Argentiques : le jardin d’Albert Kahn

1991 fut l’année où j’ai visité quelques jardins célèbres, celui de Boulogne-Billancourt, avec les jardins parisiens, ne nécessitait que la volonté d’y aller avec seulement sa carte orange pour accéder au métro…

C’était aussi l’époque où je jouais avec les filtres à visser sur l’objectif de l’appareil qui a bien rendu l’âme (peut-être qu’une simple révision lui suffirait) à Piątkowa Ruska en Pologne, et non, comme je voulais le croire, dans les sables de la Baltique.

Créé de toutes pièces entre 1895 et 1920 par l’humaniste, ce jardin paysager propose des atmosphères différentes dont seules me sont restées en mémoire celles qui m’avaient le plus attirée, à savoir le jardin japonais avec ses 2 ponts sur le marais pour son exotisme, la roseraie bien trop sage à mon goût et la forêt vosgienne qui, dans l’univers minéral de la capitale et de sa banlieue, me ramenait dans les bois de mon enfance (pas dans les Vosges !).

Impossible d’en retrouver le plan chez moi (me connaissant un peu, il existe, c’est sûr, à défaut, en ligne, il est à la page 12 de ce document), j’ai des archives papier, jamais classées, qui demandent sérieusement un bon coup de plumeau, alors voici quelques clichés juste scannés 😉

Lors de l’une de mes 2 visites, j’avais même ressorti le vieux Coronet paternel de son étui de cuir, pour des essais graphiques en blanc et noir, on trouvait encore à l’époque, assez facilement, ce format de pellicule !

Bonnes visites à vous !

La carte qui fait peur

Au cours de mon rapide tour d’horizon pour savoir comment était perçu à l’étranger M. Jacques Chirac, homme politique à la carrière bien remplie, fondateur du parti RPR (1976), ancien maire de Paris (1977-1995) et président de la République (2 mandats : le dernier septennat 1995 à 2002 puis le premier quinquennat 2002 à 2007), dont le décès a été annoncé hier (RIP, pensée à sa famille), un titre a retenu mon attention : Le Liban bientôt à court d’eau.

eau

La carte du World Ressources Institute est éloquente : chez nous, loin des fleuves, il fera soif et même très soif (une des raisons du Brexit peut-être ?) plus vite qu’on ne le pense…

Saurons-nous devenir un peu plus économes ??? À l’heure des piscines individuelles dans chaque villa sans lesquelles les maisons ne se vendent plus, j’en doute grandement…

Paris brûle-t-il ?

Le titre du film de René Clément sorti en France le 26 octobre 1966 pour accompagner les terribles images de la toiture du monument le plus emblématique de la capitale, témoin de plus de 700 ans d’histoire (petite ou grande), entièrement ravagée, flèche effondrée, par les flammes d’un gigantesque incendie que l’on espère accidentel…

NDParis2019

Voir la suite de l’article dans la => Gazeta Wyborcza.

Comme il est prévu que les spécialistes de l’information fassent le tour des unes de la presse étrangère et que l’on oubliera sûrement, comme trop souvent, la Pologne, je prends les devants et peux vous certifier qu’ils ont titré très rapidement puisque leur publication s’affiche à 19h13, soit même pas un quart d’heure après que l’information de la radio nationale ne soit arrivée dans ma campagne.

NDParis00

Du temps de sa splendeur 😦

Le baobab

Très à la mode en nouvelle cuisine, il est aussi tendance en décoration d’intérieur… exemple avec l’œuvre d’Amaury Gallon pour les Jardins de Babylone (6 rue des Jeûneurs, Paris 75002), réalisée avec quelques 4400 tiges de bambou 😉

Esthétisme réussi, je suis moins fan de la lampe…

« CFFC » : défi en X

Cette semaine, le Cee’s Fun Foto Challenge impose la lettre X : Letter X – X needs to be anywhere in the word or your primary photo subject needs to be shaped like the letter X.

Hélas, je n’ai pas de xylophone dans mes archives, par contre je peux vous présenter l’exposition permanente (permanent exhibition) de sculptures dans le parc au bord de l’Obra, du côté des ruines du château du roi Casimir III le Grand, qui représente les personnages fondateurs de la ville de Międzyrzecz.

… et vous faire part (scans d’images argentiques, c’était bien avant l’APN) d’une vieille expérience de superposition photographique (photographic superposition experiment) réalisée en août 1991 dans une allée aux arbres sévèrement taillés du Jardin des plantes à Paris

exp1

Vue de la droite de l’allée, en se déplaçant vers la gauche le V s’inversait, mais je n’avais pas fait la photo.

Par contre, m’était venue l’idée de superposer les vues des 2 côtés de l’allée en ignorant le sol, ce qui m’a permis d’obtenir un magnifique X, objet de ce défi 😉

exp2

Portez-vous bien !

L’heure des souvenirs

Alors que certains, sur leur lieu de travail, sont débordés par les réclamations pour des jouets défectueux ou que leurs heureux possesseurs n’ont pas réussi à faire fonctionner et que d’autres encore doivent échanger les cadeaux reçus en double ou triple exemplaire, qui n’ont pas plu, qui ont déçu ceux qui n’iront pas les revendre sur un site marchand… et oui, le client est roi, une minorité en pantoufles, dont je fais partie, bénéficie d’une journée de farniente avant le dernier coup de collier de l’année…

Alors de quoi puis-je vous parler aujourd’hui, qui ne soit pas trop rébarbatif, trop léger, trop indigeste, trop actuel, trop ?… pour ne pas vous gâcher la journée si, par chance, vous bénéficiez de notre traditionnelle trêve des confiseurs ?

Des films, tournés dans notre capitale entre 1896 et 1900 ont été retravaillés par Yestervid dans cette vidéo étonnante 😆

Les photos anciennes et le plan qui leur a été associé sont reprises => ici, où vous trouverez d’autres liens si vous aimez les contrastes entre le passé et le présent.

arcenciel

 

Fontaine au printemps

… je ne boirai sûrement plus de ton eau 😉

fontainewal

… c’est le scan d’un cliché de 1992, à 8 heures du matin après une nuit blanche occupée par une sortie dès potron-minet, reflex en mains.

Il s’agit de la fontaine Wallace du 37, rue de la Bûcherie dans le cinquième arrondissement de Paris.

libshaksp

Juste sur la droite, garé à cheval  sur le trottoir, il y avait un coupé-sport blanc, décapotable, immatriculé en principauté de Monaco dont les feux arrière avaient perdu leur verre rouge 😉

wwhitman

Nouvelles cloches

… pour le 850 ème anniversaire de Notre-Dame de Paris en 2013.

Les quatre vieilles cloches (Angélique-Françoise, Antoinette-Charlotte, Hyacinthe-Jeanne et Denise-David) de la tour nord ont quitté leur clocher lundi soir et seront fondues à Villedieu-les-Poêles pour être remplacées par 8 nouvelles cloches (lire l’article) en vue d’obtenir ce son plus harmonieux :

Quant au gros bourdon de 12 tonnes, Emmanuel, dans la tour sud, célèbre parce qu’il sonne toujours pour annoncer les fins des guerres, il restera en place mais on lui adjoindra un compagnon plus petit qui lui sera fondu aux Pays-Bas… et tout ce beau monde sera baptisé comme il se doit lors d’une fête qui sera, nul doute, grandiose ! 😆