Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘malbouffe’

Pesticides0

Pour en savoir plus consultez ou téléchargez (adresse email requise) => le rapport de Générations Futures, je ne sais pas pourquoi, je crois que l’on ne nous dit pas tout puisque seuls 19 fruits et 33 légumes ont été analysés et que l’on ne connaît pas encore suffisamment tous les méfaits de ces produits (parmi d’autres nocifs) sur notre santé.

Le raisin et le céleri branche sont en tête, devant les pommes (8èmes) aux 36 traitements phytosanitaires et les pommes de terre (7èmes) aux 19 traitements.

Les => bons gestes pour en ingérer le moins possible si vous ne pouvez pas vous offrir mieux que le supermarché.

Publicités

Read Full Post »

Alerte listeria

Après le récent scandale des laits pour bébés contaminés aux salmonelles, voici que l’on rappelle des lots de jambon de Paris vendus par les enseignes Carrefour, Casino et Monoprix… fini pour les adultes le sandwich jambon-beurre de la pause déjeuner ?

jambon

Il va nous falloir élever chacun son cochon personnel pour avoir l’illusion de manger de la bonne viande… mais à qui se fier si la farine de sarrasin contient du datura, passablement hallucinogène et accessoirement toxique, le sel de Guérande est enrichi en plomb alors qu’on l’a supprimé de l’essence ?

sel

J’en passe et des meilleures, après avoir vérifié que la Tome fraîche de l’Aubrac dans mon réfrigérateur ne faisait pas partie du lot contaminé par la bactérie Escherichia coli O26:H11, et vous laisse le lien vers => les rappels des produits divers et variés !

 

 

Read Full Post »

Pas sûr que les beignets du Tłusty czwartek (Jeudi gras, le 8 février dernier) soient aussi diététiques que ces jeunes femmes veulent nous le faire croire, mais ils sont plus rapides à confectionner que les traditionnels en pâte levée, fourrés à la confiture, que vous trouverez dans mes archives.

Le clivage entre les générations et leur façon d’aborder la recette des beignets traditionnels est évident dans la vidéo suivante où ils travaillent côte à côte :

Vous avez jusqu’à mardi pour faire bombance…

Smacznego !

 

Read Full Post »

Et de 3 : le cassoulet

C’est un plat de saison et après la guerre du cassoulet à New York, celui de Maïté, voici que les Chevaliers du Fiel, duo comique français constitué d’Éric Carrière et Francis Ginibre, que tous les auditeurs des radios sudistes connaissent bien, reviennent pour la troisième édition du championnat du monde de cette gourmandise, en version toulousaine uniquement 😉

chevaliers

Lire => la suite dans La Dépêche.

Au programme, humour et gastronomie, qui a dit un mélange détonnant ?

rex

Read Full Post »

C’est en 1954 que la gastronomie s’est invitée sur les petits écrans avec Art et magie de la cuisine, une émission animée par Catherine Langeais avec Raymond Oliver, chef au Grand Véfour (Palais-Royal, Galerie de Beaujolais) de Paris au fourneau… succulent !

Pour la Chandeleur une petite gourmandise salée un peu tombée dans l’oubli 😉

Read Full Post »

La guerre du cassoulet

… est une saine occupation pour oublier le beau soleil qui n’illumine plus nos journées depuis les tempêtes de décembre et que l’on ne va même plus, de bon matin, consulter les prévisions météorologiques

cahorsmét

… tellement les jours se suivent et se ressemblent 😎

crue13

… si bien que l’on croit voir la mer dans le bas du village :mrgreen:

Rassurez-vous toutefois, je ne prendrai pas les armes par désespoir, tout simplement parce que j’ai une cocotte pleine d’une garbure (un excellent plat bigourdan ou béarnais -esprit de compétition quand tu nous tiens- pour le moral) en version lotoise, qui mijote sur le coin du poêle 😛

Revenons au cassoulet, voulez-vous ?

On le dit de Castelnaudary, ce ne serait que l’estofat géant confectionné à base des dernières fèves (on ne cultivait pas encore les haricots -introduits au XVIème siècle- seulement des doliques) pour nourrir les soldats assiégés dans la ville par nos voisins d’outre-Manche pendant la guerre de Cent Ans. Beaucoup plus tard, au XIXème siècle, Carcassonne et Toulouse en ont revendiqué la paternité, sans oublier les versions plus locales de Montauban, Narbonne, Pamiers, Pau ou Villefranche-de-Lauragais.

cassoulet3

Lire => l’article de La Dépêche du Midi.

Mais cette guerre semble s’être exportée… et qui plus est dans un pays qui refuse en masse notre foie gras, mais apparemment pas notre confit de canard !? 🙄

cassoulet1

En effet, samedi 20 janvier 2018, se tenait à Brooklyn, la dixième édition du Cassoulet Cook Off, un concours culinaire remporté pour la troisième année consécutive par Alana Szemer.

cassoulet2

Mais il n’est pas le seul, le prochain (4th Annual Cassoulet War) aura lieu, pour sa quatrième édition, lundi 29 janvier, toujours à New York 😀

Selon le chef Prosper Montagné à qui l’on doit le premier Larousse gastronomique paru en 1938, préfacé par Auguste Escoffier :

Le cassoulet, c’est le Dieu de la cuisine occitane : Dieu le Père c’est le cassoulet de Castelnaudary, Dieu le Fils c’est celui de Carcassonne et le Saint-Esprit celui de Toulouse

… et New York dans tout ça ?

cahorsmét2

P.S. Il pleut toujours :mrgreen:

 

Read Full Post »

Alors que de forts soupçons planent sur une société qui commercialise pour la deuxième fois des laits infantiles contaminés aux salmonelles et que certains points de vente de la grande distribution ont continué à écouler les-dits laits après leur rappel tardif (génial pour nos chères têtes blondes à la flore intestinale encore immature), kefir … je vous fait part de ma découverte du 27 décembre dernier, déposée par une main amicale mais non anonyme sur ma boîte aux lettres en mon absence (nous étions mercredi et je ne l’attendais que le jeudi ou le vendredi) sous la forme d’une boite plastique fermée de type shaker contenant de mystérieux grains blanchâtres : des graines du kéfir de fruits.

Monopolisée par mes derniers invités de Noël, j’ai rentré la boîte et l’ai mise au réfrigérateur en attendant de me pencher, après leur départ et un échange de courriels avec la généreuse donatrice, sur la culture de cet ingrédient vivant que tout un chacun devrait avoir dans sa cuisine 😉

Voici une vidéo, trouvée sur la toile, pour tout savoir sur le kéfir de fruits 😉

Par expérience personnelle, après mes essais à la figue et à l’abricot, la boisson pétillante naturelle obtenue est très agréable et je vais partager ma récolte de graines, en prenant quand même soin d’en congeler une partie et d’en faire sécher une autre : une façon de consommer durable !

 

Read Full Post »

… ou tomate-ver de farine en remplacement de ceux au fromage à l’apéritif… c’est pour demain ! La société Micronutris, à Saint-Orens-de-Gameville, qui produisait 150 kg par mois de ces adorables bestioles dès 2013, compte bien nous y convertir.

Vente sur internet, boutiques chics, supermarchés et restaurants, l’idée suit son chemin, mais même avec le livre de cuisine qu’il faut (Six pattes et si délicieux – 18€50 tout de même, pour une trentaine de recettes) je ne suis pas encore prête à les regarder en présentation dans mon assiette, même en sachant que j’en ai déjà mangé sans les voir 😉

Un autre site publie une liste des insectes comestibles qui comprend la chenille de la pyrale de l’empereur Imbrasia belina, les sauterelles du genre Sphenarium, les larves de la mite Endoxyla leucomochla, les termites, le charançon Rhynchophorus phoenicis, les punaises pentatomes et les larves du ténébrion meunier dites vers de farine.

Peut-être que j’aurais pu manger mes chenilles de pyrale du buis au lieu de couper les arbustes et ne devrais plus apprendre à nager à mes punaises Nezara viridula mais les faire griller… avec un arôme bavette à l’échalote ça devrait passer, non ?

Read Full Post »

Ça me gave, grave…

Pauvres canards et oies… déjà l’élevage intensif en vue de la production de foie gras avec un gavage peu respectueux de l’animal, auquel se rajoutent les épizooties que tout le monde connaît et dont on ne sait pas se débarrasser autrement qu’en pratiquant une euthanasie massive de précaution, ce n’est pas ce que l’on pourrait attendre d’une société qui se dit civilisée.

Mais, après le foie gras végétarien que je vais peut-être tester (il ne faut pas mourir idiot), nous n’avions pas encore atteint les sommets si j’en crois l’article suivant…

gavage

Lire => la suite. Un autre reprend la même information six jours plus tard.

Certes la technique peut sembler, si elle n’est pas barbare, un peu farfelue, mais chez l’humain, à l’hôpital Saint-Antoine, on a bien commencé un premier essai clinique de greffe fécale, en fait une transplantation de flore intestinale de personnes en bonne santé à une vingtaine de patients atteints de la maladie de Crohn, et l’on considère de plus en plus les intestins et leur flore (lien possible entre son mauvais état et certaines maladies neurodégénératives) comme un deuxième cerveau (vidéo d’une conférence de Gabriel Perlemuter, chef de service à l’hôpital Antoine Béclère de Clamart).

Bon, on s’éloigne du sujet et de ce qui me hérisse particulièrement… Pour se remplir les poches avec un foie gras rare, presque six fois plus cher que le traditionnel, la société Aviwell, sise à Pailhès (09), fait appel aux espèces sonnantes et trébuchantes du pékin lambda, par le biais d’un financement participatif, pour un produit de luxe (destiné à l’exportation et aux restaurants gastronomiques) auquel il n’aura sûrement pas accès.

Que lui restera-t’il ? Peut-être, s’il vit à la campagne, le choix d’une bonne volaille élevée par ses soins ? Attention toutefois à respecter les mesures de confinement si elles sont encore de rigueur…

abkoies

 

 

 

Read Full Post »

canard

… lire => la suite.

Les partisans de l’arrêt du cruel gavage des palmipèdes doivent se frotter les mains, mais qu’allons nous manger pour les fêtes ?

 

Read Full Post »

Older Posts »