Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Pologne’

Pas sûr que les beignets du Tłusty czwartek (Jeudi gras, le 8 février dernier) soient aussi diététiques que ces jeunes femmes veulent nous le faire croire, mais ils sont plus rapides à confectionner que les traditionnels en pâte levée, fourrés à la confiture, que vous trouverez dans mes archives.

Le clivage entre les générations et leur façon d’aborder la recette des beignets traditionnels est évident dans la vidéo suivante où ils travaillent côte à côte :

Vous avez jusqu’à mardi pour faire bombance…

Smacznego !

 
Publicités

Read Full Post »

« CFFC » : défi en X

Cette semaine, le Cee’s Fun Foto Challenge impose la lettre X : Letter X – X needs to be anywhere in the word or your primary photo subject needs to be shaped like the letter X.

Hélas, je n’ai pas de xylophone dans mes archives, par contre je peux vous présenter l’exposition permanente (permanent exhibition) de sculptures dans le parc au bord de l’Obra, du côté des ruines du château du roi Casimir III le Grand, qui représente les personnages fondateurs de la ville de Międzyrzecz.

… et vous faire part (scans d’images argentiques, c’était bien avant l’APN) d’une vieille expérience de superposition photographique (photographic superposition experiment) réalisée en août 1991 dans une allée aux arbres sévèrement taillés du Jardin des plantes à Paris

exp1

Vue de la droite de l’allée, en se déplaçant vers la gauche le V s’inversait, mais je n’avais pas fait la photo.

Par contre, m’était venue l’idée de superposer les vues des 2 côtés de l’allée en ignorant le sol, ce qui m’a permis d’obtenir un magnifique X, objet de ce défi 😉

exp2

Portez-vous bien !

Read Full Post »

Letter W – Needs to start with W and have two vowels in the word

Dans le cadre du Cee’s Fun Foto Challenge (CFFC) de la semaine, l’objectif est de vous raconter une histoire imagée avec la contrainte de trouver quelques mots commençant par un W et comportant deux voyelles, ce qui est rare en français courant, aussi, pour contourner l’obstacle, je vais tricher un peu 😉 et vous parler,

… non pas de westerns, mais de quelques week-ends vers l’est 😉

Si l’on prend le train, on ne peut qu’emprunter un wagon pour voyageurs (passenger wagon) et croiser d’autres wagons de marchandises (freight wagons), remplis de céréales ou non…

Si l’on part par la route, l’Allemagne est le pays rêvé pour ce défi, même si l’on ne va pas à Wolfsburg, les waters sont annoncés à l’avance, et sur place un avertissement met en garde les messieurs contre un soulagement sauvage de leur vessie dans une zone de wasserschutzgebiet (water reserve) = réserve d’eau, passionnant, non ?

tourberlin

Plus loin, on passe à côté du magnifique Wahrzeichen Wasserturm (landmark water tower) de Niederlehme, château d’eau historique au sud-est de Berlin, visible depuis l’autoroute A10 = E30, achevé en 1902 sur le modèle de la Tour de Galata à Istambul.

Comptez deux journées sur la route si vous voulez aller voir le château du Wawel à Cracovie ou les mines de sel de Wieliczka.

Pour y être plus vite, prenez l’air et vous verrez en supplément les caprices de la météo (whim of the weather) sur un fond d’aile d’avion.

Bon voyage et à bientôt !

 

 

Read Full Post »

Anti-stress

… c’est ce que l’on pourrait dire des compositions de l’album Smolik 4, enregistrées à l’aide des technologies (micros, amplificateurs et instruments) des années 1950 et 1960, idéales pour finir l’année en douceur.

Andrzej Smolic, compositeur, multi-instrumentiste et producteur de musique a fait appel à des voix uniques et variées pour étoffer ses grandes orchestrations aux mélodies délicates ou captivantes.

Ce n’est pas parce que j’ai choisi Memotion par Mika Urbaniak qu’il est interdit de préférer les voix de Gaba Kulka, d’Emmanuelle Seigner, Sqbass, Victor Davies, Joao T. De Sousa qui a enregistré un deuxième titre en portugais, Katarzyna Kurzawska, Natalia Grosiak, ou même Kev Fox pour qui j’ai un vrai coup de cœur…

On continue le voyage avec Happy Planet, un titre plus récent de 2 ans…

Bonne fin d’année à vous !

 

 

Read Full Post »

Autobiographie

Mama Béatrice Tékielski, la grande absente de la scène musicale française, fait avec L’ambre de Pologne, une chanson extraite de son album Indienne, le point sur ses origines… qu’elle soit rassurée, il existe bien pire comme mélange 😆

Une bien belle voix contrainte à se taire par la mode de la facilité… quel dommage !

Read Full Post »

Paulina Bidzińska de Bytom a remporté la compétition dans la 15ème édition de l’Eurovision des jeunes danseurs, qui se disputait hier soir à Prague, face à la slovène Patricija Crnkovič.

C’est la deuxième fois que le titre revient à la Pologne, Viktoria Nowak de Poznań l’avait déjà,  elle, remporté en 2015.

Bravo à elles !

Read Full Post »

Envie de violon ?

Le chant de Noël de tradition montagnarde Oj, maluśki, maluśki comblera partiellement votre attente 😆

Version du groupe Zakopower (de Zakopane)

La voix de la soliste du PZLPiT Mazowsze (Chœur Ballet et Orchestre National de chants et danses populaires de Pologne fondé en 1948 par Mira Ziminska-actrice et chanteuse- et Tadeusz Sygietynski-compositeur- selon le vœu fait en 1944 alors qu’ils s’essayaient à survivre au bombardement allemand au fond de la cave d’un immeuble en ruines à Varsovie) est plus proche de celle des chanteuses traditionnelles de la montagne

Par le Golec uOrkiestra, les spécialistes du chant góral, dans une version les enfants aussi 😉

Par Zbigniew Wodecki (†), Katarzyna Stankiewicz et l’ensemble folklorique ZPiT PW (Zespół Pieśni i Tańca Politechniki Warszawskiej)

Version familiale par le Zespół Góralski « Zbojecko Familia » de Czarny Dunajec, entre Zakopane et Nowy Targ

Pour les amateurs, d’autres Polskie Kolędy i Pastorałki dans l’onglet Zik-Pol 😉

Read Full Post »

On aimera, ou pas 😉

Musique de saison, les polskie kolędy i pastorałki, chants de Noël traditionnels, sont de rigueur, une magnifique occasion de sortie pour rencontrer famille, amis, voisins, quel que soit le lieu où chorales, artistes, orchestres les interprèteront.

Deux minutes trente d’explications pour présenter la revisite de Mizerna cichaun poème mélancolique du romantique Teofil Lenartowicz, par le zespół Baaba (w składzie) avant un chant très inspiré de Kasia Bogusz mis en ligne par Parafia św. Józefa.

Plus dépouillée, cette version qui marie l’accordéon de Marcin Wyrostek à la voix pure de Natalia Szroeder

Plus classique la prestation du groupe Brathanki

Selon le moment, j’aime les trois… et bien d’autres encore 😉

 

Read Full Post »

Ce n’est pas tout jeune, Livre de pluie VI date de 1973, mais…

Jacek Ostaszewski (flûte, dholak), Marek Jackowski †(guitares) et Tomasz Hołuj (tabla, gongs, percussions) du groupe Ossian (aussi orthographié Osjan comme le barde pour se démarquer de l’œuvre Jam – nie Osjan! du poète maudit Bolesław Leśmian) n’ont rien à prouver aux actuels compositeurs de musique d’ambiance et relaxation 😆

Ils sont considérés comme les précurseurs de la musique du monde en Pologne, le rythme et les silences occupent une place centrale dans leurs compositions enrichies par la variété des instruments ethniques utilisés.

Encore plus surprenant…

La discographie : voir => ici. 😆

Read Full Post »

Panoramique

… dans un espace circulaire clos, est-ce possible ? Il faut croire que oui 😆

panorama

(source : Wikimedia Commons)

Cette rotonde abrite une fresque murale peinte de 114 mètres de long sur une hauteur de 15 mètres (et 750 kg de peinture) qui représente un des hauts faits de l’histoire mouvementée de la Pologne avant sa disparition des cartes : la bataille de Racławice, lors de l’insurrection polonaise menée par l’officier Andrzej Tadeusz Bonawentura Kościuszko contre le major-général Alexandre Petrovitch Tormassov pour la Russie impériale, remportée le 4 avril 1794 malgré l’infériorité numérique et le manque d’équipement.

Le site de ce musée pour un unique tableau : Panorama Racławicka

Réalisée entre août 1893 et mai 1894, l’œuvre collective initiée par Jan Styka assisté par Wojciech Kossak et Ludwik Boller, Tadeusz Popiel, Zygmunt Rozwadowski, Teodor Axentowicz, Włodzimierz Tetmajer, Wincenty Wodzinowski, Michał Sozański fut réalisée à Bruxelles, puis présentée au public le 5 juin 1894 lors de l’Exposition universelle de Galicie à Lviv (ou Exposition nationale de Galicie), capitale de cette province polonaise (à l’époque en pleine croissance économique, troisième producteur mondial de pétrole) sous l’empire d’Autriche-Hongrie, l’actuelle Lvov (historiquement Leopol) en Ukraine.

Elle a été récupérée en 1946, durant l’Akcja « Wisła », avec une partie de la collection de l’Institut national Ossoliński. Sous le régime communiste, le sujet considéré comme politiquement sensible, divers efforts de restauration et d’exposition de la toile, entrepris par des comités de volontaires successifs, n’ont pas abouti, ils ne furent couronnés de succès qu’après août 1980. Réouverte le 14 juillet 1985, l’attraction majeure du vieux Lwów est en passe de devenir (avec les gnomes, voir => la carte) la principale attraction touristique de la ville de Wrocław où elle est désormais exposée.

 

 

 

 

Read Full Post »

Older Posts »