Livraison

Quand je me lasse de mes grilles de sudoku et autres jeux de chiffres ou de logique à solutionner, le soir dans mon lit, le temps que le sommeil me gagne, je fais parfois une pause aux rayons livres, à droite en entrant, au (pas) supermarket local, lors de mes courses devenues presque mensuelles…

Ma dernière acquisition fut celle-ci, et j’en dirai, que primo, il y a tromperie sur la marchandise. Polar, peut-être (s’il y a bien une enquête, elle ne constitue pas l’essentiel de ce livre), mais certainement pas thriller, crime il y a bien eu, mais c’est un banal fait divers, et secundo, meilleur polar étranger, ce titre n’est absolument pas mérité, j’en ai lu des bien plus croustillants provenant d’autres pays !

M. T. Edvardsson est un jeune écrivain suédois que je ne connaissais pas, accessoirement enseignant, il a déjà commis dans son pays trois romans pour adultes et deux pour la jeunesse, c’est le premier traduit en français et donc tous les doutes sont permis pour la suite de sa carrière !

L’intrigue pour cette famille presque normale, bien sûr au-dessus de tout soupçon, concerne le meurtre inexplicable de Christopher Olsen, un homme d’affaires respecté, pour lequel Stella (19 ans), la fille d’Adam Sendell, le pasteur local et d’Ulrika, brillante avocate, est incarcérée.

Chacun, à tour de rôle dans ce livre tripartite, essaie de voir ce qui, dans sa vie, a foiré au point d’en arriver à cet extrême. Le père essaie d’enquêter pour innocenter sa fille. La fille elle, fait de la résistance en prison, et la mère, le dos rond au cours du procès, pendant que son amant essaie de sauver les meubles…

Je ne vous dévoilerai pas le fin mot de l’histoire, ni ne vous recommanderai (ou pas) cette lecture, qui aura le mérite de m’avoir rappelé mon état d’esprit quand je sortais (il y a très longtemps) de la projection d’un film d’Ingmar Bergman, où certains criaient au génie, d’autres n’avaient rien compris, alors que pour moi ce n’était qu’une peinture de la vie ordinaire ! 😉

Pas de chance !

Autrefois, quand je mangeais encore des glaces industrielles, cette marque avait bonne réputation… il semblerait que les temps aient bien changé !

Par contre, avec l’été que nous avons eu, qui a encore dans son congélateur un pot de glace acheté en mars dernier ?

(Source de la copie d’écran : La Dépêche)

C’est sûrement le signe de la réactivité, de l’anticipation et de la réflexion du personnel chargé des contrôles en matière de santé. Curieusement d’ailleurs, après avoir retiré du commerce tout ce qui était stérilisé à l’oxyde d’éthylène, personne n’a pensé que l’industrie alimentaire pourrait le remplacer par le 2-chloroéthanol, son précurseur et un polluant organique halogéné, que l’on n’utilisait plus parce sa production avait une incidence non négligeable sur l’environnement avant de s’avérer être aussi toxique pour les humains.

Attention aussi, si vos chères petites têtes blondes consomment des oursons à la guimauve, ils font l’objet d’un rappel pour cause de présence de filaments métalliques… 😦

Nos voisins vont encore…

… se moquer de nous, et ils auront, ô combien, raison ! 😉

Parce que, comment pouvons-nous être à ce point en manque de cette précieuse denrée, alors qu’il y a mille-et-une autres façons de donner du goût au contenu de notre assiette ?

Source de la copie d’écran : La Dépêche

Personnellement je n’ai pas un pot d’avance de celle que j’utilise le plus souvent (la moutarde forte), pour faire ma mayonnaise-maison, spéciale longue conservation (l’œuf utilisé en entier y est cuit), et celui en service, encore à moitié plein, j’ai vérifié, est périmé depuis un an. Il me faut aussi dire qu’à l’époque où je l’ai acheté, elle ne venait déjà plus de Dijon, puisque l’étiquette en est bilingue (français et espagnol) et la provenance des graines UE et non UE… Pour mes rares vinaigrettes, j’utilise un pot, à l’ancienne (avec des graines apparentes), qui est resté pratiquement vide pendant longtemps avant que je ne me décide à le terminer pour le remplacer par de la moutarde violette de Brive, au moût de raisin, périmée elle aussi, parce que, pour ma dernière salade composée, je n’en ai pas eu besoin : ail et concombres lactofermentés et autres herbes sauvageonnes fraîches du jardin m’ont dispensée du rajout de ce condiment, sans même avoir dû ouvrir mon pot de raifort (du jardin) râpé ! 😉

Pénurie, il y a, certes… mais peut-être uniquement chez ceux en manque total d’imagination (ou de curiosité) ou chez les puristes d’une tradition culinaire que je dois ignorer, honte sur moi !

Le monde de l’étrange…

… m’est absolument imperméable, et quand, parfois, je regarde un numéro, je peste parce que je ne comprends pas le truc, et que cela m’agace prodigieusement, et encore plus que les exercices intempestifs chez les pompiers locaux faisant intervenir la sirène locale le soir après 20h !

Exemple, la récente nouvelle coqueluche des amateurs du genre, le magicien masqué qui répondait au nom exotique de Klek Entòs

Dans « La France a un incroyable talent », Klek Entos surprend le jury en demi-finale 2020

… et qui, sous cette identité fantaisiste (explications) cachait, un candidat qui avait déjà participé plusieurs fois au programme LFAUIT sous celle de David Stone ! 😉

David Stone magicien – Finale – La France a un incroyable Talent 2018

Mais cela ne suffirait pas pour remporter le titre, et là, j’ai largement dépassé mon quota d’inexplicable, du moins, jusqu’à la prochaine fois ! 😉

Bon mercredi à vous ! ♥

Du chant de la sirène…

Elle a retenti après 20h, quatre sonneries, dont un site du Nord m’apprend que ce serait un risque chimique… faire rentrer le chat, m’enfermer chez moi après avoir arrêté la VMC et attendre les nouvelles en écoutant France Inter ou France Bleu Occitanie.

La quête à l’information (sans surcharger les réseaux)… que ce soit La Dépêche, le site de la mairie, celui de la préfecture ou même le Facebook des pompiers locaux, rien pour me rassurer, avec le pompon attribué à la préfecture, qui est normalement informée du déclenchement de la sirène, s’il a été commandé localement, et dont les informations sont en erreur 403.

Bien sûr, nous sommes en période de transition, Michel Prosic, l’ancien préfet, a pris ses fonctions en Haute-Corse le 23 août 2022 et Mireille Larrède qui le remplace déballe ses cartons (pardon, elle était chez les pompiers dès le 24 août, mise à jour du 31/08)… qui a donc déclenché la sirène hier soir, et pour quelle raison, il me faudra aller dormir sans pouvoir ouvrir mes fenêtres de la nuit ?

Mais j’aurai, au moins, appris quelque chose de très intéressant concernant l’industrie agroalimentaire…

Source de la copie d’écran : France Bleu

Enfin, tout va bien (ou du moins, pour le mieux dans le meilleur des mondes), l’été n’est pas fini, je n’ai pas donné à boire à mes tomates qui tirent la langue (parce que la sirène), l’alerte orages du jour, elle, semble être levée et ce ne sont pas les quatre gouttes qui sont tombées qui vont coller durablement la poussière au sol… portez vous bien ! ♥

De la communication avant Bell & Strowger

Aujourd’hui, alors que chacun (ou presque) a son ordinateur de poche presque greffé dans la main, on n’imagine plus comment les humains pouvaient communiquer avant les inventions du téléphone par Alexander Graham Bell en 1876, et de la commutation automatique par Almon B. Strowger en 1892… mais pourtant on y arrivait, et cet instrument (vu dans la vidéo du concert virtuel d’hier) était un instrument utilisé pour cela ! 😉

Instruments with Soul, Ep. 5 – Ligawka

Découvert avec le folklore des montagnes (tout comme la langue sifflée évoquée il y a bien longtemps ici, et je ne sais plus où plus récemment), je suis aussi heureuse de savoir qu’il était utilisé l’hiver en plaine…

Le choix du bois pour le fabriquer est plutôt sportif comme on peut le voir dans cette vidéo d’il y a quarante ans => Ligawka, 1982 (Państwowe Muzeum Etnograficzne w Warszawie), et son travail ensuite nécessitait un savoir particulier devenu rare qui mérite d’être préservé. Quant à l’apprentissage, et ce n’est pas Filip qui me contredira, il peut commencer très tôt ! 😉

Portez-vous bien ! ♥

La géométrie médiévale

Ce n’est sûrement pas la meilleure vidéo selon les critères de youtubeurs en vogue (mais je me devais de réagir à un article parlant des 12 nœuds de l’angle droit de l’Égypte antique), je la trouve, au final, assez complète, de plus, j’aime bien les intervenants car…

Mesures et Tracés au Moyen-Âge

… ils sont tous deux passés sur le chantier pédagogique du château fort de Guédelon, en construction, selon les techniques de l’époque et avec des matériaux locaux, depuis 1997, mais dont je ne sais pas où en est la chronologie des travaux (qui s’arrêtent en 2019 sur le site).

Vérification faite la corde utilisée en Égypte avait bien 13 nœuds et il est fort possible que ce soit même d’eux que nous tenons ce savoir…

Portez-vous bien ! ♥