais pour moi ce jour… après avoir fait un tour sur le drive de notre seul commerce et y avoir renoncé devant la pauvreté des ressources proposées en fruits et légumes et l’absence de possibilité de livraison, restez chez vous disent-ils !

Munie du précieux sésame daté, signé, auquel j’avais rajouté la mention de l’heure devenue obligatoire, du sac de déchets à déposer dans le container en passant, de mon chariot à roulettes, me voilà partie dans des rues presque totalement vides malgré le soleil printanier tempéré par un petit courant d’air aigrelet, j’arrive sur le parking pratiquement désert.

Je ne pensais certainement pas être encore surprise par mes semblables, mais le fait est que, les aînés du village peuvent y faire leurs courses sereinement selon l’affiche de gauche (celle de droite est pour le commun des mortels), apposée à gauche de la porte d’entrée de ce haut-lieu de la culture consommation…

inter1

… sauf que, les horaires d’ouverture non modifiés sont clairement affichés à droite de la même porte, et que, compte-tenu de l’absence de personnel, des rayons vides (quelques paquets de pâtes mais toujours pas de PQ, faut pas rêver), du bricolage à la caisse pour isoler un peu la caissière de nos miasmes, et sachant qu’il lui faut aussi aller mettre les cartons dans les coffres des voitures qui se présentent au drive, je doute fort que le créneau des plus de 70ans soit une réalité…

inter2

Autre possibilité pour se ravitailler, cette fois en ligne et avec livraison, l’ambitieux tout nouveau site très politique de notre région, dûment chapeauté par Madame Carole Delga, annoncé hier aux informations régionales et dont nous parle => La Dépêche du jour, site où j’ai eu un mal fou à me connecter (le lien dans l’article du journal ne fonctionnait pas)…

région0

… sauf que… le plus proche producteur de mon domicile, ne me propose ni œufs, ni légumes, mais m’offre (je n’ai pas regardé les prix) du foie gras qui ne remplacera sûrement pas les fruits frais du petit déjeuner, et son voisin un peu de vin de Cahors pour l’accompagner sans aucun doute ! 😉

Avec un peu de chance, les producteurs de produits plus nécessaires à mes yeux vont jouer le jeu…

Alors, restez confinés et faites-vous livrer les produits d’ici, à consommer avec modération, bien sûr !!!

Portez-vous bien et prenez soin de vous ♥

confinement

 

 

 

OMS = WHO

covid19

La carte du jour et les chiffres qui vont avec : 184 976 cas confirmés, 7 529 décès et 159 pays concernés.

Et l’on incrimine la Chine d’où serait parti le virus… mais ce que je vois sur cette carte c’est en grande partie la vieille Europe et une St Patrick sans festivités conviviales, confinement oblige ! Et s’il était présent un peu partout dans le monde et, pour une raison inconnue, se serait subitement réveillé, y avait-il un voyageur de retour de Chine à la grand messe évangélique de Mulhouse ??? Pourquoi tant de cas en Iran (16 169), un pays relativement fermé alors qu’il y en a  si peu en Egypte (166) et que l’on nous dit que les cas en Occitanie seraient le fait de touristes rentrant de ce pays ???

europe0

L’état promet de mettre la main à la poche pour soutenir notre économie, mais attention à vous, n’oubliez surtout pas votre attestation de déplacement dérogatoire (à télécharger et imprimer ou à recopier) pour aller à la boulangerie ou la sortie de votre toutou dans l’espace public, il pourrait vous en coûter la modique somme (de 38€ la première 1/2 journée de confinement) de 135 € (contre 100€ et jusqu’à 3 mois de prison en Espagne, jusqu’à 206€ et 3 mois de prison en Italie).

Pour tous ceux qui se demandent encore comment le ministère de l’Intérieur a pu leur envoyer un SMS, pas de panique… c’est tout simplement qu’il a mis à contribution les divers opérateurs pour acheminer le message 😉

Les informations officielles sur le coronavirus à COVID-19 sont à consulter => ici.

Pour les informations régionales, voir l’ARS Occitanie (départements les plus touchés, les Pyrénées Orientales et la Haute-Garonne) ou l’ARS et choisir votre région.

Restez aux abris et prenez soin de vous ♥

 

Journée internationale du sommeil

Comment ai-je pu vivre jusqu’à aujourd’hui sans la connaître ? Merci à Msm/Lifestyle pour m’avoir rappelé => quatre vérités 😉

Alors j’ajoute mon grain de sel (mais garde mes conseils inutiles) avec cette vidéo…

Mais… pas de chance pour elle cette année, puisque ce 13 mars tombe un vendredi, tous les superstitieux ont donc d’autres priorités et le lendemain des déclarations de notre président sur la conduite à tenir face à l’épidémie de coronavirus Covid 19 dont les propos nous appellent à l’union sacrée, à la fermeture des écoles à partir de lundi prochain et au maintien des élections municipales dans ces mêmes écoles…

tulipes

Dérive

J’avais déjà vu ce titre sur le portail de mon fournisseur d’accès, hier il était aussi dans => La Dépêche du Midi.

ken

Il est sûr que le poupon potelé de mon enfance ne lui ressemblait absolument pas et que je n’ai jamais eu de poupée Barbie, elle n’aurait pas éveillé chez moi la moindre once d’intérêt tellement sa maigreur l’a toujours rendue laide à mes yeux.

Aussi, quand je lis que ce jeune homme a dépensé une fortune (en de trop nombreuses opérations de chirurgie esthétique) pour ressembler physiquement à un jouet de la société américaine Mattel Inc. en provenance directe de Chine, je ne peux que me poser la question de l’éthique des médecins qui ont prononcé le serment d’Hippocrate à la remise de leur diplôme de fin d’études, et sont, quand même, intervenus pour modifier l’apparence d’un être humain manifestement en état de vulnérabilité psychique…