Après le Brexit… un Polexit ?

Pitié ! Non, ce n’est pas possible, je ne veux pas en entendre parler et je serais très triste si par malheur on y arrivait !

(Source de l’image : L’Orient-Le Jour)

Le mode de vie britannique ne me conviendrait pas du tout, que ce soit le fait de devoir rouler à gauche, tout comme les images idylliques du livre d’anglais dont on nous a farci la cervelle dans les classes de 6ème et 5ème, qui se révèlent être totalement fausses quand, plus tard, on lit la rubrique des faits divers dans les journaux, sans m’aventurer dans certaines recettes typiques que je ne suis pas sûre d’aimer, qu’ils aient voulu quitter l’Europe, je peux comprendre que ces particularités et leur insularité aient joué un grand rôle dans la décision de retrouver leur indépendance.

Par contre, je suis plus à même de comprendre le fonctionnement (et leurs coups de sang quand on heurte leur sensibilité) des Polonais, en rassemblant mes souvenirs de la petite enfance (et ce même en ayant vécu très loin des communautés organisées autour des mines du Nord), et une fois intégré que le petit déjeuner est là-bas un vrai repas tandis que le repas de midi ne se prend, au plus tôt, qu’après 14h, on y roule à droite tout comme ici, le sourire béat en toutes circonstances des Américains n’y est pas obligatoire, de plus, j’adore les pommes de terre, la viande panée et le chou farci ! Alors devoir refaire un passeport et un visa, à présenter à la frontière à un douanier suspicieux, pour pouvoir y retourner me chagrinerait énormément !

Alexandre & Aristote

Un roi de Macédoine et un philosophe de l’Antiquité qui se sont fréquentés en leur temps, puisque le second fut le précepteur du premier, tel est le nom d’un nouveau site associatif (apolitique et à but non lucratif) destiné à nous donner, grâce au bon algorithme, d’excellents conseils de lecture sur mesure, pourquoi pas ?

Mais, dès la première page, j’ai fui en courant, car, pour bénéficier des conseils avisés de la très brillante Mme S. K. (proche conseillère de Mr E. Z., celui qui milite pour des prénoms bien français, à moins d’adopter mon pseudonyme je devrais en changer), associée dans l’aventure à Alexandre Galien, jeune fonctionnaire de police en disponibilité pour écrire et publier ses polars, il faut déjà donner une adresse-mail, et là, la paranoïaque qui sommeille en moi s’est immédiatement demandé dans quel fichier elle allait se retrouver (ainsi que le but final de la collecte d’adresses) et a aussitôt tourné les talons, se disant qu’elle continuerait à se fier (malgré l’excellente raison invoquée : recevoir les dernières actualités et des conseils de lecture), en matière de littérature, à son instinct ou à ses envies.

L’expérience vous tenterait-elle ? Le site affiche les vidéos des conseils de lecture d’Eric Naulleau, Aurélien Taché, de Gaspard Gantzer, Bertrand Périer et Hubert Védrine, et je serais très curieuse de connaître votre ressenti sur le principe ! 😉

Présidentielles 2022

Régulièrement il m’arrive de déplorer l’absence de programme de la part des candidats à ces élections, celui-ci, premier titre que je lis dans la Dépêche du jour, me semble en être un, et de taille !

Oser se mettre à dos, alors que le but du jeu est de rassembler le maximum de votes, tous les dépendants aux 57,5 g de glucides et 30,9 g de matières grasses pour 13% de noisettes dans 100g de produit fini (à la très économique huile de palme), et s’attaquer en même temps à la famille Ferrero, serait une ambition politique suicidaire selon mon point de vue de provinciale et campagnarde (qui n’intéresse personne), à suivre !

La carte qui fait peur

Au cours de mon rapide tour d’horizon pour savoir comment était perçu à l’étranger M. Jacques Chirac, homme politique à la carrière bien remplie, fondateur du parti RPR (1976), ancien maire de Paris (1977-1995) et président de la République (2 mandats : le dernier septennat 1995 à 2002 puis le premier quinquennat 2002 à 2007), dont le décès a été annoncé hier (RIP, pensée à sa famille), un titre a retenu mon attention : Le Liban bientôt à court d’eau.

eau

La carte du World Ressources Institute est éloquente : chez nous, loin des fleuves, il fera soif et même très soif (une des raisons du Brexit peut-être ?) plus vite qu’on ne le pense…

Saurons-nous devenir un peu plus économes ??? À l’heure des piscines individuelles dans chaque villa sans lesquelles les maisons ne se vendent plus, j’en doute grandement…

Il y a 50 ans…

Alors qu’aujourd’hui, après presque 2 mois d’agitation, notre président est très attendu par 600 maires d’Occitanie à Souillac dans le Lot, j’ai une pensée pour un jeune étudiant en histoire, désespéré mais en lutte pour se dégager un espace vital dans un régime politique plus qu’oppressant, Jan Palach, né le 11 août 1948 à Prague où il est mort le 19 janvier 1969 après s’être immolé par le feu sur la place Venceslas le 16 janvier 1969.

Symbole de la résistance au communisme, Jan Palach protestait contre la fin brutale du Printemps de Prague suite à l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes issues du Pacte de Varsovie, il fut ensuite suivi dans son geste, entre autres, par Jan Zajíc, Evžen Plocek et Ryszard Siwiec.

Torches par Lamb of God (groupe de groove metal américain), extrait de l’album Sturm Und Drang, en hommage à son geste.

 

Encore plus savoureux…

Le titre du => journal local ce matin…

gilet0

Il faut lui reconnaître que son langage était parfaitement compris par l’homme de la rue et qu’il ne s’embarrassait pas de l’imparfait du subjonctif, pas plus que des références littéraires à tout-va dans ses interventions, tout le monde n’a pas la chance d’avoir son professeur particulier à la maison pour réviser… Ceci dit, s’il est obligé de revenir, la facture sera très certainement bien salée !

 

Défaut de communication

Le résultat d’un sondage bidon, initié par mon journal local, est tombé et il est atterrant…

fessee

Il est sûr que la question telle qu’elle a été formulée ne sert absolument pas l’éventuel projet de loi contre les violences éducatives ordinaires, ces châtiments corporels utilisés comme seul moyen d’éducation de nos chérubins et qui deviennent rapidement de la maltraitance… on se souvient du cadavre d’une fillette inconnue découvert le 11 août 1987 au bord de l’autoroute A10 au nord de Blois dont on vient de retrouver et le nom Inass Touloub et les parents, quelques 30 ans plus tard, qui, eux… ont oublié !

Une interview de la députée Maud Petit avant le vote de ses collègues le 29 novembre prochain.

Pétard mouillé

Alors que les orages sont de retour, et qu’une nouvelle carte de vigilance pour la soirée est sortie…

vigilance

… les journalistes de La Libre.be titrent : Coup de tonnerre en France : Nicolas Hulot a profité d’un direct dans Le grand entretien sur France Inter, ce matin entre 8h20 et 9 heures pour annoncer qu’il quittait le gouvernement.

Jamais totalement à l’aise, isolé, il s’interrogeait très sérieusement depuis juillet dernier sur sa présence dans le gouvernement de Monsieur Emmanuel Macron, l’absence de moyens pour mener à bien sa mission et des mesures gouvernementales en opposition avec sa vision de l’écologie auront eu très rapidement raison de ses bonnes intentions… quel dommage !

hulot

Je prends la décision de quitter le gouvernement. C’est une décision d’honnêteté et de responsabilité.

Une vie bien remplie

… et une belle lucidité dans cet entretien, sur un sujet plus léger que celui de la Shoah, accordé en février dernier par Claude Lanzmann, décédé ce matin, à Léa Salamé dans le cadre de son magazine culturel diffusé sur France 2.

Espérons que la postérité n’oubliera jamais les douze années nécessaires, grâce à son formidable travail de documentariste, pour en arriver aux 9 heures du film de 1985 que tout un chacun devrait avoir vu, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie, pour ne jamais perdre son humanité dans ces temps où le paraître a pris une telle importance au détriment de l’être

 

 

Délocalisation

Pour une nouvelle, c’en est une…

matignon

Lire => la suite.

Mais où ont-ils trouvé un lieu pouvant rivaliser avec les ors du Sénat ?

Ce n’est pas le nouveau site de la Conférence nationale des territoires, pour le peu que j’en ai vu, qui m’apportera la réponse, quant au ministère concerné, j’attends qu’il fasse effectivement son travail histoire de voir comment (et quand) sera mis en application, par exemple l’accord signé avec Action Logement pour la lutte contre les passoires thermiques 😉

Et quand ils auront fini de discuter sacrifiera-t’il aux immuables rites locaux qui conjuguent canard (s’il reste des éleveurs), truffe, noix (le gel d’avril leur a été fatal) et vin de Cahors ?