Abri de fortune…

… ou comment une femelle pic épeiche, qui préfère généralement les cavités naturelles, fait preuve d’opportunisme en s’abritant, pour échapper aux températures négatives de la nuit, dans un nichoir non encore utilisé par les mésanges, quelque part en Finlande ! 😉

Copie d’écran de la webcam : Live 2 – Tikka ja Tiaiset Yövieraina

Sur la même chaîne, on peut aussi regarder, pour quelques semaines encore, la fréquentation diurne d’une mangeoire, toujours à Päijät-Häme, près de Lahti, dans le sud de la Finlande.

Copie d’écran de la webcom : Live 1 – Lintujen talviruokinta

Le récapitulatif des espèces observées est disponible sur la première page du forum dédié.

Belles observations à vous ! 😉

Livraisons naturalistes

Ouvrages de vulgarisation à la portée de tous, l’information de leur parution est tombée en début de mois dans ma boîte aux lettres virtuelle que la ronron-thérapie en cours ne me permet pas d’ouvrir à ma guise, puisqu’un quadrupède, connu comme le maître du jeu, a aussi investi la tablette où est posé mon mulot, me rendant la tâche plus difficile ! 😉

Édités à compte d’auteur, par Anne-Marie Rantet-Poux, une des spécialistes en la matière (huit-pattes et blobs voyageurs l’occupent à temps plein depuis quelques années), photographe appliquée et impliquée à qui rien n’échappe, ils ne se trouvent donc pas partout, mais voici le bon de commande pour se les procurer directement à la source, il m’a depuis été confirmé, par mail, que la promotion était prolongée jusqu’à la fin du mois de janvier ! 😉

On se quitte en musique d’inspiration médiévale avec le groupe toulousain Les Compagnons du Gras Jambon, découvert chez Les Caphys, un peu remuant certes, mais qui pratique l’art de divertir les gens bons ! 😉

Juste en passant, Vik’ n’était pas tatoué en 2016. Pour fêter ces bonnes nouvelles (et pour qui a très soif), il est possible, dans le même style, de lever la corne avec Les Bâtards Du Nord (du Québec).

Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde ! ♥

La vie de la forêt

Au royaume des champignons, de très belles images de tout ce qui peut bouger autour d’eux ! 😉

Pour en savoir plus, l’atlas des champignons que l’on peut trouver sur place et, pour qui aime les oiseaux de la forêt, c’est par ici avec les nids et leurs habitants, avec plein d’autres sur la chaîne Echa Leśne ! 😉

À vos chaussures de marche ! ♥

Se tenir debout

Nous ne serions pas les seuls à avoir adopté la station verticale et à pouvoir le faire ! 😉

Catherine Lenne, chercheuse en biologie végétale à l’Université Clermont Auvergne étudie (avec ses collègues) la sensibilité et les réponses des arbres face aux stimulations mécaniques, et répond aussi aux questions d’Anna Furic de Radio Saint Vincent, webradio lycéenne de Rennes.

Elle a aussi publié le livre « Dans la peau d’un arbre » aux éditions Belin, destiné au grand public, mais délaisse son blog Des fleurs à notre porte, c’est regrettable, mais il faut bien reconnaître que c’est une activité chronophage et que nos journées ne font que 24h ! 😉

Des plantes sauvages

Celle-ci est très à la mode depuis quelques années, mais comme il y a un risque de confusion dangereux, voici comment reconnaître l’ail des ours et le muguet.

Dans le pissenlit, tout est bon !

D’autres sauvageonnes comestibles… je vais tester la primevère spontanée à fleurs roses qui s’est installée dans mon jardin et j’ai divisée et déplacée pour utiliser sa vigueur au mieux, alors que celles que j’avais plantées continuent de végéter.

… et dire que j’ai arraché une touffe du joli mouron des oiseaux ce matin !

Ne cueillez pas n’importe où… renards et ragondins ne fréquentent pas vos coins de jardin où rien d’autre ne pousse à part quelques mauvaises herbes, alors rendez-leur un peu de liberté à bon escient 😉

 

Une revenante…

J’ai passé un certain nombres d’heures à regarder gambader une famille d’ours dans la forêt d’Alutaguse (Estonie), on y voyait aussi entre autres, des sangliers, renards, chiens viverrins et de superbes corneilles mantelées avant qu’une catastrophique situation de crise chez les Suidés ne nous prive des nuits de pleine lune ou des orages dont les éclairs illuminaient l’image sur mon écran…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certes, aujourd’hui la vue est totalement différente de celle d’autrefois… mais la vidéo du premier avril, qui nous montre le réveil de l’ours et sa découverte de la caméra qui n’était pas là quand il s’est couché à l’automne, nous prouve que l’on peut encore être surpris, même dans une clairière sans charme particulier qui semble vide au premier regard (mais pas au deuxième où serait visible une femelle de grand tétras selon le forum et où a été aussi vu un élan 😉 !).

La webcam diffusée en live sur YouTube est ici  => Forêt d’Alutaguse.

Belles observations à vous ! 😉